Aller au contenu principal

Le Maroc participe au projet du plus grand télescope marin du monde

Par Nora Jaafar, Publié le 11/11/2021 à 17:30, mis à jour le 11/11/2021 à 17:09
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Le Maroc participe au projet du plus grand télescope marin du monde

Le Maroc participe avec l’Espagne, l’Italie, la France et la Grèce à la mise en place du plus grand télescope marin du monde. Il est «le seul pays arabe et africain» à y participer. Selon Al Jazeera, des experts marocains de l’Université Mohammed V de Rabat et de l’Université Mohammed Premier d’Oujda contribuent à ce projet intitulé "Next Generation of Neutrino Telescopes", mais qui est plus connu sous le nom de "Km3Net". Ce dernier concerne l’installation d’un télescope dans la mer Méditerranée pour observer l’univers, examiner ses sources d’énergie et étudier la façon dont les unités optiques se propagent dans l’univers.

Selon le physicien Yahya Tayalati, enseignant-chercheur à l’Université Mohammed V et coordinateur du projet au Maroc, ce télescope est toujours en construction et sera finalisé d’ici la fin de 2025. Il explique que ce chantier est une «immense infrastructure de recherche pluridisciplinaire», reposant sur un réseau de télescopes marins spécialisés dans la surveillance des particules de neutrinos. Tayalati indique aussi que c’est en 2009 que la première phase d’études d’ingénierie, d’assemblage et d’exploitation de prototypes a été réalisée, après que la mise en place de ce télescope est devenue «l’un des projets prioritaires en Europe».

Le chercheur marocain souligne que «ce dispositif unique ouvrira une nouvelle fenêtre sur l’univers, car il cherche à détecter la très faible lumière émanant des interactions des neutrinos atmosphériques et cosmiques dans l’eau. Nous cherchons à étudier les propriétés de ces particules à travers leurs oscillations pour mesurer la hiérarchie des masses». Il précise aussi que la contribution du Maroc consiste à la création d’une unité nationale à la Faculté des sciences de Rabat spécialisée dans la fabrication d’unités optiques numériques pour le télescope et une autre à la Faculté des Sciences d’Oujda, spécialisée dans la fabrication de routeurs électro-optiques. Al Jazeera rappelle aussi que le ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur a alloué deux millions de DH à ce projet international.

RAM : la Turquie désormais concernée par les vols spéciaux

Ce jeudi 2 décembre, Royal air Maroc (RAM) a annoncé qu’elle organisera des vols spéciaux au départ du Maroc vers la Turquie. Ainsi, ce pays s’ajoute aux destinations de cette opération de rapatriemen...

Pourquoi "les hommes des cavernes" n'ont jamais existé

On imagine volontiers l'homme préhistorique vivant au fond de grottes obscures. C'est pourquoi on l'a baptisé "l'homme des cavernes". En fait, il semble qu'il ait préféré l'air libre pour établir son ...

La Newsletter du 2 Décembre 2021

Le tourisme en péril | Variant Omicron : nouvelles mesures | Voyage en France : nouvelles condition...

2e édition de la campagne de sensibilisation à la formation des professionnels de la route

La deuxième édition de la campagne de sensibilisation à la formation des professionnels des transports routiers a démarré le 29 novembre de 2021. Coorganisée par l’Association nationale des établissem...

Bulletin officiel : baisse du prix de 21 médicaments

Le prix de 21 médicaments a été revu à la baisse par le gouvernement. La liste de ces traitements a été publiée dans le Bulletin officiel du 25 novembre 2021, et comprend des antifongiques, des anti-i...

Covid-19 : durcissement des conditions de déplacement du Maroc vers la France

Alors que le variant Omicron continue d’inquiéter, la France a annoncé un durcissement des conditions d’accès à son territoire, et ce, à partir du 4 décembre. L’ambassade de France au Maroc a annoncé ...