Aller au contenu principal

Le "Coran de sang" de Saddam Hussein, un ouvrage controversé

Par Mohamed Laabi, Publié le 30/11/2021 à 09:22, mis à jour le 30/11/2021 à 12:08
         Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Saddam Hussein

À la fin de sa vie, l'ex-président irakien Saddam Hussein aurait fait rédiger un exemplaire du Coran avec son propre sang. Les autorités du pays se demandent aujourd'hui ce qu'il convient de faire de cette encombrante relique. Une histoire vraiment pas comme les autres. Écoutez. 

 

Stratégie "Zéro Covid" : le vaccin chinois à ARN messager, seule solution viable ?

Dans sa revue de presse internationale, le journaliste Adrien Toffolet, souligne que les opérations de testing et de confinement extrêmes commencent à montrer leurs limites en Chine face au variant Om...

Pourquoi l'immigration a fortement augmenté en France en 2021 ?

Dans Europe midi, Patrick Stéfanini, conseiller d’État honoraire, ancien secrétaire général du ministère de l’Immigration, directeur de campagne de Valérie Pécresse, est l’invité de Romain Desarbres p...

Covid-19 : ces pays qui ont décidé d'assouplir les restrictions sanitaires

Fin des restrictions anti-Covid en Angleterre, début de l’allègement en France, et l’Espagne qui ne veut plus considérer le coronavirus comme une pandémie, mais comme une maladie endémique. Est-ce le ...

Plusieurs missions spatiales incontournables en 2022

L'année 2022 promet d'être spectaculaire pour ceux qui s'intéresse à l'actualité de la conquête spatiale. En effet, plusieurs fusées doivent effectuer leur vol inaugural. Il s'agit, entre autres, d'Ar...

USA : itinéraire de la mouvance conspirationniste QAnon

L’une des thèses de la mouvance conspirationniste QAnon est que Donald Trump serait chargé de sauver les États-Unis d’un réseau pédophile et sataniste qui serait organisé par les démocrates. Que devie...

Oxfam International : la fortune des 10 hommes les plus riches du monde a doublé pendant la pandémie

Depuis le début de la pandémie, le monde compte un nouveau milliardaire toutes les 26 heures, alors que les inégalités contribuent à la mort d’une personne toutes les quatre secondes. C’est le constat...