Aller au contenu principal

Ce qu'il faut retenir du conseil de BAM

Par Khansaa Bahra, Publié le 13/10/2021 à 16:36, mis à jour le 13/10/2021 à 17:30
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Bank Al Maghrib

Ce mercredi 13 octobre, le conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) a tenu sa troisième session de l’année 2021. Lors de cette réunion, il a été décidé de maintenir le taux directeur à 1,5%. «Le Conseil a estimé que l’orientation de la politique monétaire reste largement accommodante, assurant des conditions de financement adéquates. Il a jugé en particulier que le niveau actuel du taux directeur demeure approprié et a décidé ainsi de le maintenir inchangé à 1,5%», indique BAM dans un communiqué.

À l’issue de cette réunion, consacrée à l’analyse de l’évolution de la conjoncture économique nationale, le conseil de la banque centrale a souligné qu’après une relative accélération à 1,6% en moyenne au deuxième trimestre de 2021 et à 2,2% en juillet, l’inflation est revenue à 0,8% en août en raison de la baisse des prix des produits alimentaires à prix volatils. Selon les prévisions de BAM, cet indice devrait ressortir à 1,2% sur l’ensemble de l’année 2021 et s’établir à 1,6% en 2022.

BAM prévoit un rebond de croissance de 6,2%, soutenu notamment «par les progrès notables de la campagne de vaccination, la très bonne campagne agricole, le stimulus budgétaire ainsi que l’orientation accommodante de la politique monétaire». Selon les projections de la banque, le PIB terminera l’année avec un rebond de 6,2% et la croissance se consoliderait à 3% en 2022.

S’agissant des conditions monétaires, le taux de change effectif réel devrait terminer l’année avec une augmentation de 0,4%. Ceci est dû à l’appréciation nominale du dirham et d’un niveau d’inflation nationale inférieur à celui des partenaires et concurrents. La progression du crédit bancaire au secteur non financier a connu un léger ralentissement à 3,3% au deuxième trimestre et devrait terminer cette année avec une hausse de 3,7% puis augmenter de 3,8% en 2022. Enfin, l’exécution budgétaire au terme des huit premiers mois de l’année fait ressortir un déficit de 48,8 milliards de DH (MMDH), en creusement de 2,2 milliards d’une année à l’autre.

Lancement de la 14e édition du Salon International de l'Agriculture de Meknès

Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan a présidé, mardi 16 avril à Sahrij Souani (M...

Le Brexit sans accord, le Maroc en sortira-t-il perdant ?

Selon un rapport des nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), les économies des pays en développement risquent d’être sévèrement impactées par un Brexit sans accord. Le Maroc figure...

Une augmentation de 10% du SMIG et du SMAG sur 2 tranches

Dans le cadre du dialogue sociale, le gouvernement accordera une augmentation de 10% (de 400 à 500 DHs par mois). Contrairement à son ancienne offre qui ne concernait que les fonctionnaires des échell...

Pourquoi certains dirigeants mondiaux continuent à être réélus et d'autres échouent

Le Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahu est donné vainqueur des élections législat...

Casablanca : Les lignes de tramway T3 et T4 pour 2022

Le 23 janvier dernier, le réseau du Tramway de Casablanca a connu l'ouverture de la ligne T2 et l’extension de la ligne T1. Les lignes T3 et T4 sont maintenant annoncées pour 2021 et 2022. Sept qua...

Grande-Bretagne : Détournement d’argent public qui aurait financé Al Qaida

Selon une enquête du Sunday Times, des gangs étrangers auraient organisé pendant plusieurs années une gigantesque fraude sociale et fiscale en Grande-Bretagne, notamment pour financer Al Qaida. Plusie...