Aller au contenu principal

Service militaire obligatoire : le recensement démarre le 13 décembre

Par Nora Jaafar, Publié le 03/12/2021 à 16:21, mis à jour le 03/12/2021 à 16:40
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Service militaire obligatoire : le recensement démarre le 13 décembre

Le ministère de l’Intérieur a annoncé ce jeudi, que la procédure de recensement pour le service militaire obligatoire débutera le 13 décembre 2021 et prendra fin le 10 février 2022. Conformément aux instructions du roi Mohammed VI, cette opération concerne les jeunes gens âgés de 19 à 25 ans au plus tard en mai 2022, et remplissant les conditions requises par la loi pour effectuer ce devoir national.

Cette campagne s’inscrit dans le cadre des mesures nécessaires à la sélection et à l’intégration des prochains conscrits du service militaire. Selon la Commission centrale marocaine, les personnes éligibles peuvent consulter le site tajnid.ma, à partir du 13 décembre, pour vérifier si leur nom figure sur la liste des futurs appelés. Les jeunes citoyens dont le nom figure sur ladite liste recevront un ordre des autorités administratives locales et seront appelés à remplir le formulaire de recensement sur le site web à partir de la même date.

Dans un communiqué du ministère de l’Intérieur, le ministre Abdelouafi Laftit explique que les jeunes, femmes et hommes, qui souhaitent se porter volontaires pour le service militaire, peuvent remplir le formulaire et postuler sur le site web. Et ajoute que les jeunes Marocains résidant à l’étranger peuvent également utiliser le même outil pour s’inscrire et effectuer le service militaire. «Toute information relative au service militaire peut être obtenue auprès des autorités administratives les plus proches de leur domicile, auprès des services de renseignement situés dans les différentes provinces du pays, ou sur le site officiel du service militaire», note le communiqué.

Par ailleurs, le Roi a assuré que les forces armées fourniront tous les moyens nécessaires et appropriés pour la formation des nouveaux appelés. Il s’agit notamment de la création de quatre centres de formation supplémentaires à Benslimane, Sidi Yahya El Gharb, Ben Guerir et Tan-Tan, ainsi que d’autres unités spécialisées dans le sud du Maroc. Le service militaire obligatoire a suscité d’importantes critiques de la part des Marocains lorsqu’il a été réintroduit en 2019. Cependant, de nombreux partisans du projet défendent ses avantages pour le pays, qui consistent à renforcer l’attachement des jeunes Marocains au Royaume et à leur inculquer des valeurs de fraternité et de solidarité.

Sahara : Guterres appelle toutes les parties à reprendre le processus politique

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé toutes les parties au conflit autour du Sahara à reprendre le processus politique en vue de parvenir à une solution à ce différend régional. ...

Sahara : De Mistura a rencontré vendredi le ministre espagnol des Affaires étrangères

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a rencontré, vendredi 21 janvier, l'envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Staffan de Mistura. Ce d...

Gouvernement Akhannouch : 103 jours au pouvoir

Samedi 22 janvier 2022. Cela fait 103 jours que Aziz Akhannouch s’est installé à la Chefferie du go...

Pourquoi le sommet arabe ne se tiendra pas en mars ?

Le sommet arabe, qui devait se dérouler au mois de mars prochain, a été une nouvelle fois reporté. ...

Maroc-Mali : entretien de Nasser Bourita avec le chef de la diplomatie malienne

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a échangé, jeudi par téléphone, avec le ministre des Affaires étrangères et de la ...

Awrach : attention à l'effet cocotte-minute !

Lancement officiel ce vendredi du programme gouvernemental Awrach pour la création de 250.000 emplo...