Aller au contenu principal

Initiatives gouvernementales pour attirer de nouveaux investissements

La performance du marché de l’immobilier professionnel à Casablanca est restée relativement stable au cours du premier semestre 2019. Les nouveaux projets ainsi que les projets futurs continuent d’avoir un impact positif sur le sentiment des investisseurs sur tous les secteurs, résume le rapport de JLL sur le marché immobilier professionnel au titre du premier semestre 2019.

Par Nora Jaafar, Publié le 26/07/2019 à 17:39, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Selon le Fonds Monétaire International (FMI), le taux de croissance du PIB réel du Maroc, qui était de 3,1 % en 2018, passera à 3,2 % en 2019 et atteindra 4,5 % en 2024. Notamment grâce à l’amélioration du climat des affaires, au renforcement de l’infrastructure publique ce qui pourrait attirer davantage d’activité d’investissement.

 

« Parmi les mesures prises par le gouvernement pour continuer d’attirer les investisseurs dans le pays, le lancement officiel de la loi sur les OPCI, qui devraient créer des portefeuilles importants au Maroc dans les années à venir, ce qui stimulera la demande dans l’ensemble du secteur immobilier », a ajouté Craig Plumb, Responsable Études et Recherches chez JLL MENA.

 

Le marché de l’immobilier de bureaux est resté stable au cours du premier semestre. Alors que de nouveaux bâtiments de bureaux devraient arriver sur le marché d’ici la fin de 2020, le secteur assistera probablement à une correction naturelle des loyers. Les propriétaires offriront ainsi des conditions locatives plus flexibles et des périodes de franchise plus généreuses aux locataires.

 

Le secteur du retail connaît une expansion constante avec le développement de nouveaux centres commerciaux et des retail parks dans la périphérie de la ville. Les exploitants de centres commerciaux cherchent constamment à améliorer la qualité des services fournis aux locataires et à introduire des concepts novateurs susceptibles d’enrichir l’expérience des clients et des retailers.

 

Le secteur hôtelier a enregistré une performance modérée au cours du premier semestre 2019. Le nombre total de nuitées a légèrement diminué de 1 %. L’attention du gouvernement pour l’amélioration des sites touristiques et de l’infrastructure de la ville, ainsi que l’entrée de nouveaux acteurs internationaux sur le marché, devrait avoir un impact positif sur le secteur à long terme.

 

Les loyers moyens dans le secteur industriel de Casablanca sont restés stables, puisqu’il continue d’attirer les utilisateurs et les investisseurs grâce à ses infrastructures bien établies. Le premier semestre de 2019 a été marqué par la signature de nouveaux accords d’investissement avec des acteurs majeurs des filières de l’automobile et de l’aéronautique, ce qui devrait faire progresser le secteur.

Ce qu’il faut retenir de l’African Lion 2021

L’African Lion 2021 touche à sa fin. La 17e édition de cet exercice combiné maroco-américain a tenu...

Tourisme : la détresse des transporteurs touristiques

Alors que le Maroc ouvre petit à petit ses frontières pour accueillir (sous conditions) les Marocai...

Marhaba 2021 : la CNT se mobilise

Dès le lundi 14 juin, la Confédération nationale du Tourisme (CNT) s’est réunie afin de mettre en place la politique d’accueil destinée aux Marocains résidents à l’étranger (MRE), en visite au Maroc a...

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...