Aller au contenu principal

Comment la "vérité" a-t-elle perdu son sens et sa valeur ?

Par Nora Jaafar, Publié le 24/11/2021 à 14:19, mis à jour le 24/11/2021 à 15:51
         Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Comment la "vérité" a-t-elle perdu son sens et sa valeur ?

"À chacun sa vérité" est devenu le leitmotiv des sociétés modernes. En effet, l’accès généralisé à l’information et l’apparition des réseaux sociaux ont affecté en profondeur le rapport à la vérité. En 2016, le mot de l’année désigné par le dictionnaire d’Oxford était "Post Truth", soit "Post-Vérité". Une expression qui traduit une situation où les émotions et les opinions supplantent la réalité des faits, accompagne tous les discours et alimente tous les débats. Pourquoi le mot "vérité" ne suffit-il plus à caractériser notre époque ? Comment vivre dans une société où la vérité n’a plus vraiment de place ? Et que faire dans un monde où le système du complotisme se met en place à grande échelle ?

 

Comment l'ARN peut changer l’histoire de la médecine

Utilisé pour fabriquer des vaccins contre la Covid-19, notamment les sérums de Pfizer-BioNTech et Moderna, l’ARN est devenu la nouvelle star de la médecine. Il pourrait demain être employé dans la pré...

Le "Coran de sang" de Saddam Hussein, un ouvrage controversé

À la fin de sa vie, l'ex-président irakien Saddam Hussein aurait fait rédiger un exemplaire du Coran avec son propre sang. Les autorités du pays se demandent aujourd'hui ce qu'il convient de faire de ...

Le débat autour de l'huile de palme se poursuit

L'huile de palme, extraite à partir de la pulpe des gros fruits rouges des palmiers à huile, est la plus prisée, devant l'huile de soja. C'est compliqué de faire sans, puisque son principal atout rési...

France-Angleterre : mort de 27 migrants au large de Calais

Au moins 27 migrants ont péri, le 24 novembre, dans le naufrage de leur bateau pneumatique au large de Calais. Ces derniers cherchaient à rejoindre l’Angleterre. Cette tragédie a secoué les deux côtés...

Affaire Omar Raddad : verdict de la Cour de cassation le 16 décembre

Après 18 ans de réclusion, dont sept ans en prison, le Marocain Omar Raddad, condamné en 1994 pour le meurtre de Ghislaine Marchal, avait bénéficié d’une grâce partielle de l’ex-président français Jac...

Libye : pléthore de candidats à la présidentielle

En Libye, plus de 90 candidats, dont seulement deux femmes, ont déposé leur dossier, en vue de la présidentielle du 24 décembre prochain. Cet engouement s'explique par l'absence de parti politique. Un...