Aller au contenu principal

Dialogue social: Salaires en hausse, mais la productivité ne suit pas!

Le dialogue social négocié entre le gouvernement, la CGEM et les organisations syndicales coûtera 14,5 milliards de DH. Après la mise en œuvre de premières mesures en mai dernier, la hausse de 5 % du SMIG est actée dès ce 1er juillet. Une autre augmentation de 5 % est prévue en juillet 2020. Les personnes touchant le SMIG vont également bénéficier d’une allocation de 100 DH par enfant pour les trois premiers. La hausse des salaires concerne également les fonctionnaires. S’il a pour effet de stimuler la consommation des ménages, les hausses de salaire ne s’accompagnent pas d’une augmentation de la productivité, ce qui est pénalisant pour l’économie.

Par H.L.B, Publié le 01/07/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le SMIG est passé depuis ce 1er juillet à 14,13 DH l’heure soit une augmentation de 5 %. Cette revalorisation fait partie du package négocié lors du dialogue social. Une deuxième hausse de 5 % interviendra en juillet 2020. Cette disposition devrait donner un peu plus de pouvoir d’achat aux employés payés au salaire minimum. Ceux qui ont des enfants pourront en plus bénéficier d’une allocation familiale de 100 DH/mois par enfant pour les trois premiers. Les organisations syndicales militent pour une convergence du SMIG et du SMAG et pour une atténuation de la fiscalité sur les salaires. Les prélèvements sur salaire représentent 73 % du rendement de l’impôt sur le revenu (IR). La dernière réforme de l’IR remonte à 2010.

 

La hausse du SMIG est la bienvenue, sauf que rarement elle s’accompagne d’une augmentation de la productivité, ce qui pénalise les entreprises et la croissance. Le niveau minimum des salaires au Maroc est élevé par rapport à la productivité moyenne des travailleurs, ont relevé de nombreux rapports. Les hausses des coûts de production ne peuvent pas être totalement répercutées sur les prix de vente surtout dans les secteurs très sensibles au prix (produits bas de gamme). Cela dit, il y a un travail ces dernières années pour favoriser la montée en gamme de l’industrie.

 

Revalorisation des salaires des fonctionnaires

 

Parmi les engagements pris par l’État en avril dernier, il y a aussi la hausse des salaires dans la fonction publique. Une première augmentation de 200 DH est intervenue avant le 1er mai dernier. Pour les échelles 6 à 9, deux autres augmentations de 200 DH en janvier 2020 et 100 DH en janvier 2021 sont programmées. Les fonctionnaires à l’échelle 6 et au-delà de 10 auront 200 DH de plus sur les deux périodes. Le Maroc compte au total 900 000 fonctionnaires civils et militaires. La revalorisation des salaires pourrait stimuler la consommation des ménages. Il aura par ailleurs un coût pour le budget de l’État. Celui-ci peut être atténué par l’amélioration de la productivité et par la hausse des recettes liées à l’augmentation de la demande adressée aux entreprises.

 

La revalorisation des salaires dans la fonction publique et des allocations familiales va peser sur la masse salariale. En tenant compte des dépenses relatives à la retraite et à la prévoyance sociale, les charges du personnel de l’État s’établiraient à 141 milliards de DH en 2021, soit 38 % du budget général. Cette charge représente aussi 11 % du PIB. Le train de vie de l’État notamment la paie des fonctionnaires soulève de nombreuses critiques au regard de la qualité du service public. Cela dit, tous les fonctionnaires ne sont pas logés à la même enseigne.

 

Le coût global du dialogue social s’élève à 14,5 milliards de dirhams. Mais, plusieurs dossiers restent en suspens.

Oppo Reno5 officiellement lancé au Maroc

Comme nous vous l'annoncions il y a quelques jours, la marque Oppo s'apprêtait à lancer le Reno5 sur le marché marocain. Ce mercredi 3 mars 2021, c'est chose faite. Le dernier né de la série R...

Crédit du Maroc : des résultats 2020 en baisse

Le résultat net part du groupe (RNPG) de Crédit du Maroc (CDM) s'est établi à 190,3 millions de dirhams (MDH) au titre de l'année écoulée, en baisse de 62,6% par rapport à 2019. Le résultat brut d'...

La TVA, principale composante qui influence le secteur informel

Ce mardi 2 mars, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a publié son étude intitulée "Le secteur informel au Maroc : principales caractéristiques et tendances d’évolution". Dans ce rapport, le HCP a révél...

Le nouveau Peugeot 3008 hybride bientôt au Maroc

Sopriam mise sur le nouveau SUV Peugeot 3008 pour se lancer dans le segment des véhicules hybrides au Maroc. Le concessionnaire va bientôt importer deux motorisations hybrides rechargeables du SUV fab...

Allègement du déficit commercial à fin janvier

Dans un communiqué publié ce mardi 2 mars, l’Office des changes a révélé qu’à fin janvier 2021, le déficit commercial du Maroc s’est établi à 11,06 milliards de DH (MMDH). Ainsi, il a enregistré un al...

Le Maroc ferme ses frontières à l'Italie et à la Belgique

Le Maroc ferme ce lundi son espace aérien à l'Italie et à la Belgique, cela porte le nombre de pays auxquels l’espace aérien marocain est fermé depuis la mi-décembre. En effet, avant l'Itali...