Aller au contenu principal

Des scientifiques raniment des cerveaux de porcs après leur mort

Une étude qui est toutefois très loin de prouver qu'il est possible de ressusciter une personne après une mort cérébrale.

Par Khansaa B., Publié le 18/04/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Annoncé mercredi dans la revue Nature, des chercheurs de l’université de Yale, à New Haven (Connecticut), aux États-Unis, ont réussi à ranimer la fonction cellulaire de 32 cerveaux de porcs des heures après leur abattage, offrant ainsi un nouveau moyen de traitement des maladies du cerveau, et remettant en question notre définition de la mort cérébrale. Les résultats très controversés, soulèvent un tollé de questions éthiques et juridiques. 

Les chercheurs n'ont pas tué d'animaux pour les besoins de cette expérience ; ils ont acquis les têtes de porcs dans une usine de transformation alimentaire près de New Haven. Techniquement, les cerveaux sont restés inanimés. Leur conscience n'a pas été réstitué car ils n'ont montré aucun signe d'activité électrique neuronale.


“Dans la plupart des pays, une personne est considérée comme légalement morte lorsque l’activité cérébrale cesse ou lorsque le cœur et les poumons cessent de fonctionner”, souligne la revue. Cette nouvelle percée médicale pourrait donc, théoriquement, ressusciter un cerveau mort. Mais pour l'instant cela relève encore de la science fiction.


  • Partagez

Covid-19 : nouveaux records de contaminations et de décès

Avec 1499 nouvelles infections et 23 décès en seulement 24 heures, le Maroc enregistre un nouveau r...

Al Akhawayn : 30 bourses dédiées aux enfants du personnel en première ligne contre le Covid-19

Ce mercredi 12 août, l’université Al Akhawayn a annoncé sa décision de dédier des bourses d’études aux enfants des professionnels de la santé, de l’enseignement et de l’autorité publique. Les dépôts d...

Covid-19 : la situation sanitaire de plus en plus inquiétante

Mercredi 12 août, le Maroc a enregistré son plus grand nombre de contaminations depuis le début de ...

Dons de sang : une pénurie durant la saison estivale

Le Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie du Maroc (CNSTH) annonce une pénurie de...

Rentrée scolaire 2020-21 : toujours pas de solution au conflit parents d'élèves-écoles privées

La rentrée scolaire 2020-21 approche, mais le conflit opposant les parents d’élèves aux établisseme...

Couverture sociale : le régime d'assurance médicale (RAMED) supprimé 

Conformément aux hautes orientations royales, un véritable chantier social sera lancé à partir de l...