Aller au contenu principal

La Chine force les touristes à installer des logiciels espions

Par Khansaa Bahra, Publié le 03/07/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

En mai, Human Rights Watch (HRW) a révélé que la police de la région chinoise Xinjiang utilisait une application de smartphone pour surveiller les citoyens.

 

Cette technologie, qui a été conçue pour suivre les anciens détenus ou les personnes poursuivit en justice, signale l’utilisation des applications interdites, dont WhatsApp et Viber.

 

Récemment, une enquête menée par Motherboard, Süddeutsche Zeitung, The Guardian, The New York Times et NDR, a révélé que cette surveillance par smartphone ne se limitait pas à la population locale.

 

En effet, les étrangers qui visitent Xinjiang ont été obligés d’installer « l’application malveillante » sur leurs téléphones. Cet outil est par la suite utilisés par les autorités pour extraire tous les messages des utilisateurs ainsi que d’autres types de données.

 

Au niveau de certains passages frontaliers, les gardes confisquent les téléphones des touristes pour installer le malware, intitulé BXQA ou Feng Cai.

 

Ces technologies analysent le contenu des appareils et ciblent des fichiers spécifiques, notamment les contenus extrémistes islamiques, les applications du Coran et même la musique d’un groupe de métal japonais.

 

Ces applications ne fouillent pas aussi profondément que celle utilisée au niveau local, appelée IJOP. Cette dernière permet aux autorités de cette région d’identifier « plusieurs formes de comportement illicite quotidien et non violent, telles que le fait de ne pas être sociale » et les étiqueter comme des comportements suspects.

 

Cependant, cette dernière application, conçue pour surveiller les téléphones des touristes, semble cibler surtout les visiteurs musulmans.

 

« Selon les journalistes, la plupart des documents ciblés étaient liés au terrorisme islamique », rapporte The New York Times, notamment le « matériel de recrutement de Daech, les livres écrits par des figures djihadistes... ».

 

En plus de ce type de contenu, l’interdiction concerne aussi « les enregistrements audios du Coran, des livres en arabe ainsi que le livre “Le djihad syrien” du chercheur Charles R. Lister. »

 

Au nom de la lutte contre le terrorisme islamiste, la région contient depuis quelques années des dizaines de "camps de détentions", dans lesquels des centaines de milliers d’Ouïgours, un groupe ethnique turc, et des minorités musulmanes sont retenus captifs pendant des semaines, voire des mois.

La Chine annonce une croissance économique record

Ce vendredi 16 avril, la Chine a annoncé que sa reprise économique s’est accélérée au premier trimestre. En effet, le pays a annoncé une hausse record de sa croissance économique (+18,3% sur un an). C...

Pfizer : une troisième dose «probablement» nécessaire

Dans des déclarations faites à la chaîne de télévision américaine CNBC, Albert Bourla, président directeur général de Pfizer, a indiqué que les personnes ayant reçu le vaccin de Pfizer contre la ...

L’ONU condamne l’islamophobie en France

Ce jeudi 15 avril, Miguel Angel Moratinos, le haut représentant de l’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC), a fermement condamné les actes islamophobes dont les musulmans ont été récemm...

Covid-19 : comme partout dans le monde, les soignants de France sont dépassés

Comme partout dans le monde, les personnels soignants, ces soldats mobilisés depuis plus d’un an pour conduire la guerre contre la Covid-19, commencent à atteindre leurs limites. France info s’es...

Renseignement américain : les menaces mondiales qui guettent les USA

Ce mercredi 14 avril, Avril Haines, la directrice du renseignement national américain, a avancé que l’Iran contribue à l’instabilité au Moyen-Orient, lors d’une audition publique du Congrès sur les «m...

Décès de Bernie Madoff, grand escroc américain

Bernie Madoff, auteur de la plus grande escroquerie financière de l’histoire, 65 milliards de dollars, est mort ce mercredi à l’âge de 82 ans dans la prison de la Caroline du Nord, où il purgeait une ...