Aller au contenu principal

Les dépouilles des deux Marocains tués au Mali vont être rapatriées

Par Nora Jaafar, Publié le 16/09/2021 à 16:59, mis à jour le 16/09/2021 à 17:48
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Le camion que conduisait les deux chauffeurs marocains qui ont été tués au Mali, le samedi 11 septembre 2021 © DR

Les proches des deux chauffeurs routiers marocains tués au Mali auront enfin la possibilité d’enterrer leurs morts. Hassan Naciri, l’ambassadeur du Maroc au Mali, a publié une déclaration sur Twitter annonçant les dispositions prises pour le transfert des deux victimes vers le Royaume. En coordination avec Royal Air Maroc (RAM), l’opération «aura lieu jeudi», précise Naciri. L’avion de la RAM décollera de Bamako pour se rendre à Casablanca. De là, un vol de correspondance emmènera les défunts jusqu’à Agadir où ils seront remis à leurs familles respectives. Naciri a également exprimé les «plus profondes condoléances du gouvernement aux familles endeuillées». 

La violente attaque qu’ont subie les deux chauffeurs s’est produite samedi dernier. Lahcen Boujenhin, l’oncle de la victime Hassan Bassou, a exprimé son indignation face à ce drame. «Hassan Bassou a été victime d’une attaque par balles, perpétrée par une bande de criminels et de mercenaires», a-t-il lancé. Selon des témoins oculaires, les deux Marocains ont été visés par «tirs intenses», menés par des individus portant des cagoules, des gilets pare-balles et des appareils de communication. Ils ont également rapporté qu’après l’assaut, les hommes armés n’ont pas volé les marchandises se trouvant dans le camion. 

Cet attentat a soulevé des inquiétudes quant à la sécurité des réseaux commerciaux internationaux opérant au Mali et dans la région du Sahel. Les chauffeurs, qui se rendaient à la capitale malienne, ont été pris en embuscade à moins de 300 km au nord de Bamako. Le nord du Mali est une région notoirement dangereuse, où pullulent les groupes extrémistes, dont Daech et Jama'at Nasr al-Islam wal Muslimin (JNIM). Depuis ce double meurtre, Rabat a demandé aux autorités maliennes d’ouvrir une enquête sur cette violente attaque.  
 

Automobile : Opel pourrait délocaliser une partie de son activité au Maroc

Selon les supports médiatiques allemands Hessenschau et Ntv, la société mère du constructeur automobile Opel, Stellantis, a menacé de délocaliser ses activités au Maroc. Les mêmes sources rapportent :...

Don d’organes : le Maroc accuse un énorme retard

Dans le domaine du don d’organe, régi par un cadre légal, le Maroc accuse un énorme retard. En effe...

Air France prolonge les vols Tanger-Paris jusqu’à la saison d’hiver

Dans un communiqué de presse, datant du 8 octobre, Air France a annoncé qu’elle prolonge le programme de vols entre l’aéroport Ibn Battouta de Tanger et l’aéroport Charles de Gaulle en France pendant ...

Hamza mon bb : Soukaina Glamour sort de prison

Ce jeudi 14 octobre, la youtubeuse Soukaina Janah, alias Soukaina Glamour, est sortie de prison. Arrêtée en septembre 2019, elle avait été condamnée dans l’affaire Hamza mon bb. Selon les investiga...

Abderrahim Bourkia : «les Marocains se sont toujours montrés solidaires avec l’Algérie»

Alors que la crise diplomatique entre l’Algérie et le Maroc bat son plein, la relation entre les de...

Justice : pourquoi Maati Monjib n’est-il pas autorisé à quitter le Maroc ?

Le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Rabat a rejeté les allégations d’interdiction de voyage «arbitraire» de l’activiste marocain Maati Monjib, affirmant que ce dernier n’est p...