Aller au contenu principal

Espagne : la plainte pour génocide visant Brahim Ghali a été classée sans suite

Par Nora Jaafar, Publié le 04/10/2021 à 15:15, mis à jour le 04/10/2021 à 16:57
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Espagne : la Plainte pour génocide visant Brahim Ghali a été classée sans suite

Le juge Santiago Pedraz de l’Audience nationale espagnole a décidé ce lundi 4 octobre de ne pas poursuivre le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, «génocide». Rouverte il y a quelques jours, cette plainte a été classée sans suite en raison de la prescription des faits dénoncés, souligne le juge. Ce dernier a déclaré que le Tribunal «a décidé de classer (la plainte) sans poursuivre le leader du Polisario Brahim Ghali dans le dossier pour génocide découlant de la plainte déposée par l’Association sahraouie pour la défense des droits de l’Homme (ASADEH)». Et de préciser que «les faits dénoncés dans la plainte vont de 1974 à 1990», soit déjà «prescrits».

Pedraz a expliqué en outre que les faits dénoncés dans la plainte «ne rassemblaient pas tous les éléments caractérisant le crime de génocide» et qu’il manquait des «détails concrets de la participation de l’accusé Brahim Ghali». Cette décision inattendue intervient après que cette haute juridiction a décidé de rouvrir le dossier en question, datant de 2008, en raison d’un vice de procédure, bien que la plainte ait déjà été classée sans suite fin juillet dernier.

Pour rappel, dans le cadre de cette affaire Brahim Ghali a été accusé de crimes commis contre des dissidents sahraouis réfugiés à Tindouf, dans l’ouest de l’Algérie. Le chef séparatiste fait également l’objet d’une autre plainte en Espagne pour «tortures» déposée par Fadel Breika, un dissident du Front Polisario résidant dans le pays ibérique.

Par ailleurs, le classement de la plainte de l’ASADEH intervient le jour même où l’ancienne ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya, est convoquée en tant que témoin dans un tribunal d’instruction de Saragosse, qui enquête sur l’entrée du Ghali en Espagne en avril dernier. Un dossier qui a par la suite entrainé une crise diplomatique sans précédent entre Rabat et Madrid

Lire aussi : Espagne : González Laya inculpée pour l’entrée de Brahim Ghali dans le pays

Le gaz renouvelable expliqué

Le biogaz est une source d’énergie verte obtenue par la fermentation de la matière organique dans un environnement anoxique. Pour fabriquer le gaz renouvelable qui remplacera le gaz d'origine fossile ...

France : les écoles ont rendu hommage à Samuel Paty, un an après sa mort

Les élèves des écoles françaises ont rendu hommage ce vendredi à Samuel Paty, un an après que l’enseignant a été décapité par un extrémiste pour avoir montré à sa classe les caricatures de Charlie Heb...

Liban : vers une nouvelle guerre confessionnelle ?

Une nouvelle guérilla urbaine au Liban a fait six morts et une trentaine de blessés. Des échanges de tirs ont éclaté en marge d’une manifestation des mouvements chiites Amal et Hezbollah, venus protes...

Liban : une escalade meurtrière entre chiites et chrétiens

Six personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées ce jeudi 14 octobre à Beyrouth, lorsque des violences ont éclaté après un rassemblement de manifestants chiites exigeant le retrait du jug...

Qui sont ces hackeurs qui nous attaquent ?

Qui se cache derrière les attaques informatiques ? Outre l’assouvissement de la curiosité, la réponse à cette question est très utile, car elle permet de comprendre les méthodes, procédures et intenti...

OMS : un nouveau groupe a été chargé d’enquêter sur l’origine de la Covid-19

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a formé ce jeudi un nouveau groupe consultatif scientifique chargé de déterminer les origines du virus SRAS-CoV-2. Ce dernier comprendra des experts des États...