Aller au contenu principal

Initiatives gouvernementales pour attirer de nouveaux investissements

La performance du marché de l’immobilier professionnel à Casablanca est restée relativement stable au cours du premier semestre 2019. Les nouveaux projets ainsi que les projets futurs continuent d’avoir un impact positif sur le sentiment des investisseurs sur tous les secteurs, résume le rapport de JLL sur le marché immobilier professionnel au titre du premier semestre 2019.

Par H.L.B, Publié le 26/07/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Selon le Fonds Monétaire International (FMI), le taux de croissance du PIB réel du Maroc, qui était de 3,1 % en 2018, passera à 3,2 % en 2019 et atteindra 4,5 % en 2024. Notamment grâce à l’amélioration du climat des affaires, au renforcement de l’infrastructure publique ce qui pourrait attirer davantage d’activité d’investissement.

 

« Parmi les mesures prises par le gouvernement pour continuer d’attirer les investisseurs dans le pays, le lancement officiel de la loi sur les OPCI, qui devraient créer des portefeuilles importants au Maroc dans les années à venir, ce qui stimulera la demande dans l’ensemble du secteur immobilier », a ajouté Craig Plumb, Responsable Études et Recherches chez JLL MENA.

 

Le marché de l’immobilier de bureaux est resté stable au cours du premier semestre. Alors que de nouveaux bâtiments de bureaux devraient arriver sur le marché d’ici la fin de 2020, le secteur assistera probablement à une correction naturelle des loyers. Les propriétaires offriront ainsi des conditions locatives plus flexibles et des périodes de franchise plus généreuses aux locataires.

 

Le secteur du retail connaît une expansion constante avec le développement de nouveaux centres commerciaux et des retail parks dans la périphérie de la ville. Les exploitants de centres commerciaux cherchent constamment à améliorer la qualité des services fournis aux locataires et à introduire des concepts novateurs susceptibles d’enrichir l’expérience des clients et des retailers.

 

Le secteur hôtelier a enregistré une performance modérée au cours du premier semestre 2019. Le nombre total de nuitées a légèrement diminué de 1 %. L’attention du gouvernement pour l’amélioration des sites touristiques et de l’infrastructure de la ville, ainsi que l’entrée de nouveaux acteurs internationaux sur le marché, devrait avoir un impact positif sur le secteur à long terme.

 

Les loyers moyens dans le secteur industriel de Casablanca sont restés stables, puisqu’il continue d’attirer les utilisateurs et les investisseurs grâce à ses infrastructures bien établies. Le premier semestre de 2019 a été marqué par la signature de nouveaux accords d’investissement avec des acteurs majeurs des filières de l’automobile et de l’aéronautique, ce qui devrait faire progresser le secteur.

Oppo Reno5 officiellement lancé au Maroc

Comme nous vous l'annoncions il y a quelques jours, la marque Oppo s'apprêtait à lancer le Reno5 sur le marché marocain. Ce mercredi 3 mars 2021, c'est chose faite. Le dernier né de la série R...

Crédit du Maroc : des résultats 2020 en baisse

Le résultat net part du groupe (RNPG) de Crédit du Maroc (CDM) s'est établi à 190,3 millions de dirhams (MDH) au titre de l'année écoulée, en baisse de 62,6% par rapport à 2019. Le résultat brut d'...

La TVA, principale composante qui influence le secteur informel

Ce mardi 2 mars, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a publié son étude intitulée "Le secteur informel au Maroc : principales caractéristiques et tendances d’évolution". Dans ce rapport, le HCP a révél...

Le nouveau Peugeot 3008 hybride bientôt au Maroc

Sopriam mise sur le nouveau SUV Peugeot 3008 pour se lancer dans le segment des véhicules hybrides au Maroc. Le concessionnaire va bientôt importer deux motorisations hybrides rechargeables du SUV fab...

Allègement du déficit commercial à fin janvier

Dans un communiqué publié ce mardi 2 mars, l’Office des changes a révélé qu’à fin janvier 2021, le déficit commercial du Maroc s’est établi à 11,06 milliards de DH (MMDH). Ainsi, il a enregistré un al...

Le Maroc ferme ses frontières à l'Italie et à la Belgique

Le Maroc ferme ce lundi son espace aérien à l'Italie et à la Belgique, cela porte le nombre de pays auxquels l’espace aérien marocain est fermé depuis la mi-décembre. En effet, avant l'Itali...