Aller au contenu principal

Meurtres d’Imlil : Les services de l’État accusés de négligence

Par Nora Jaafar, Publié le 27/06/2019 à 17:34, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Ce jeudi 27 juin, les avocats représentant la famille de Louisa Vesterager Jespersen, partie civile dans le procès du double meurtre d’Imlil, ont estimé que les « défaillances » au niveau des services de l’État ont facilité l’organisation de ce crime.

 

Me Khaled El Fataoui a ainsi indiqué qu’Abdessamad Ejjoud, le cerveau présumé du groupe, déjà condamné pour une affaire mineure de terrorisme, a « épousé les idéaux jihadistes en prison », « bénéficié d’une remise de peine » et retourné tranquillement à Marrakech pour retrouver ses nouveaux « frères » rencontrés en détention ou dans son quartier, sans que les autorités ne se préoccupent ou poursuivent ses activités.

 

D’autre part, Me Houssine Rajji a pointé du doigt le cheikh Mohamed al-Maghraoui qui dirigeait des écoles coraniques qui avaient hébergé des réunions du groupe, affirmant que ces établissements sont « des partenaires des criminels ». La partie civile avait d’ailleurs demandé à ce que le cheikh et l’ex-ministre de la Justice, Mustapha Ramid, qui avait autorisé la réouverture des écoles en 2012, soient appelés à la barre. Une demande rejetée, indiquent nos confrères de « L’Économiste ».

 

Pour rappel, 24 accusés sont soupçonnés d’être liés directement ou indirectement au double meurtre, dont un Hispano-Suisse, Kevin Zolller Guervos.

Le roi Mohammed VI ordonne la mise en place d'un dispositif spécial pour l'accompagnement des MRE

Dans un communiqué du cabinet royal publié ce dimanche, le Roi Mohammed VI a demandé la contribution de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité pour organiser et accompagner de la meilleure des faç...

Les voyageurs issus de la liste B n'ont plus besoin d'une autorisation exceptionnelle pour entrer au Maroc

L'annonce a été faite ce dimanche par le ministère de la Santé. Les conditions d’accès au territoire national pour les citoyens marocains résidant dans les pays de la liste B ont connu une modificatio...

Le ministère de la Santé appelle les citoyens au respect des mesures de précaution

Le ministère de la Santé a appelé, samedi, les citoyennes et les citoyens au respect strict des mesures de précaution et préventives anti-Covid-19. À l’approche des vacances d’été et de la fin de l...

Officiel: pas de pèlerinage pour les Marocains cette année

C'est officiel, les Marocains sont privés de pèlerinage cette année. En effet, le pèlerinage de cette année sera limité aux Saoudiens et aux résidents du même pays. L'Arabie saoudite va autoriser 60.0...

Sûreté nationale : haro sur les dérives policières

Les Marocains peuvent s’enorgueillir de l’efficacité de leurs services sécuritaires. Le professionn...

Le test PCR n'est plus obligatoire pour les voyageurs en provenance de la liste A

Les conditions d'accès au Maroc à partir du 15 juin ont connu une légère modification. Pour les voyageurs arrivant de la liste A, le test PCR n'est plus exigé si la personne est vaccinée. Les voyageur...