Aller au contenu principal

L’Observatoire du travail gouvernemental dresse le bilan des 100 premiers jours

L’Observatoire du travail gouvernemental (OTRAGO) a livré ce mercredi un rapport d’observation des 100 premiers jours du gouvernement. Une période marquée, d’un côté, par une mobilisation sur le plan législatif et, de l’autre, par la confusion et l’absence de communication sur les dossiers sensibles. Détails.

Par Mohamed Laabi, Publié le 14/01/2022 à 16:31, mis à jour le 14/01/2022 à 17:55
         Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Akhannouch

C’est le premier bilan auquel fait face le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch depuis sa nomination à la tête de l’exécutif en septembre dernier. Il est établi par l’Observatoire du travail gouvernemental (Otrago).

Le rapport estime que la production législative a constitué l’une des interfaces les plus actives de l’action gouvernementale au cours des cent premiers jours de la vie du nouvel exécutif, puisqu’il a ratifié neuf projets de loi, 47 décrets, et a examiné sept accords et traités internationaux, «ce qui dénote sa tendance rapide à réaliser ses obligations et engagements».

De l’autre côté, le rapport note quelques points négatifs, dont l’absence quasi totale de communication autour des différentes mesures et décisions gouvernementales. Il cite notamment le cas de la confusion observée au niveau des nominations des hauts fonctionnaires, dont celle de la ministre de la Santé Nabila Rmili. «Des concertations avec les composantes de la majorité devaient avoir lieu, avant de nommer, de nouveau, Khalid Aït Taleb ministre de la Santé à la place de Rmili. En revanche, le gouvernement n’a présenté aucune clarification ou explication convaincante du sort d’un tel département, aussi important et sensible», note le document.

Lire aussi : Secteur informel : le casse-tête du gouvernement

Le rapport a précisé également que l’exécutif n’a recouru à aucune mesure ou procédure face à la flambée des prix de produits essentiels et qu’aucune rencontre de dialogue social n’a été organisée par Akhannouch avec les différents syndicats.

L’Otrago note aussi que le gouvernement actuel est resté dans la même politique de ses prédécesseurs sur le volet des annonces soudaines. «L’imposition soudaine du pass vaccinal a provoqué plusieurs tensions sociales, notamment les protestations des bureaux des avocats, contre l’obligation de ce pass pour accéder aux tribunaux», souligne le rapport de l’observatoire de l’action gouvernementale.

Éducation nationale et Justice : rien à signaler... ou presque

Le rapport souligne que le secteur de l’Éducation nationale «s’est distingué par beaucoup de gestion procédurale et routinière des affaires éducatives au Maroc, sans enregistrer de nouvelles procédures, réformes ou chantiers, à l’exception de la décision controversée du ministre Chakib Benmoussa concernant les conditions de réussite aux concours des académies, dont l’âge requis pour les candidats a été plafonné à 30 ans».

Du côté du département de la Justice, le rapport a mentionné une décision «surprenante» du gouvernement tout au début de ses travaux dans le domaine de la justice, et qui concernent le «retrait du projet du Code pénal du Parlement, pour motif de réforme globale».

Mis à part cette décision controversée, le rapport a indiqué que «l’ensemble de l’action du gouvernement, dans le domaine de la justice, s’est également caractérisé par la dominance des mesures procédurales et routinières, et l’absence de toutes nouvelles initiatives ou procédures, à l’exception de la circulaire conjointe signée par le ministre de la Justice, le président du parquet général et le président délégué de l’autorité judiciaire, qui exhorte les juges et les fonctionnaires et tous ceux qui se présentent devant les tribunaux, d’avoir le passeport sanitaire pour accéder aux espaces judiciaires».

Lire aussi : Code pénal : le projet de loi retiré par le gouvernement

Pour ce qui est du tourisme, le rapport met l’accent sur les mesures prises par le département de Fatim Zahra Ammor pour réduire l’impact de la pandémie sur les professionnels du secteur. «Le gouvernement a ainsi prolongé le délai des indemnités accordées aux professionnels du secteur du tourisme, jusqu’à fin février 2022, et a également veillé à tenir plusieurs réunions avec les professionnels du domaine du tourisme et du domaine de l’artisanat, pour échanger sur les problèmes et les contraintes rencontrés par les deux secteurs».

Enfin, du côté du ministère de la Jeunesse, Culture et Communication, le rapport souligne que ce département n’a enregistré aucune nouvelle réforme à l’exception de l’initiative entreprise par le ministre de la Jeunesse Mehdi Bensaid et qui consiste en un partenariat avec la Société nationale de radiotélévision (SNRT) pour l’animation et le développement des industries culturelles et créatives et la promotion du théâtre marocain.

Pourquoi le sommet arabe ne se tiendra pas en mars ?

Le sommet arabe, qui devait se dérouler au mois de mars prochain, a été une nouvelle fois reporté. ...

Maroc-Mali : entretien de Nasser Bourita avec le chef de la diplomatie malienne

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a échangé, jeudi par téléphone, avec le ministre des Affaires étrangères et de la ...

Awrach : attention à l'effet cocotte-minute !

Lancement officiel ce vendredi du programme gouvernemental Awrach pour la création de 250.000 emplo...

Les projets de décret adoptés jeudi par le Conseil de gouvernement

Le Conseil de gouvernement a adopté deux projets de décret. Le premier est relatif à la composition de la commission nationale chargée de l’application des sanctions prises par le Conseil de sécurité ...

100 premiers jours du gouvernement : les précisions de Aziz Akhannouch

Lors d’une émission spéciale retransmise en différé par Al Aoula et 2M, Aziz Akhannouch, chef de l’...

Sahara : la tournée régionale de De Mistura prend fin, l'Espagne veut intervenir

La tournée régionale de Staffan De Mistura, envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unie...