Aller au contenu principal

Tunisie : 4 morts au premier jour de la campagne présidentielle

Par Mohamed Laabi, Publié le 02/09/2019 à 15:59, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le premier jour de la campagne officielle pour la présidentielle en Tunisie a connu des affrontements meurtriers entre jihadistes et militaires. Le bilan des victimes est de 4 morts, dont 3 jihadistes.

 

 « Les trois combattants éliminés n’ont pas encore été identifiés », a indiqué l’AFP, sans préciser leur nationalité ou le groupe auquel ils sont soupçonnés d’appartenir.

 

Un adjudant-chef de 28 ans, chef de poste à Haïdra, dans le gouvernorat de Kasserine a également péri lors des violences de ce lundi matin.

 

« Les terroristes sont toujours là, mais la Tunisie est plus forte », a commenté lors d’un meeting le Premier ministre Youssef Chahed, un des principaux candidats à la présidence. La Tunisie a été confrontée après sa révolution en 2011 à un essor de la mouvance jihadiste, responsable de la mort de plusieurs dizaines de soldats et de policiers, mais aussi de civils et de touristes étrangers.

 

Même si la situation sécuritaire s’est nettement améliorée, le pays reste sous un état d’urgence renouvelé et prolongé jusqu’au 31 décembre 2019, depuis l’attentat suicide perpétré à Tunis contre la sécurité présidentielle (12 agents tués) en novembre 2015.

 

Les massifs montagneux frontaliers de la région de Kasserine restent un repaire pour les groupes jihadistes, dont Jund al-Khilafa (« Les soldats du califat »), affilié à l’organisation de l’État islamique (EI), et Al-Qaïda. Des opérations de ratissage sont régulièrement menées par les forces de l’ordre dans ces zones.

Démarrage du 2e sommet de Berlin sur la Libye, avec la participation du Maroc

Invité par le président américain, Joe Biden, le Maroc participe ce mercredi 23 juin au deuxième so...

Opération Marhaba : une subvention de 4,5 milliards de DH de l'État

Le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani s’est rendu ce mardi après-midi au Parlement pour prend...

Sahara : quelles perspectives 6 mois après la reconnaissance américaine ?

Ce mois de juin marque le sixième mois après la signature de la proclamation américaine reconnaissant la marocanité du Sahara et qui a été élaborée par l’administration Donald Trump. Depuis, le Maroc ...

Maroc-Espagne : des migrants clandestins marocains encore à Sebta

3.000 migrants clandestins marocains, dont 830 mineurs, sont encore sur le "territoire espagnol", et ce un mois après la crise migratoire de Sebta. C’est ce qu’a affirmé Juan Vivas, chef du gouverneme...

Un dîner en l'honneur de la délégation du Hamas

Dans son journal télévisé arabophone de 21h, la première chaine de télévision marocaine a révélé que le roi Mohammed VI a offert un dîner en l’honneur d’Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, a...

Élections 2021 : une commission de suivi créée

Sur instructions royales, la commission centrale chargée du suivi des élections a été créée ce mard...