Aller au contenu principal

Hong Kong : de nouvelles protestations prévues cette semaine

Par Nora Jaafar, Publié le 19/08/2019 à 10:58, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Hong Kong se prépare à d’autres manifestations cette semaine après que des centaines de milliers de manifestants antigouvernementaux ont bravé la pluie lors d’un rassemblement pacifique ce dimanche, mettant ainsi fin à la violence et aux hostilités qu’a connues la ville ces deux derniers mois.

 

Selon les organisateurs du sit-in, 1,7 million de personnes ont participé à ce rassemblement, affirmant que le mouvement bénéficie toujours d’un large soutien malgré les scènes chaotiques de la semaine dernière lorsque les manifestants ont occupé l’aéroport de la ville contrôlé par la Chine. Certains militants se sont même excusés pour les événements survenus à l’aéroport.

 

Les protestations ont commencé il y a plus de 11 semaines contre un projet de loi, maintenant suspendu, qui aurait permis d’extrader des suspects vers la Chine continentale pour qu’ils soient jugés par des tribunaux contrôlés par le Parti communiste et se sont depuis transformées en appels à la démocratie.

 

Hong Kong a été reprise de la domination britannique par la Chine en 1997 sous la formule « un pays, deux systèmes » qui promettait des libertés étendues dont les citoyens de la Chine continentale étaient privés, mais beaucoup dans cette ville pensent que Pékin les a érodées.

 

Les protestations ont représenté l’un des plus grands défis pour le président chinois Xi Jinping depuis son arrivée au pouvoir en 2012.

 

D’autres manifestations sont prévues dans les semaines à venir, dont une nouvelle grève générale de la ville.

 

La police a déclaré ce lundi que, si la manifestation de dimanche a été pour l’essentiel pacifique, des actes de violation de la paix publique se sont produits plus tard lorsque certains protestataires ont endommagé des bureaux gouvernementaux et dirigé des rayons laser vers des agents de police.

 

Les manifestants ont marché dimanche depuis Victoria Park, la zone de rassemblement désignée sur l’île de Hong Kong, et se sont précipités sur les principales artères en direction du centre financier de la ville, scandant que Carrie Lam, leader soutenu par Pékin, se retire.

 

Cependant, les manifestants se sont dispersés et sont rentrés chez eux plus tard dans la soirée, contrairement aux autres manifestations récentes qui avaient été marquées par de violents affrontements avec la police.


La police a été critiquée pour avoir utilisé des tactiques de plus en plus agressives pour disperser les manifestations, mais sa présence a été minime ce dimanche et aucune arrestation n’a été effectuée.


Plus de 700 personnes ont été arrêtées depuis le début des manifestations en juin dernier.

#FreeBritney : la saga judiciaire de Britney Spears ravive la campagne

Sous tutelle depuis plus de douze ans à la suite de troubles psychologiques, la chanteuse Britney Spears s’exprimera ce mercredi 23 juin devant le tribunal de Los Angeles. Lors de cette audience, la c...

Espagne : grâce pour neuf indépendantistes catalans

Ce lundi 21 juin, Pedro Sánchez, président du gouvernement d’Espagne, a annoncé qu’il allait proposer au Conseil des ministres d’accorder une grâce à neuf dirigeants indépendantistes catalans incarcér...

Décryptage de la situation politique en Libye

Dans ce podcast, Medi1 revient sur la situation politique actuelle en Libye notamment avec la réouverture de la route côtière entre l'est et l'ouest du pays. Un événement qui se produit quelques jours...

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères bientôt aux EAU

Pour sa première visite aux pays du Golfe, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, se rendra aux Émirats arabes unis (EAU) la semaine prochaine. Cette visite intervient aprè...

Régionales 2021 : abstention record en France

Ce dimanche 20 juin, la France a tenu le premier tour des élections régionales et départementales. Plus de deux Français sur trois ont choisi de ne pas se rendre aux urnes. En effet, à la fermeture de...

Iran : une centrale nucléaire à l'arrêt après une défaillance technique

Depuis ce lundi 21 juin, l’unique centrale nucléaire d’Iran, située à Bouchehr, dans le sud du pays, est à l’arrêt. Selon l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), elle le sera pour «quel...