Aller au contenu principal

Les frontières du Maroc avec Sebta et Melilia resteront fermées jusqu’au 31 octobre

Par Nora Jaafar, Publié le 27/09/2021 à 13:05, mis à jour le 27/09/2021 à 18:18
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Les frontières du Maroc avec Sebta et Melilia resteront fermées jusqu’au 31 octobre

L’Espagne a décidé de prolonger d’un mois la fermeture des frontières de Sebta et Melilia avec le Maroc. Cette décision a été signée par Fernando Grande-Marlaska, ministre de tutelle, qui a prolongé l’ordonnance INT/657/2020 restreignant les déplacements non essentiels de pays tiers vers l’Union européenne, en raison de la menace persistante de la Covid-19.

Cette prorogation restera en vigueur jusqu’au 31 octobre à minuit, selon le Journal officiel de l’État espagnol (BOE), mais pourra être reconduite si l’évolution de la situation épidémiologique l’exige. Cette décision s’ajoute à la fermeture de la frontière par le Maroc, qui a été instaurée dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire depuis mars 2020. D’ailleurs, cette fermeture a entrainé le blocage de plusieurs milliers de personnes de part et d’autre de cette frontière, avant que les autorités ne créent des passages spéciaux pour un rapatriement massif. La précédente prolongation de cette décision prévoyait que les frontières resteraient fermées jusqu’au 30 septembre.

Ainsi, la décision du ministère espagnol de l’Intérieur signifie que les frontières resteront fermées alors que le Maroc et l’Espagne continuent d’œuvrer de concert pour améliorer leurs relations, ébranlées par la crise diplomatique liée à l’accueil controversé de Brahim Ghali sur le territoire ibérique et à la position de Madrid concernant la question du Sahara marocain.

Les autorités des deux pays ont continué de coopérer dans différents domaines impliquant les deux présides occupés, notamment la lutte contre la migration clandestine, la traite d’êtres humains, la contrebande et les difficultés économiques dues à la crise sanitaire. Désormais, alors que Rabat et Madrid se remettent d’une crise diplomatique sans précédent, on s’attend à ce que les deux pays négocient davantage au sujet de la situation frontalière et de ce qu’elle signifierait pour Sebta et Melilia.

Interrogations autour de la démission de Nabila Rmili

Coup de théâtre au ministère de la Santé et de la Protection sociale. Six jours après sa nomination...

Un ministre néerlandais affirme que Omar Radi n’est pas un espion pour son pays

Dans une lettre adressée à la Chambre basse néerlandaise, le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Ben Knapen, a assuré que Omar Radi n’a pas espionné le Maroc pour les Pays-Bas. Le journalist...

Ministère de la Santé : Khalid Aït Taleb reprend les rênes du département

Ce jeudi 14 octobre, Nabila Rmili a été démise de ses fonctions de ministre de la Santé et de la Protection sociale, annonce un communiqué du Cabinet royal. La même source indique que Khaled Aït Taleb...

Comment expliquer et limiter la flambée des prix de l’énergie ?

Ces derniers temps, les prix des carburants, du gaz et de l’électricité ont explosé. Le phénomène est mondial et met à mal le budget des ménages et des entreprises. Les pays les plus dépendants du gaz...

Sahara : un dossier toujours aussi compliqué

Après la nomination du nouvel envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies pour le Saha...

Gouvernement Akhannouch : vote de confiance accordé, place au travail !

Après une longue journée passée entre les deux chambres du Parlement, Aziz Akhannouch a pu obtenir ...