Aller au contenu principal

Rand Merchant Bank : l’Égypte et le Maroc sont les pays les plus attractifs pour l’investissement en Afrique

Par Nora Jaafar, Publié le 24/09/2021 à 17:18, mis à jour le 24/09/2021 à 17:28
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Rand Merchant Bank : l’Égypte et le Maroc sont les pays les plus attractifs pour l’investissement en Afrique

L’Égypte est la destination la plus attrayante pour les investisseurs en Afrique, suivie du Maroc et de l’Afrique du Sud, selon un récent rapport de la Rand Merchant Bank (RMB). L’étude "Où investir en Afrique ?"  2021, indique que l’économie égyptienne a été durement touchée par la pandémie, mais qu’elle a également été l’une des premières à retrouver le chemin de la croissance. «Ceci, grâce aux mesures rapides qu’elle a mises en place et au fait qu’elle était sur une base plus solide au moment de l’apparition de la Covid-19», précise le rapport.

De son côté, l’économie du Maroc continue de bénéficier de la stabilité politique, contrairement à plusieurs autres pays de la région. Un fonds spécial de lutte contre le nouveau coronavirus a été créé en 2020, représentant 2,7% du PIB. Deux tiers de ce fonds ont été fournis par des sources privées et un tiers par le gouvernement.

Par ailleurs, un document a montré que l’Égypte a commencé à vendre des obligations multibranches libellées en dollars américains. Ces obligations sont divisées en tranches de six, douze et trente ans et offrent des indications de prix initiales d’environ 6,125%, 7,625% et 8,875%, respectivement. Citi, First Abu Dhabi Bank, HSBC, JPMorgan et Standard Chartered ont été désignés pour organiser la vente de la dette, l’objectif étant de lever entre 2,5 et 3 milliards de dollars.

Selon Bloomberg, l’Égypte émet ses deuxièmes obligations libellées en dollars cette année afin de bénéficier de faibles coûts d’emprunt avant que la Réserve fédérale américaine ne décide de réduire ses mesures de relance monétaire. Le pays a également sollicité les marchés internationaux pour émettre 3,8 milliards de dollars d’obligations libellées en dollars plus tôt cette année. Et il a pu vendre 750 millions de dollars d’obligations vertes l’année dernière.

2021 : la croissance au beau fixe

Le Maroc devra enregistrer l’un des taux de croissance les plus robustes de la région cette année, ...

Des entreprises marocaines victimes des tensions entre Alger et Rabat

Encore une fois, les relations entre Alger et Rabat passent par la case rouge des tensions et des querelles diplomatiques. Dernier épisode en date de cette série noire, une affaire de résiliation des ...

Un record de transferts des MRE prévu à fin 2021

À la suite des travaux de la troisième réunion trimestrielle du Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) au titre de 2021, tenue ce mercredi 13 octobre, la banque centrale a souligné dans un communiqué que le...

IRES : le monde post-Covid-19

Dans son rapport stratégique 2021, intitulé “vers un nouveau monde post-Covid-19 ?”, l’Institut royal des Études stratégiques (IRES) s’est penché sur l’après-crise sanitaire. Soulignant une "quasi-imp...

FMI : malgré la baisse des perspectives de croissance mondiale, le Maroc affiche des prévisions à la hausse

Les perturbations persistantes de la chaîne d’approvisionnement et les pressions inflationnistes entravent la reprise de l’économie mondiale au sortir de la pandémie de la Covid-19, a déclaré ce mardi...

Ce qu'il faut retenir du conseil de BAM

Ce mercredi 13 octobre, le conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) a tenu sa troisième session de l’année 2021. Lors de cette réunion, il a été décidé de maintenir le taux directeur à 1,5%. «Le Conseil a est...