Aller au contenu principal

Liban : reprise des discussions incertaines avec le FMI

Par Nora Jaafar, Publié le 18/10/2021 à 16:37, mis à jour le 18/10/2021 à 17:10
         Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Liban : reprise des discussions incertaines avec le FMI

Le Liban va reprendre ses négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) afin d’obtenir le soutien financier dont il a besoin pour faire face à sa crise économique et financière. L’objectif de ces échanges est de mettre en place un programme de redressement à même d’ouvrir la voie à une aide internationale plus importante.

Depuis le début de la crise du pays en octobre 2019, la monnaie libanaise a perdu plus de 90% de sa valeur. La pandémie de la Covid-19, l’explosion au port de Beyrouth et l’instabilité politique ont provoqué de graves problèmes financiers, économiques et humanitaires qui ont entraîné plus de la moitié de la population dans la pauvreté.

Pour rappel, en mars 2020, le Liban n’a pas pu rembourser 1,2 milliard de dollars (1,03 milliard d’euros) de prêts, ce qui constitue le premier défaut de paiement de son histoire. Il a par la suite cessé de payer toutes les euro-obligations en devises étrangères arrivant à échéance, dont la valeur est estimée à environ 30 milliards de dollars. La dette totale du pays s’était alors élevée à environ 90 milliards de dollars, le poussant à demander le soutien du FMI afin d’assurer sa stabilité financière.

Cependant, les discussions entre le gouvernement libanais et le FMI ont abouti à une impasse en juillet 2020. Les banques libanaises et plusieurs politiciens se sont opposés au plan de redressement de l’ancien exécutif, estimant que les pertes déclarées étaient trop élevées et inexactes.

Comment l'ARN peut changer l’histoire de la médecine

Utilisé pour fabriquer des vaccins contre la Covid-19, notamment les sérums de Pfizer-BioNTech et Moderna, l’ARN est devenu la nouvelle star de la médecine. Il pourrait demain être employé dans la pré...

Le "Coran de sang" de Saddam Hussein, un ouvrage controversé

À la fin de sa vie, l'ex-président irakien Saddam Hussein aurait fait rédiger un exemplaire du Coran avec son propre sang. Les autorités du pays se demandent aujourd'hui ce qu'il convient de faire de ...

Le débat autour de l'huile de palme se poursuit

L'huile de palme, extraite à partir de la pulpe des gros fruits rouges des palmiers à huile, est la plus prisée, devant l'huile de soja. C'est compliqué de faire sans, puisque son principal atout rési...

France-Angleterre : mort de 27 migrants au large de Calais

Au moins 27 migrants ont péri, le 24 novembre, dans le naufrage de leur bateau pneumatique au large de Calais. Ces derniers cherchaient à rejoindre l’Angleterre. Cette tragédie a secoué les deux côtés...

Affaire Omar Raddad : verdict de la Cour de cassation le 16 décembre

Après 18 ans de réclusion, dont sept ans en prison, le Marocain Omar Raddad, condamné en 1994 pour le meurtre de Ghislaine Marchal, avait bénéficié d’une grâce partielle de l’ex-président français Jac...

Libye : pléthore de candidats à la présidentielle

En Libye, plus de 90 candidats, dont seulement deux femmes, ont déposé leur dossier, en vue de la présidentielle du 24 décembre prochain. Cet engouement s'explique par l'absence de parti politique. Un...