Aller au contenu principal

La crise des inégalités en Afrique de l'Ouest qualifiée d'extrême

L’inégalité économique et sociale est la principale problématique de la société africaine de l’Ouest. Face à l’augmentation des écarts de richesses, Oxfam invite les États de la région à renforcer leurs systèmes d’éducation, de santé et de fiscalité.

Par Khansaa Bahra, Publié le 12/07/2019 à 15:28, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

"L'inégalité a atteint des niveaux extrêmes en Afrique de l'Ouest. Aujourd’hui, le top 1 % des riches ouest-africains gagnent plus que l'ensemble de la population du continent", telle est la conclusion du nouveau rapport publié par Oxfam et Développement France international (DFI).

 

Selon le rapport, intitulé « West Africa Inequality Crisis » (La crise d’inégalité de l’Afrique de l’Ouest),  en Arique, 60 % des économies dont la croissance est très rapide se trouvent en Afrique de l’Ouest, notamment celle de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Sénégal — qui figurent dans le top 10 de la région-.

 

Cependant, « dans la plupart des pays, les avantages de cette croissance économique ne profitent qu’à un nombre très réduit de personnes », indique le rapport.

 

Au Nigéria, par exemple, les fortunes combinées des cinq nigérians les plus riches s’élèvent à 29,9 milliards de dollars, soit plus que l’ensemble du budget du pays en 2017.

 

En effet, la grande majorité des Africains de l’ouest se sont vu « refuser les conditions essentielles d’une existence digne, telles qu’une éducation de qualité, des soins de santé et des emplois décents ».

 

Alors que l’Afrique de l’Ouest souffre du plus grand taux d’inégalités du continent. Les quinze pays étudiés « choisissent d’ignorer la crise des inégalités plutôt que de la résoudre », a indiqué le rapport.

 

« Au lieu de lutter contre les inégalités, certains gouvernements de la région ont sous-financé les services publics, tels que la santé et l’éducation, et n’ont pas réussi à s’attaquer à la corruption », a déclaré le directeur régional d’Oxfam, Adama Coulibaly.

 

Les auteurs du rapport appellent les gouvernements à faire davantage pour promouvoir une fiscalité progressive, augmenter les dépenses sociales, renforcer la protection du marché du travail, investir dans l’agriculture et renforcer les droits fonciers des petits exploitants. « La pauvreté n’est pas une fatalité », déclarent-ils.

 

Toutefois, les gouvernements ne combattent pas les inégalités de la même manière. Selon le rapport, le Cap-Vert, la Mauritanie et le Sénégal sont parmi les plus déterminés à réduire les inégalités, tandis que le Nigéria, le Niger et la Sierra Leone figurent parmi les moins engagés.

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...

Biden s'envole pour l'Europe et réhabilite TikTok

Joe Biden s’est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d’une tournée européenne, la première depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Juste avant de quitter les USA, le président améric...

ONU : le Conseil de sécurité octroie à Guterres un deuxième mandat

Ce mardi 8 juin, lors d’une brève session à huis clos, le Conseil de sécurité, qui joue un rôle clé dans le processus de nomination du secrétaire général des Nations Unies (ONU), a unanimement recomma...