Aller au contenu principal

COP 26 : Leila Benali échange avec son homologue britannique

Par Nora Jaafar, Publié le 27/10/2021 à 10:01, mis à jour le 27/10/2021 à 14:06
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
COP 26 : l'échange de la ministre Leila Benali avec son homologue britannique

Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, a tenu une réunion virtuelle avec Greg Hands, ministre d’État britannique chargé de l’énergie, de la croissance propre et du changement climatique. Les deux responsables ont discuté de plusieurs questions environnementales avant la tenue de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique de 2021 (COP 26). Ils ont souligné la participation du Maroc à cet événement ainsi que son rôle en tant que leader régional et mondial dans la lutte contre le changement climatique. L’adoption par le Royaume des énergies renouvelables sous la direction du roi Mohammed VI a également été abordée lors de cette réunion.

Le Royaume-Uni et le Maroc étant tous deux des précurseurs dans la production d’énergie renouvelable dans leurs régions respectives, les deux ministres ont convenu de renforcer la coopération entre leurs pays dans les domaines de l’énergie et du climat.

Pour rappel, la conférence onusienne est le principal forum mondial sur le changement climatique, se déroulant sous les auspices de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Cette année, ses travaux auront lieu du 1er au 12 novembre à Glasgow. Il s’agit de la première COP à se tenir depuis 2019, l’événement de l’année dernière ayant été reporté en raison de la pandémie de la Covid-19. Près de 30.000 personnes originaires de plus de 200 pays ainsi que plusieurs ONG et entreprises axées sur le climat prendront part à cette COP 26.

Par ailleurs, plusieurs voix se sont levées à l’encontre de certains dirigeants qui ont annoncé qu’ils ne participeraient pas à cette édition, notamment le président chinois Xi Jinping et le président russe Vladimir Poutine. Selon Alok Sharma, président de la COP 26, le principal objectif de cette édition est l’accélération des initiatives de lutte contre le changement climatique dans le respect des accords précédemment établis pour réduire le réchauffement de la planète à moins de 1,5 degré Celsius. Cependant, l’absence d’acteurs mondiaux comme la Chine et la Russie, qui comptent parmi les principaux pollueurs de la planète, a soulevé des questions quant à la pertinence et à l’impact des discussions de cette conférence.

Adultère : l’ex-ministre Mohamed Ziane poursuivi en justice

Mohamed Ziane, ex-avocat et ministre des Droits de l’Homme, sera jugé à partir du 9 décembre pour outrage à la justice et adultère, rapporte H24Info. Ces déboires avec la justice font suite à une plai...

AMO pour les indépendants : la CNSS se mobilise

L’Assurance maladie obligatoire (AMO) est étendue depuis ce 1er décembre aux travailleurs non-salar...

Benmoussa explique les nouvelles conditions d’accès à l’enseignement

Lors d’une séance de questions orales des membres de la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nat...

Sound Energy fournira du gaz au gazoduc Maghreb-Europe à partir du projet Tendrara

La société britannique Sound Energy a annoncé le 30 novembre qu’elle a «conclu un accord de vente et d’achat de gaz» avec l’Office national de l’électricité et de l’eau (ONEE) pour relancer l’activité...

Nouvelle phase dans la lutte contre la corruption

Lors d’une conférence de presse tenue ce mardi 30 novembre à Rabat, l’Instance nationale de la prob...

Mauritanie : mise en place d’un dispositif militaire pour surveiller le Polisario

Le ministère mauritanien de la Défense a annoncé, le vendredi 26 novembre, le lancement d’un dispositif de surveillance des frontières de son pays avec la zone tampon sud du Sahara. En effet, dans le ...