Aller au contenu principal

Chine-USA, G7, Brexit... Une situation toujours floue

Chaque message d'apaisement est suivi dans la foulée par des mesures punitives renforçant les tensions entre la Chine et les Etats-Unis. A la surprise générale, la Chine a annoncé vendredi un relèvement de droits de douane sur 75 milliards de dollars d'importations américaines. Ce à quoi les Etats-Unis ont répondu samedi par le durcissement des droits de douanes. Elles passeront de 10 à 15% sur 300 milliards de dollars de marchandises et de 25 à 30% sur 250 milliards de dollars. Néanmoins, les propos plutôt rassurants de Donald Trump ont soutenu les Bourses européennes ce lundi matin. Au-delà des tensions qui opposent la Chine et les Etats-Unis, plusieurs autres fronts existent notamment entre américains et européens. Le sommet de Biarritz n'a pas permis de réelles avancées. Chaque partie campe sur ses positions.

Par J.R.Y, Publié le 26/08/2019 à 10:40, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le conflit USA-Chine prépondérant

Les bourses asiatiques ont démarré la semaine en berne après une nouvelle escalade dans la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Tout a commencé vendredi lorsque la Chine a annoncé un relèvement de droits de douane sur 75 milliards de dollars d'importations américaines. Les tarifs douaniers supplémentaires s'appliqueront à certains produits dès le premier septembre. A partir du 15 décembre, les importations automobiles en provenance des Etats-Unis seront imposées à 25% et les pièces détachées automobile à 5%.

 

Les Etats-Unis n'ont pas tardé à réagir en durcissant, samedi, les droits de douanes prévus notamment sur les 300 milliards de dollars de marchandises chinoises. Ils passeront de 10 à 15%. Ils sont relevés de 25 à 30% sur 250 milliards de produits chinois. Après ces rebondissements dans le conflit commercial entre les deux premières économies de la planète, Donald Trump qui participait ce week-end au sommet du G7 à Biarritz s'est bizarrement montré rassurant lors d'une intervention durant cet événement.  La Chine est prête à reprendre les négociations et nous allons commencer à parler sérieusement, a laissé entendre le président américain. Cette déclaration a quelque peu rassuré les marchés après un week-end mouvementé. Mais, la bascule ne tient qu'à un tweet. Ce lundi, le Yuan est reparti à la baisse affichant un plus bas depuis 11 ans.

 

D’autres points de tension importants

Les désaccords sur le commerce ne concernent pas que les Etats-Unis et la Chine. Il existe plusieurs fronts, notamment entre américains et européens. Le sommet de Biarritz n'a pas permis de réelles avancées. Chaque partie campe sur ses positions. Récemment, Donald Trump avait à nouveau menacé les européens de l'application de surtaxes sur les voitures en provenance de cette région. Par ailleurs, les américains ne digèrent pas la taxe sur les GAFA prise par la France. Celle-ci n'a pas attendu l'OCDE qui travaille sur une taxe multilatérale pour avancer sur ce dossier. Les Etats-Unis avaient menacé la France de représailles, notamment sur les importations de vins. Un autre dossier brulant s'appelle : Brexit. Boris Johnson, premier ministre de la Grande-Bretagne, reste ferme sur la date du Brexit (31 octobre) avec ou sans accord. Il l'aurait réaffirmé à Donald Tusk, président du conseil européen en marge du G7.

Benchaâboun présente le cadre général de la loi de Finances 2022

Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, a p...

Renouvèlement des accords entre Renault et le Maroc

Ce mardi 27 juillet, le groupe Renault Maroc a annoncé la signature du renouvèlement de ses accords avec le Maroc sur la période 2021-2030. Cette convention, paraphée dans le cadre du plan d’accélérat...

Le projet de loi de Finances 2022 au centre des débats

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, ...

L’État cède 35% de Marsa Maroc à Tanger Med

Dans un communiqué publié ce mardi 27 juillet, Marsa Maroc a annoncé que l’État procèdera à la cession au profit du groupe Tanger Med, d’une participation stratégique à hauteur de 35% du capital socia...

Campagne céréalière 2020-2021 : une très bonne récolte de 103,2 millions de quintaux

La campagne agricole 2020-2021 s’est distinguée par une bonne répartition temporelle de pluviométrie et une occurrence avec les stades clés de développement des céréales (tallage, montaison et remplis...

Tourisme : quelles perspectives pour le deuxième semestre 2021 ?

L’Office national des aéroports (ONDA) a souligné dans un communiqué que le nombre de passagers enr...