Aller au contenu principal

Ghosn poursuit Nissan et Mitsubishi pour rupture abusive de contrat

L’ancien titan de l’automobile Carlos Ghosn, actuellement assigné à résidence à Tokyo, poursuit Nissan Motor Co. et Mitsubishi Motors Corp. devant un tribunal néerlandais pour « résiliation abusive » de son contrat, indique le journal français Le Figaro.

Par Nora Jaafar, Publié le 18/07/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Ghosn accuse les fabricants japonais d’avoir rompu son contrat en tant qu’employé de NMBV, leur filiale commune basée aux Pays-Bas, et demande jusqu’à 15 millions d’euros de dommages et intérêts.

 

L’ancien directeur de Renault et de Nissan est en instance de procès au Japon pour mauvaise conduite financière.

 

Il a été maintenu derrière les barreaux pendant plus de 100 jours avant d’être libéré sous caution et congédié de tous ses postes de direction.

 

Les crimes financiers imputés à Ghosn

Ghosn est accusé d’avoir sous-déclaré des milliards de yens de revenus chez Nissan et d’avoir utilisé les fonds de l’entreprise pour ses dépenses personnelles — accusations qu’il rejette vigoureusement.

 

Ses avocats affirment que si Ghosn a démissionné de Renault-Nissan BV (RNBV), il n’a pas démissionné de NMBV et que « la rupture du contrat » était injustifiée, a déclaré Le Figaro.

 

De leur côté, Nissan et Mitsubishi affirment que le contrat de Ghosn était nul, ajoute le média français.

 

NMBV avait remercié Ghosn après une réunion de son conseil d’administration le 12 mars dernier — le même jour que l’annonce de sa dissolution.

 

Le Figaro a précisé que les fabricants cherchaient à récupérer quelque 7,82 millions d’euros payés à Ghosn par NMBV entre avril et novembre 2018.

 

Renault a annoncé début juin qu’il envisageait de prendre des mesures contre son ancien patron après avoir identifié 11 millions d’euros de « dépenses douteuses » liées à Ghosn chez RNBV.

 

Le début de l’affaire Ghosn

Ghosn, âgé de 65 ans, a été arrêté en novembre dernier après son arrivée dans son jet privé à l’aéroport Haneda de Tokyo.

 

Sa chute dramatique a secoué le monde des affaires et révélé des tensions au sein de l’alliance entre Renault, Nissan et leur partenaire japonais Mitsubishi.

Journée d’Al Qods : des heurts éclatent sur le site d’Al-Aqsa

Ce lundi 10 mai, la police israélienne a affronté des manifestants palestiniens dans l’enceinte de ...

Hajj 2021 : l’Arabie saoudite pourrait autoriser des pèlerins étrangers

Chaque année, plus de 2,5 millions de musulmans du monde entier effectuent le Hajj. L’année dernière, cependant, seuls 1.000 fidèles résidant en Arabie saoudite ont été autorisés à effectuer ce pèleri...

31 espèces éteintes et 3.324 menacées d’extinction

Désormais 31 espèces sont entrées dans la catégorie "éteinte" et toutes les espèces de dauphins d’eau douce sont menacées d’extinction. «La liste croissante d’espèces disparues est un rappel brutal qu...

Al Capone : la véritable histoire de Scarface

Qui est Al Capone, chef de la mafia de Chicago ? Dans cet épisode, plongez dans l’histoire épique de l’un des plus célèbres gangsters américains du XXe siècle. Surnommé Scarface, Alfonso Capone, avait...

Une affaire de droits fonciers déclenche des affrontements à Al-Qods-Est

15 Palestiniens ont été arrêtés dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 mai à Al-Qods-Est, occupé par Israël, lors d’affrontements avec la police. Cette deuxième nuit consécutive d’émeutes dans le quart...

Le vaccin de Sinopharm homologué par l'OMS

C'est fait. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a donné vendredi son homologation d'urgence au vaccin anti-Covid chinois de Sinopharm fabriqué à Pékin. L'annonce a été faite par le dir...