pass vaccinal

Temps de lecture : 5 minutes


Le pass sanitaire pour stopper la pandémie

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Afin d’inciter les personnes non vaccinées à passer le cap, le Maroc pourrait imposer le pass sanitaire dans les espaces publics, les administrations et les transports en commun. Une procédure déjà établie dans certains pays internationaux et qui trace petit à petit son bout de chemin au Maroc. Par ailleurs, il a été décidé de limiter l’accès au territoire marocain aux détenteurs d’un pass sanitaire pour les pays qui disposent de ce document et d’un pass vaccinal ou un test PCR négatif de moins de 48h pour les pays qui ne disposent pas de pass sanitaire. Les détails.

Temps de lecture : 5 minutes

Et si le pass vaccinal devenait obligatoire au Maroc ? Même si rien n’est encore officiel, la rumeur prend de plus en plus d’ampleur. En effet, le journal Al Ahdath Al Maghribia rapporte dans son édition du mercredi 25 août 2021 que le pass sanitaire a été discuté ce mardi lors d’une réunion de haut niveau au siège du ministère de l’Intérieur à Rabat. Pour l’heure, aucune date de mise en vigueur n’a été dévoilée.




Lire aussi : Covid-19 : vacciner, la seule voie de sortie de crise




Le quotidien précise que la généralisation du pass permettrait alors de lever les mesures de restrictions, mais aussi l’état d’urgence qui vient d’être prolongé jusqu’au 31 octobre. Le pass serait graduellement exigé dans les espaces publics, les différentes institutions ainsi que dans les transports en commun. D’après la même source, il sera même possible de généraliser plus tard le pass vaccinal dans les cafés, restaurants, les centres commerciaux, les universités, hôpitaux, cinémas, les théâtres, salles de sport et hammams une fois que la logistique le permettra.



Contacté par nos soins, Moulay Said Afif, membre du comité technique et scientifique de la vaccination anti-Covid-19 souligne que l’obligation de pass sanitaire a toujours été l’une des recommandations du Comité scientifique : «Aujourd’hui, la balle est dans le camp du gouvernement, nous avons déjà livré notre avis sur la question. Nous avons toujours dit qu’il y a deux solutions pour en finir avec cette pandémie, le respect strict des mesures barrières et l’obligation du pass sanitaire dans les espaces publics. Quand on voit le non-respect du port de masque et de la distanciation dans la rue, il faut passer à la seconde solution», déclare Moulay Said Afif.



 



De nouvelles mesures pour l’accès au royaume



Le Maroc a décidé d’instaurer de nouvelles règles pour accéder au royaume. Parmi ces dernières, l’obligation de disposer d’un pass sanitaire, un pass vaccinal ou un test PCR négatif de moins de 48h. Certains pays tels que la France et les États-Unis ont placé le Maroc dans la liste rouge. Le Maroc est placé par la France auprès de pays tels que le Brésil, la Tunisie, l’Algérie, l’Afghanistan ou encore l’Afrique du Sud. C’est la première fois que le royaume est placé dans cette liste depuis le début de la pandémie.


France

Halte aux falsificateurs



Le Royaume va également sévir en cas de falsification de papiers (pass sanitaire, de certificats de vaccination, tests PCR). «Ces actes sont passibles de poursuites pénales, car ils sont de nature criminelle menaçant la santé et la vie des citoyens et compromettant la campagne nationale de vaccination qui se déroule de manière satisfaisante», souligne Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur. Pour le moment, la sanction aux falsificateurs n’est pas encore dévoilée, mais en France à titre d’exemple, la loi prévoit jusqu’à trois ans de prison et 45.000 euros d’amende pour tout faux document. Pire, si vous avez réalisé un faux test alors que vous saviez que vous étiez positif à la Covid-19, un autre délit peut-être ajouté, celui de «mise en danger de la vie d’autrui». Il est sanctionné d’un an de prison et de 15.000 euros d’amende.




Lire aussi : Covid-19 : un nouveau challenge à relever




Rappelons que le pass vaccinal est téléchargeable sur le site liqahcorona.ma, il permet à son détenteur de se déplacer entre les villes à l’intérieur du royaume mais pas de circuler après le couvre-feu nocturne. Par ailleurs, il peut être présenté pour faciliter les déplacements à l’étranger, étant donné qu’il dispose d’un QR code international. Le gouvernement va-t-il donc adopter cette démarche dans l’objectif d’atteindre rapidement l’immunité collective ? Le temps nous le dira. 



Recommandé pour vous

Un Black Friday en temps de crise économique et d’inflation

Temps de lecture : 6 minutes Le Black Friday (vendredi noir) marque le grand jour des soldes à l’échelle internationale, lançant la saison des achats de fin d’année. Célébré…

Fléau des féminicides : les chiffres demeurent alarmants

Temps de lecture : 6 minutes Ce vendredi 25 novembre, les pays du monde entier commémorent la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. « Tous…

OMM : le Maroc a connu cette année une sécheresse sans précédent

Temps de lecture : 6 minutes La pénurie d’eau fait partie des problèmes principaux auxquels de nombreuses sociétés et le monde dans son ensemble sont confrontés au XXIe sièc…

Sécurité et puissance militaire : l’IRES dévoile le positionnement du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes Le Maroc est un pays sûr. L’Institut royal des études stratégiques (IRES) a révélé que le Royaume est positionné dans le top 10 des pays du monde qui …

Avocats vs gouvernement : les tensions se poursuivent

Temps de lecture : 4 minutes Le gouvernement et les représentants de l’Association des barreaux d’avocats du Maroc (ABAM) sont parvenus, le 15 novembre, à un nouvel accord. Après …

Feuille de route 2022-2026 : pour une école publique de qualité

Temps de lecture : 6 minutes Le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a souligné, mardi 15 novembre à Rabat, que sa feuille de route 2…

8 milliards sur terre : sommes-nous arrivés à la surpopulation ?

Temps de lecture : 4 minutes L’humanité a franchi un cap historique le 15 novembre. La population mondiale a atteint un nouveau record en franchissant le seuil des 8 milliards d’h…

Éducation : ce qui attend Habib El Malki

Temps de lecture : 6 minutes Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et la recherche scientifique (CSEFRS) a un nouveau président en la personne du socialiste H…

La raréfaction de l’eau au Maroc s’accélère !

Temps de lecture : 5 minutes Le Royaume traverse sa période de sécheresse la plus intense depuis plus de trois décennies. Le dérèglement climatique a impacté l’économie nationale …

Réforme de la Moudawana : à quoi faut-il s’attendre ?

Temps de lecture : 4 minutes Le dernier discours de la fête u Trône, prononcé par le roi Mohammed VI le 30 juillet dernier, a ouvert la voie à une nouvelle révision à la question …

Transport routier : les professionnels se révoltent

Temps de lecture : 4 minutes Après les menaces des transporteurs routiers d’une grève générale à cause de la hausse des prix des carburants, le gouvernement a annoncé une septième…

Lutte contre la corruption : le Maroc continue de perdre des points

Temps de lecture : 6 minutes L’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption (INPPLC) a tenu, mardi 1ᵉʳ novembre à Rabat, la première réun…