Commission

Temps de lecture : 3 minutes


Commission des investissements : une cadence soutenue

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

La Commission des investissements a tenu ce mardi à Rabat une nouvelle réunion pour l’étude des projets d’investissements dans le Royaume. C’est la troisième réunion en l’espace de trois semaines pour cette Commission, qui avait l’habitude de se réunir au mieux une fois tous les six mois sous l’ère des précédents gouvernements. Retour sur les principaux projets validés lors de ces dernières semaines.

Temps de lecture : 3 minutes

La Commission des investissements est passée à la vitesse supérieure. Présidée par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, cette dernière a tenu ce mardi 7 décembre sa troisième réunion en l’espace de trois semaines. Du jamais vu, puisque lors des mandats des précédents gouvernements, cette Commission ne se réunissait que très rarement. Le gouvernement Akhannouch semble donc adopter une nouvelle approche basée sur le travail et la quête de la réalisation des objectifs.



«La promotion des investissements est parmi les fondements principaux du programme gouvernemental actuel. Elle constitue le noyau dur de ce programme. De ce fait, la fréquence élevée de ces réunions est plutôt normale. Les Marocains sont désormais avertis et attendent de voir le résultat des promesses du gouvernement actuel», souligne Hicham Berjaoui, professeur de droit public à l’Universite Cadi Ayyad de Marrakech.




Lire aussi : Gouvernement vs entreprises : le maintien des emplois contre les subventions




Notre intervenant note que la méthode préconisée par le gouvernement pour lutter contre le chômage passe essentiellement par l’encouragement des investissements dans le secteur privé. «Le gouvernement affirme être porteur d’un projet réaliste et réalisable, pour cela il faut que tout le dispositif juridique, institutionnel et logistique soit mobilisé pour faciliter la conduite des investissements. La fréquence de ces réunions est un signe considérable et important, mais il est obligatoire d’attendre les résultats avant de pouvoir avancer des jugements», explique professeur Berjaoui.



 



Une vingtaine de projets d’investissements approuvés au total



Ce mardi, la Commission des investissements a approuvé trois projets de conventions pour un montant global de 2,07 milliards de DH (MMDH). Les projets d’investissements examinés lors de cette Commission sont dominés par le secteur des infrastructures avec 1,8 MMDH et le secteur de l’Industrie qui totalise près de 270 millions de DH (MDH). Ces projets devraient permettre la création de 1.110 emplois directs et indirects.



Avant cela, la Commission a approuvé le 30 novembre dernier cinq conventions et avenants de projets d’investissements pour un montant global de 3,96 MMDH. Ces derniers permettront de créer environ 1.500 emplois directs et indirects dans les énergies renouvelables et le transport, avait indiqué Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des politiques publiques.




Lire aussi : Sumitomo et Yazaki : quatre nouvelles usines au Maroc pour créer plus de 8.000 emplois




Enfin, la Commission a approuvé le 23 novembre dernier un total de 13 projets d’investissements pour un montant global de plus de 2MMDH. Un milliard sera consacré aux investissements locaux et un autre sera dédié aux investissements étrangers dans des secteurs stratégiques, notamment les puces électroniques pour les véhicules ou encore la pharmaceutique.



Rappelons que le gouvernement précédent présidé par Saad Dine El Otmani avait approuvé un total de 114 conventions d’investissement durant la période 2015- 2019. Ces conventions d’une valeur globale de près de 334 MMDH ont permis la création de 39.305 postes d’emplois directs dans divers secteurs stratégiques tels que l’industrie, l’énergie, l’industrie alimentaire et le tourisme.



La réunion du 7 décembre courant ne sera probablement pas la dernière. Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch avait déclaré que des commissions régulières auront lieu toutes les semaines «jusqu’à épurement des différents projets d’ici à la fin de l’année».



Le gouvernement souhaite dynamiser les investissements à travers l’instauration de plusieurs programmes dont le programme Forsa qui sera lancé en 2022 et la poursuite du programme Intelaka. Le gouvernement Akhannouch ambitionne de créer un million d’emplois d’ici 2026 et relancer ainsi la machine de l’emploi après une année 2020 catastrophique où près d’un demi-million d’emplois ont été perdus.



Recommandé pour vous

L’économie bleue, quelles perspectives pour le Maroc ?

Temps de lecture : 3 minutes

Ces dernières années, la communauté internationale a pris conscience de l’important relais de croissance qu’offre l’économie bleu. Une nouvell…

Flambée des prix du carburant : la guerre en Ukraine, les solutions et les recommandations

Temps de lecture : 3 minutes

Alors que la tendance était plutôt à la baisse ces dernières semaines, voilà que les prix des carburants augmentent de nouveau. D’habitude, il…

EMEC Expo 2022 : comme si vous y étiez !

Temps de lecture : 3 minutes

Hier, jeudi 19 mai, s’est clos le salon EMEC Expo, qui a duré deux jours. Cette édition tant attendue fut l’occasion pour les participants de …

CMC : une publication spéciale sur « l’instabilité des marchés »

Temps de lecture : 4 minutes

Le Centre marocain de conjoncture (CMC) a annoncé la parution de sa dernière publication mensuelle « Maroc Conjoncture » (n° 345). Il s’agit d…

EMEC EXPO est de retour sous le thème «La transformation digitale de l’entreprise»

Temps de lecture : 2 minutes

La transformation digitale révolutionne l’ensemble des organisations. Aujourd’hui, les entreprises n’ont d’autres choix que d’embrasser ce cha…

Flambée des prix : les explications de Fouzi Lekjaa

Temps de lecture : 4 minutes

Lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, est revenu sur les …

Blé : l’interdiction d’exportation de l’Inde secoue les marchés internationaux

Temps de lecture : 3 minutes

Les prix du blé ont augmenté de plus de 60% cette année, en raison des effets de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. À eux seuls, ces deux …

Tourisme : le Maroc face au manque de ressources humaines qualifiées

Temps de lecture : 4 minutes

L’ouverture des frontières avec plusieurs pays, ainsi que celles avec l’Espagne, Sebta et Melilia, marque la relance officielle du secteur tou…

Location de voitures : difficile reprise pour les professionnels

Temps de lecture : 3 minutes

Si la réouverture des frontières, l’allègement de certaines restrictions sanitaires et le retour de l’opération Marhaba donnent de bonnes pers…

Saison estivale : 2022, l’année de la relance ?

Temps de lecture : 3 minutes

Après deux saisons estivales, partiellement percutées par la crise sanitaire de la Covid-19, l’été 2022 s’annonce radieux. À fin 2…

Emploi au Maroc : entre baisse de chômage et recours à l’entrepreneuriat

Temps de lecture : 1 minute

Les dernières données publiées par le Haut-Commissariat au plan (HCP) relatives à l’emploi montrent une légère baisse du taux de chôma…

Le climat des affaires « normal » pour 57% des patrons

Temps de lecture : 2 minutes

Les résultats de l’édition trimestrielle (T1-2022) de Bank Al-Maghrib sur le climat général des affaires révèlent une légère baisse par rap…