Aller au contenu principal

Escalade des tensions entre les opticiens et ophtalmologues marocains

Par Nora Jaafar, Publié le 27/06/2019 à 10:40, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le test de réfraction, aussi appelé test de vision, détermine le type de prescription nécessaire pour les lunettes ou les lentilles cornéennes.

 

Une proposition de disposition légale controversée, l’article 6 de la loi 45-13, stipule que les opticiens n’auront plus le droit d’effectuer des examens de la vision, sauf autorisation par la réglementation.

 

Les opticiens sont furieux. Ils sont actuellement en mesure d’effectuer des examens de la vue et de prescrire des lunettes à leurs clients, et ils veulent conserver ce droit.

 

D’autre part, les ophtalmologistes prétendent que la réfraction est un procédé médical, qui relève de leur domaine de compétence, conformément à la loi 131-13 sur la pratique médicale. Ils affirment ainsi que les opticiens ne devraient pas avoir le droit d’effectuer ces tests.

 

Ils soutiennent également que ces derniers se trouvent en situation de conflit d’intérêts à la fois parce qu’ils font ces examens et parce qu’ils vendent des lunettes. Ils mettent en garde contre les tests gratuits proposés par les opticiens, dans le but de promouvoir les ventes de lunettes.

 

Alors que le conflit entre les deux professions n’a pris de l’ampleur qu’au début de 2019, le projet d’amendement de la loi a débuté en 2015.

 

En 2015, le ministère de la Santé a proposé une loi autorisant les opticiens à effectuer des tests de réfraction dans certaines situations spécifiques. Les opticiens ont déploré cette proposition au fur et à mesure qu’elle avançait dans le processus parlementaire.

 

Les ophtalmologues n’ont pris connaissance de la proposition qu’au début de 2019, et donc, jusqu’alors, ils étaient absents du débat. Lorsqu’ils ont découvert l’existence de cette loi, ils ont profité de cette occasion pour réclamer une rectification en mars 2019 avant l’expiration du délai fixé pour les modifications.

 

Une bataille législative s’en est suivie, les opticiens et les ophtalmologues proposant chacun des amendements.

 

Le 3 juin dernier, des ophtalmologues ont protesté devant le ministère de la Santé à Rabat.

 

Le 4 juin, le ministère de la Santé a proposé la dernière version, selon laquelle les opticiens n’auront plus le droit d’effectuer les examens de la vue.

 

Plus de 2000 opticiens, venus de tout le Maroc, ont protesté à l’extérieur du ministère une première fois le 12 juin, puis le 19 juin.

 

La loi est actuellement examinée par la Chambre des représentants. La date de la deuxième lecture n’a pas encore été fixée. Elle est susceptible d’être à nouveau modifiée.

 

En attendant, les opticiens intensifient leurs protestations. Leur Syndicat national souligne que leur droit à la réfraction découle d’une formation approuvée par le ministère de l’Éducation nationale. Il rappelle qu’ils l’exercent depuis 65 ans, en vertu du décret de 1954 qui régule leur profession.

 

Le 26 juin, le syndicat des opticiens a organisé une autre grève et un sit-in devant le Parlement à Rabat.

 

Une autre grève et un sit-in auront lieu les 3 et 10 juillet prochains.

Aïd Al Mawlid Annabaoui : une commémoration qui ne fait pas l’unanimité

Le Maroc ainsi que la plupart des pays arabes et musulmans célèbrent ce mardi, le jour de naissance...

Aid Al Mawlid : veillée religieuse et grâce royale au profit de 510 personnes

Le Roi Mohammed VI accompagné du Prince Héritier Moulay El Hassan et du Prince Moulay Rachid ont tenu ce lundi après la prière d’Al Maghrib, une veillée religieuse en commémoration de l’Aïd Al-Mawlid ...

Officiel : le passeport vaccinal adopté dés ce jeudi au Maroc

Un communiqué du gouvernement vient d'annoncer ce lundi soir que le passeport vaccinal sera demandé dans les transports et les espaces publics à partir du jeudi 21 octobre 2021. Le gouvernement a déci...

Nabila Rmili entame une opération grand nettoyage de Casablanca

Pas de temps à perdre pour Nabila Rmili, présidente du conseil de la ville de Casablanca. Deux jours après sa démission du poste de ministre de la Santé et de la Protection sociale, jeudi 14 octobre 2...

Accès aux espaces publics : le pass vaccinal deviendra bientôt obligatoire

C’est quasi-officiel, le pass vaccinal sera obligatoire pour accéder aux espaces publics au Maroc. ...

Les téléviseurs Sony BRAVIA XR désormais disponibles au Maroc

Premiers téléviseurs à intelligence cognitive au monde, Sony a annoncé que ces nouveaux téléviseurs BRAVIA XR sont désormais disponibles au Maroc. Selon Sony Middle East & Africa, ces appareils in...