Aller au contenu principal

Attentats de Paris 2015 : ouverture du procès le 8 septembre

Par Nora Jaafar, Publié le 06/09/2021 à 16:28, mis à jour le 06/09/2021 à 17:29
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Attentats de Paris 2015 : ouverture du procès le 8 septembre

Le plus grand procès de l’histoire judiciaire moderne de la France s’ouvre ce mercredi 8 septembre. Il s’agit de l’affaire des attentats du 13 novembre 2015 qui ont été perpétrés à Paris et qui ont fait 130 morts dans des bars, des restaurants, la salle de concert du Bataclan et le Stade de France. L’attentat-suicide et l’attaque à l’arme à feu menée par trois équipes de terroristes, revendiqués par la suite par Daech, constituent le pire drame de l’après-guerre du pays.

Une installation spécialement construite près de la cour de justice de l’île de la Cité, dans le centre de la capitale, accueillera ce procès. 14 des 20 accusés impliqués dans cette affaire seront auditionnés, dont Salah Abdeslam, le seul assaillant encore en vie. «Chacun a ses propres attentes, mais nous savons que c’est une étape importante pour nos vies futures», a déclaré Arthur Denouveaux, survivant de l’attaque du Bataclan et président de l’association de victimes Life for Paris.

Le procès de ce drame, qui a été planifié depuis la Syrie, est d’une ampleur sans précédent. Il durera neuf mois, jusqu’à fin mai 2022, avec 145 jours d’audience impliquant quelque 330 avocats, 300 victimes et l’ancien président François Hollande qui sera entendu en novembre prochain. Le dossier de l’affaire compte un million de pages réparties en 542 volumes.

Par ailleurs, l’extrémiste Abdeslam, un Franco-Marocain né en Belgique, a fui le carnage après avoir abandonné sa ceinture de suicide défectueuse. Après quatre mois de cavale, ce dernier, âgé aujourd’hui de 31 ans, a été arrêté à Bruxelles dans un immeuble proche du domicile de sa famille. Il a résolument refusé de coopérer avec l’enquête française et est resté largement silencieux tout au long d’un procès séparé en Belgique en 2018. Reste désormais à savoir s’il s’exprimera lors de son audience prévue à la mi-janvier 2022.

Le procès s’attardera également sur la manière dont le groupe de terroristes a réussi à entrer en France sans se faire repérer, en utilisant comme couverture les opérations d’accueil des réfugiés en provenance des régions de Syrie. 14 des accusés, qui doivent répondre d’une série de chefs d’accusation allant de la fourniture d’un soutien logistique à la planification et aux infractions liées aux armes, devraient se présenter aussi au tribunal. Six autres suspects sont jugés par contumace, parmi lesquels cinq sont présumés morts, dont les frères français terroristes Fabien et Jean-Michel Clain. Quant au coordinateur présumé des actes de novembre 2015, Abdelhamid Abaaoud, de nationalité belge, il a été tué par la police française au Nord-Est de Paris cinq jours après les attentats.

Allemagne : quelle coalition pour diriger le pays ?

Après les élections générales du 26 septembre, l’incertitude règne en Allemagne. À l’issue de ce scrutin, et selon les résultats provisoires, Olaf Scholz, candidat des sociaux-démocrates du SDP, est p...

Les dernières nouvelles de la situation politique en Tunisie, en Algérie et au Yémen

Au lendemain des manifestations à Tunis qui interrogent le président Kaïs Saied sur le devenir du pays, 113 membres du parti Ennadah ont démissionné. De nouveau des combats au Yémen. En Algérie, exasp...

Allemagne : les sociaux-démocrates en quête d’alliés pour remplacer la coalition de Merkel

Les sociaux-démocrates allemands entament ce lundi le processus de formation d’un exécutif après avoir remporté de justesse leurs premières élections nationales depuis 2005. Leur victoire met ainsi fi...

USA : "America is back" remplace "America first"

Depuis son arrivée à la Maison-Blanche, il y a huit mois, Joe Biden a tenté de "détrumpiser" les États-Unis. Il a ainsi changé le slogan de son prédécesseur "America first" (l’Amérique en premier) par...

AG de l’ONU : la Chine, ennemie ou partenaire ?

Lors de l’Assemblée générale des Nations Unies (ONU), le président chinois Xi Jinping est intervenu par visioconférence après son homologue américain, Joe Biden. Il a lancé que «la Chine n’a jamais en...

Le tourisme spatial, bonne ou mauvaise idée ?

Le tourisme spatial est une activité qui consiste à envoyer des civils dans l'espace. En février, la société Virgin Galactic, spécialisée dans les vols spatiaux commerciaux, a envoyé trois personnes d...