Aller au contenu principal

Le politicien Geert Wilders qualifie les Marocains de « terroristes »

Le leader du parti nationaliste d’extrême droite néerlandais PVV, Geert Wilders, fait à nouveau parler de lui, après le lancement d’un appel sur Twitter : « moins de Marocains ».

Par Nora Jaafar, Publié le 04/07/2019 à 15:08, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le politicien controversé s’est emparé de Twitter pour publier la photo du drapeau marocain dans une piscine, avec la légende incendiaire : « Nous voulons récupérer nos piscines ! Pour les rendre à nouveau sans danger pour les femmes et les enfants. »

 

Il a conclu sa publication en écrivant : « Luttez enfin contre les nuisances ! #StopTerrorism », ce qui implique que les Marocains sont intrinsèquement des terroristes.

 

Le post a été retweeté 361 fois et a cumulé plus de 1000 « j’aime ». Les réponses au tweet sont pour la plupart celles de ses partisans d’extrême droite qui expriment leur soutien. « Arrêtez cette population cancéreuse », a répondu un utilisateur.

 

 

« Si la police ne le fait pas, nous le ferons nous-mêmes. Mais ne vous plaignez pas si une guerre civile éclate parce que des pères néerlandais tabassent les musulmans complètement pourris », a déclaré un autre utilisateur.

 

Wilders manifeste son mépris pour les Marocains depuis des années. En février 2017, il a fait la une des journaux pour avoir traité les Marocains d’« ordures » et avoir dit qu’il voulait que les Pays-Bas « redeviennent nôtres » pendant sa campagne électorale.

 

« Les ordures marocaines en Hollande... encore une fois, ils ne sont pas tous des ordures... mais il y en a beaucoup qui menacent les rues du pays, surtout des jeunes... et cela devrait changer », avait-il déclaré aux journalistes.

 

Wilders a également averti qu’une fois au pouvoir, il interdirait le Coran, et il est connu pour chanter « moins de Marocains » avec ses partisans pendant ses rassemblements.

 

En 2017, il a été accusé d’incitation à la discrimination, bien qu’il n’ait été condamné à aucune amende ou peine d’emprisonnement.

 

Toutefois, pas plus tard que le mois dernier, il a de nouveau été accusé du même délit, et cette fois-ci, il a dû payer une amende de 5 000 euros. L’accusation fait suite aux propos qu’il a tenus lors d’une manifestation politique juste avant les élections de mars 2014, lorsqu’il a de nouveau encouragé la foule à chanter « moins de Marocains » !

La France établit un pont maritime pour aider la Tunisie à faire face à la Covid-19

La France a établi un "pont maritime" pour fournir des vaccins anti-Covid-19 et de l’oxygène médical à la Tunisie, qui fait face à une grave recrudescence des contaminations et des décès. En effet, au...

L’Afghanistan aux mains des talibans

Ce jeudi 22 juillet, les talibans ont affirmé qu’ils contrôlaient 90% des frontières de l’Afghanistan. «Les frontières de l’Afghanistan avec le Tadjikistan, l’Ouzbékistan, le Turkménistan, l’Iran» son...

France : grande polémique autour des nouvelles mesures anti-Covid

En France, le projet de loi sur l’extension du pass sanitaire et l’obligation vaccinale des soignants ont été adoptés en première lecture par les députés. Les échanges ont duré toute la nuit avant le ...

Pfizer et AstraZeneca efficace contre Delta, Epsilon résistant aux vaccins à ARN messager

Selon une étude récemment publiée dans le New England Journal of Medicine, les vaccins anti-Covid-19 de Pfizer et AstraZeneca sont efficaces contre le variant Delta. En effet, deux doses du vaccin Pfi...

Pourquoi y a t-il une place de la Grand'Goule à Poitiers ?

Dans cet épisode du podcast consacré aux histoires extraordinaires, récits et légendes, 20 minutes évoque la Grand’Goule, le monstre sanguinaire devenu emblème de Poitiers. La Grand'Goule est une bête...

Pedro Castillo élu président du Pérou

Ce lundi soir, Pedro Castillo a été proclamé officiellement vainqueur de l’élection présidentielle. «Je proclame président de la République José Pedro Castillo Terrones», a déclaré le président du Jur...