Aller au contenu principal

Iran : plusieurs espions américains risquent la peine de mort

Par Nora Jaafar, Publié le 02/07/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Les procureurs iraniens réclament la peine de mort pour plusieurs suspects arrêtés l’année dernière en Iran pour espionnage pour le compte des États-Unis dans des organismes militaires et nucléaires, rapportent ce mardi les médias officiels, alors que les tensions avec Washington au sujet du programme nucléaire de Téhéran s’intensifient.

 

L’Iran a déclaré en août dernier qu’elle avait arrêté des « douzaines d’espions » infiltrés dans des organes de l’État, dont la plupart ont une double nationalité.

 

En juin, l’Iran a déclaré qu’elle avait exécuté un ancien employé contractuel de l’organisme aérospatial du ministère de la Défense pour espionnage pour le compte de la Central Intelligence Agency des États-Unis.

 

Le porte-parole du pouvoir judiciaire, Gholamhossein Esmaili, a déclaré qu’un nombre indéterminé de suspects, arrêtés il y a moins d’un an, risquaient d’être condamnés à mort par les tribunaux militaires, indique la télévision d’État.


 

Téhéran a annoncé lundi qu’il avait amassé plus d’uranium faiblement enrichi que le permet l’accord nucléaire de 2015, une démarche que le président Donald Trump a qualifiée de « jeu du feu » en raison des préoccupations concernant la poursuite des hostilités américano-iraniennes.

 

Cette initiative a marqué le premier changement majeur de Téhéran par rapport aux dispositions du pacte depuis que les États-Unis s’en sont retirés il y a plus d’un an.

Inde : le bilan des décès dus à la Covid-19 serait en réalité plus élevé

En Inde, la récente vague dévastatrice de la Covid-19 a inondé les hôpitaux de patients et les crématoriums de cadavres. Selon certains experts indiens, de nombreux décès liés à cette pandémie ne sont...

Le prix des véhicules électriques devrait considérablement baisser

Selon une étude réalisée par Bloomberg New Energy Finance (BNEF) et commandée par l’ONG Transport et Environnement (T&E), les voitures et utilitaires électriques coûteront moins cher à construire ...

Le variant indien détecté dans 44 pays, dont le Maroc

Ce mercredi 12 mai, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a dévoilé que le variant indien a été détecté dans 44 pays, dont le Maroc. L’organisation a ajouté qu’elle a reçu «des notifications de dé...

OMS : la pandémie aurait pu être évitée, selon des experts indépendants

Ce mercredi 12 mai, un groupe indépendant mis en place par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié son rapport final au sujet de la pandémie de la Covid-19. Ce document a été publié après h...

Covid-19 : l'OMS classe le variant indien comme préoccupant

Estimé «plus contagieux», le variant indien a été classé, ce lundi 10 mai, comme «préoccupant au niveau mondial» par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Portant le nom scientifique B.1.617, cet...

Covid-19 : après n'avoir recensé quasiment aucun décès, le Royaume-Uni abaisse son niveau d’alerte

Une première depuis le 30 juillet 2020 ! Ce lundi 10 mai, le Royaume-Uni n’a recensé presqu'aucun décès lié au coronavirus sur son sol au cours des dernières 24 heures. En effet, trois des quatre régi...