Aller au contenu principal

Les chiffres alarmants des violences à l’égard des femmes

Le coup d’envoi de la 19e édition de la Campagne nationale de sensibilisation pour la lutte contre les violences à l’égard des femmes a été lancé ce jeudi à Rabat. Les chiffres sont inquiétants. Les services de la DGSN, chargés du traitement des affaires de violence contre les femmes, ont fait savoir que plus de 61.000 dossiers ont été déposés dans les locaux de la police judiciaire depuis le début de l’année 2021, dont 7% émanant de mineurs. Détails.

Par Mohamed Laabi, Publié le 26/11/2021 à 16:22, mis à jour le 26/11/2021 à 17:03
         Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Violences à l’égard des femmes : les chiffres choquants du HCP

À l’occasion de la célébration de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, ce jeudi, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), en partenariat avec l’ONU Femmes et l’appui de l’Ambassade du Canada au Maroc, a organisé une journée d’étude à Rabat.

Une rencontre consacrée aux défis et contraintes de la prise en charge des femmes et filles victimes de violences. La journée, qui coïncide avec le lancement de la Campagne mondiale «16 Jours d’activisme contre la violence basée sur le genre», vise à renforcer la coordination entre les différents départements et institutions de sécurité pour garantir une prise en charge des femmes victimes de violence.

Lire aussi : Violences à l’égard des femmes : les chiffres choquants du HCP

Intervenant lors de cette rencontre, Sara Bazazi, commissaire principal et chef du service des études à la direction de la police judiciaire, a souligné que 61.388 dossiers portant sur toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles ont été reçus depuis le début de l’année 2021. 7% de ces dossiers concernent des violences sur des mineures.

Aawatif Hayar, ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, a souligné qu’un effort de sensibilisation autour de ce fléau doit être mené dans le milieu scolaire, en impliquant les élèves et les étudiants dans ce processus. La ministre a également noté que les médias ont un rôle "très important" à jouer dans la promotion d’une image positive de la femme marocaine.

 

Les violences ont augmenté durant le confinement

La Fédération des ligues des droits des femmes (FLDP) a noté dans un rapport que les violences basées sur le genre se sont accentuées de 31,6% durant le confinement en comparaison avec la même période de 2019. La violence psychologique a représenté le taux le plus élevé avec 47,9%, suivie par la violence économique avec 26,9% et la violence physique (15,2%). La violence sexuelle représente quant à elle 5,1%.

Il faut dire que la pandémie de la Covid-19 et les différents confinements ont augmenté le niveau de stress et de la pression économique, ce qui a engendré des dépressions, mais aussi une augmentation de la consommation d’alcool et de drogue. Autant de causes qui, réunies, ont eu pour effet d’aggraver les violences domestiques sur les femmes.

Lire aussi : Confinement : forte mobilisation contre les violences conjugales

Au niveau international, une étude de l’ONG Oxfam souligne que plus de 245 millions de femmes ont été confrontées à des violences sexuelles ou physiques au sein d’un couple. Ce nombre est plus important que celui des cas de coronavirus enregistrés à l’échelle mondiale entre octobre 2020 et octobre 2021 (199 millions).

Autres chiffres alarmants, une femme est victime de violences physiques ou psychologiques dans le monde toutes les trois minutes et de viol ou tentative de viol toutes les sept minutes. Des statistiques inquiétantes qu’il faudra tenter de réduire drastiquement.

Ecoles fermées à cause de la Covid : vers un retour progressif aux cours en présentiel

Fermé depuis près de deux semaines, l’établissement Al-Jabr Bouskoura secondaire a rouvert ses portes aux élèves ce jeudi 20 janvier. Dans un courriel adressé aux parents et tuteurs des apprenants, la...

Médecins du secteur privé : 80% ont répondu à l’appel de grève (Collège syndical national)

Suite à un appel lancé par le Collège syndical national des médecins spécialistes privés, le Syndicat national de médecine générale du privé, le Syndicat national des médecins du secteur libéral, l’As...

Maroc-France : légère baisse de délivrance des visas en 2021

Le ministère français de l’Intérieur a dévoilé le 20 janvier les premières statistiques sur l’immig...

Jumeaux-jumelles, pourquoi l'idée du double fascine

Les jumeaux sont souvent la cible de fantasmes, de clichés et d'idées préconçues. C'est une relation qui inspire la fascination, le fantasme parfois, l'étonnement toujours. Les jumeaux fascinent, depu...

Service militaire : le formulaire de recensement doit être rempli au plus tard le 10 février

Le ministre de l’Intérieur rappelle les jeunes marocains, invités à remplir le formulaire du recensement relatif au service militaire au titre de l’année en cours et qui ne l’ont pas encore effectué, ...

Qu’est-ce que "l’éco-anxiété" ?

En raison du dérèglement climatique et des prévisions inquiétantes des experts du climat, un nouveau trouble anxieux s’est emparé d’une partie de la population : l’éco-anxiété. Aujourd’hui, un jeune s...