Aller au contenu principal

Comparution d’Al-Bachir à Khartoum pour corruption

Par Nora Jaafar, Publié le 19/08/2019 à 12:14, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le chef militaire déchu du Soudan, Omar Al-Bachir, qui a dirigé le pays pendant 30 ans, est arrivé ce lundi au tribunal de Khartoum pour le début de son procès pour corruption.

 

Bachir, 75 ans, a été forcé de quitter le pouvoir le 11 avril dernier, après des mois de protestation contre son régime et a comparu pour la première fois devant un procureur le 16 juin.

 

Désormais détenu, le général islamiste a été informé par le parquet qu’il était accusé de « possession de devises étrangères, de corruption et de réception illégale de cadeaux ».

 

Un journaliste de l’AFP à l’extérieur de l’Institut des sciences judiciaires et juridiques où se déroule le procès a déclaré que Bachir est arrivé dans un immense convoi militaire.

 

En avril, le général Abdel Fattah Al-Burhan, chef de l’armée soudanaise, a déclaré que plus de 113 millions de dollars en trois devises différentes avaient été saisies dans la résidence du président renversé.

 

En mai, le procureur général a également déclaré que Bachir avait été inculpé d’assassinats lors des manifestations contre le régime qui ont finalement abouti à son éviction.

 

Des manifestations contre le pouvoir de Bachir ont éclaté le 19 décembre après que son gouvernement eut triplé le prix du pain.

 

Les chefs d’accusation les plus graves contre l’ancien président, qui a régné sur le pays depuis 1989, ont été déposés par la Cour pénale internationale (CPI), basée à La Haye.

 

Il s’agit notamment de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de génocide pour son implication dans la guerre du Darfour, où une rébellion s’est déclenchée en 2003.

 

Selon les Nations Unies, le conflit a fait plus de 300 000 morts, 2,5 millions de personnes déplacées et des centaines de milliers de victimes qui vivent encore dans des camps misérables et appauvris depuis plus de quinze ans.

 

La CPI exige depuis des années que Bachir soit jugé et a renouvelé son appel après son renversement.

 

Dans une déclaration publiée la semaine dernière, Amnesty International a prévenu que son procès pour corruption ne devait pas détourner l’attention des charges plus lourdes qui pèsent contre lui à La Haye.

 

L’organisme de surveillance basé à Londres a exhorté les nouvelles institutions de transition du pays à ratifier le Statut de Rome de la CPI, une mesure qui permet son transfert au tribunal international.

 

Les généraux au pouvoir au Soudan et les dirigeants de la protestation devaient également annoncer ce lundi la composition d’un conseil souverain transitoire.

Sinopharm : les EAU vaccinent les enfants à partir de 3 ans

Ce lundi 2 août, les Émirats arabes unis (EAU) ont annoncé qu'ils s'apprêtent à vacciner les jeunes enfants. Cette décision concerne les enfants et adolescents âgés de trois ans et plus. Ces derniers ...

Lady Di, portrait d’une rebelle

Surnommée la princesse des cœurs, Diana Spencer n’était pas une Princesse comme les autres. Fille d’Albert Spencer, vicomte d’Althorp et de Frances Burke Roche, elle est la descendante de la duchesse ...

Liban : le nouveau Premier ministre vise à former au plus vite un gouvernement

Le Premier ministre libanais désigné, Najib Mikati, a déclaré ce mercredi 28 juillet qu’il espère former rapidement un gouvernement après avoir obtenu l’approbation du président Michel Aoun pour la pl...

La guerre dans l'espace a-t-elle déjà commencé ?

En 2020, quelques semaines après l’annonce par l’ancien président américain Donald Trump de la création d’une Space Force, deux satellites russes auraient pris en chasse un satellite-espion américain....

FMI : l’accès inégal aux vaccins creuse les inégalités économiques

Ce mardi 27 juillet, le Fonds monétaire international (FMI) a publié ses prévisions économiques mondiales actualisées. Dans ce rapport, l’institution internationale, qui maintient sa prévision de croi...

Démarrage du plus grand procès pénal de l’histoire moderne du Vatican

Un cardinal catholique romain, autrefois proche allié du pape François, va être jugé au Vatican, pour avoir détourné des fonds de l’Église dans un projet immobilier ruineux à Londres. Le cardinal en q...