Aller au contenu principal

Attaque d'une mosquée en Norvège : le suspect plaide non coupable

Par Nora Jaafar, Publié le 13/08/2019 à 02:56, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Un homme armé accusé d’une tentative d’attentat terroriste contre une mosquée à Oslo et du meurtre de sa demi-sœur adolescente a comparu en cour ce lundi, mais son avocat a déclaré qu’il ferait « usage de son droit à la confidentialité pour le moment ». Le suspect avait deux yeux au beurre noir et d’autres contusions autour de la tête, mais il a souri tout au long de l’audience.

 

Il se peut que ses blessures lui aient été infligées lorsque des fidèles musulmans l’ont assailli pendant l’attaque présumée.

 

L’avocate Unni Fries a refusé de commenter les informations parues dans les médias norvégiens selon lesquelles le suspect avait été inspiré par les fusillades de la Nouvelle-Zélande, où un homme armé a tué 51 personnes en mars dernier.

 

Son client a été arrêté samedi après son entrée au Centre islamique Al-Noor à Baerum, dans la banlieue d’Oslo. La police a indiqué que plusieurs coups de feu ont été tirés, mais n’a pas précisé quel type d’arme a été utilisé. Une personne a été légèrement blessée avant que les fidèles à l’intérieur de la mosquée n’attaquent et n’appréhendent le suspect le temps que la police arrive sur la scène de l’accident.

 

La police a ensuite fait une descente dans la maison voisine du suspect et a trouvé le corps de sa demi-sœur de 17 ans.

 

Les autorités avaient indiqué qu’il était disposé à tuer et à blesser d’autres victimes, mais qu’il n’avait pas réussi parce que des personnes à l’intérieur de la mosquée l’avaient neutralisé. Les autorités n’ont pas confirmé comment les ecchymoses autour de son visage et de sa tête, clairement visibles au tribunal ce lundi, ont été causées.

 

L’identité du suspect n’a pas été révélée par les autorités, mais les médias norvégiens ont rapporté qu’il s’agit d’un Norvégien de 21 ans du nom de Philip Manshaus. Dagbladet, l’un des plus grands journaux norvégiens, a rapporté que le jour de l’attaque, Manshaus a écrit en ligne qu’il avait été « choisi » par « Saint (Brenton) Tarrant », l’homme armé de Christchurch.


Après l’audience de lundi, qui s’est tenue à huis clos, Fries a déclaré que son client « ne reconnaît pas sa culpabilité criminelle ». Le tribunal de district d’Oslo a ordonné sa détention pendant quatre semaines, dont deux en isolement provisoire, le temps que la police poursuive son enquête.

 

La Première ministre Erna Solberg a qualifié cette tentative d’« attaque directe contre les musulmans norvégiens ». Elle a invité les partis politiques à s’unir pour lutter contre le racisme et la discrimination, notamment par une éventuelle législation visant à contrer la haine à l’égard des musulmans.

 

Les plans déjoués du suspect rappellent ceux de l’extrémiste de droite norvégien qui a tué 77 personnes en 2011. Anders Behring Breivik purge une peine de 21 ans de prison pour avoir perpétré cet attentat terroriste.

G7 : un front uni pour vacciner plus contre la Covid-19 et protéger le climat

Ce dimanche 13 juin, après trois jours d’intenses discussions, le sommet de Carbis Bay, en Cornouailles, des sept pays les plus industrialisés (G7), s’est achevé. À l’issue de cet évènement, les dirig...

Mexique : les violences meurtrières envers les journalistes

25 ans après, les médias internationaux, coordonnés par Forbidden Stories ont décidé d’enquêter sur les violences meurtrières dont sont victimes les journalistes au Mexique. Le lancement de cette inve...

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...