Aller au contenu principal

La réunion impromptue Trump-Kim laisse les démocrates sur leur faim

Par Nora Jaafar, Publié le 01/07/2019 à 17:28, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le président Trump a rencontré Kim Jong Un à la frontière nord-coréenne dimanche et est devenu le premier président américain en exercice à entrer dans le pays. Mais dans les heures qui ont suivi la réunion inattendue, certains législateurs américains — dont certains candidats démocrates à la présidence pour 2020 — se sont interrogés sur la pertinence de cette réunion pour parvenir à un accord nucléaire.

 

« Notre pays n’est pas plus en sécurité quand il s’agit de la Corée du Nord », a déclaré l’ancien représentant du Texas Beto O’Rourke.

 

« Il n’arrête pas d’organiser des sommets et des réunions qui ne débouchent sur rien », a déclaré Amy Klobuchar, sénatrice du Minnesota.

 

Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de progrès tangibles vers un accord de dénucléarisation : les deux parties sont tout simplement de retour autour de la table des négociations après l’échec des pourparlers plus tôt cette année. Entre-temps, la Corée du Nord a continué à produire des armes nucléaires.

 

« Nous nous sommes mis d’accord sur le fait que nous allons chacun désigner une équipe, qui va essayer de régler certains détails, et là encore, la promptitude n’est pas la finalité. Nous voulons voir si nous pouvons conclure un accord exhaustif, a déclaré Trump. Alors que les sanctions contre la Corée du Nord sont toujours en vigueur, il a laissé ouverte la possibilité de les alléger.

 

La réunion impromptue s’est déroulée après que Trump a tweeté une invitation au dirigeant nord-coréen le jour précédent. CBS News a appris que le président n’a pas donné beaucoup d’avis à son personnel au sujet de l’invitation sur Twitter, mais qu’il a essayé de reproduire ce que le président sud-coréen Moon Jae-in a fait quand il a rencontré Kim à la DMZ l’an dernier. Les médias publics nord-coréens ont qualifié la réunion Kim-Trump d’ » événement extraordinaire ».

 

Mais cette rencontre n’a pas été le seul moment marquant de cette visite. En effet, la nouvelle attachée de presse de la Maison-Blanche, Stephanie Grisham, a été blessée après s’être bagarrée avec des gardes de sécurité nord-coréens qui semblaient bloquer les journalistes américains qui se trouvaient dans la salle où les deux dirigeants ont parlé en privé pendant une heure.
 

La première entrevue avec des représentants de la Corée du Nord devrait avoir lieu au cours des prochaines semaines. Le président Trump a clairement indiqué que le secrétaire d’État Mike Pompeo sera son négociateur en chef, malgré le fait que la Corée du Nord avait auparavant exigé que Pompeo soit retiré des pourparlers. Trump a également dit qu’il inviterait Kim à la Maison-Blanche, mais n’a jusqu’à présent fourni aucun détail.

USA-Russie : première rencontre de Joe Biden avec Vladimir Poutine

Le président américain Joe Biden et son homologue russe Vladimir Poutine ont conclu ce mercredi après-midi leur sommet de Genève, en Suisse, mettant ainsi fin à leur première rencontre depuis l’entrée...

Gaza : échanges de tirs entre Israël et le Hamas

Dans la matinée de ce mercredi, l’aviation israélienne a mené des frappes dans la bande de Gaza. Selon des sources sécuritaires palestiniennes et une station de radio du Hamas, elle a visé au moins un...

Sommet US-UE : la Covid-19, le climat et le commerce à l’ordre du jour

Les États-Unis et l’Union européenne ont convenu d’une trêve de cinq ans dans leur différend de longue date sur les subventions accordées aux constructeurs aéronautiques. Cette annonce a été faite ce ...

L’Otan réaffirme sa force et interpelle la Russie et la Chine

Les 30 États membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) ont clôturé leur somme...

Covid-19 : 2.000 euros pour discréditer le vaccin de Pfizer

Alors que la pénurie de vaccins contre la Covid-10 handicape les campagnes de vaccination de plusieurs pays, certains influenceurs ont été sollicités pour discréditer le vaccin de Pfizer. Dans ce podc...

G7 : un front uni pour vacciner plus contre la Covid-19 et protéger le climat

Ce dimanche 13 juin, après trois jours d’intenses discussions, le sommet de Carbis Bay, en Cornouailles, des sept pays les plus industrialisés (G7), s’est achevé. À l’issue de cet évènement, les dirig...