Aller au contenu principal

Marchandises en souffrance : nouvelle procédure au port de Casa

Par J.R.Y, Publié le 17/08/2021 à 14:51, mis à jour le 17/08/2021 à 16:36
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
port

Une nouvelle procédure de gestion des marchandises en souffrance a été instaurée récemment au port de Casablanca, indique l’Association professionnelle des agents maritimes, consignataires de navires et courtiers d’affrètement du Maroc (APRAM).

Cette procédure, qui sera dans une seconde phase généralisée aux autres ports du Royaume, apporte une solution pérenne et proactive à la problématique et permet de traiter les marchandises en souffrance dans des délais précis et convenus, explique l’APRAM dans un communiqué.

Fruit du travail d’une équipe, qui a été désignée pour réfléchir et concevoir les process optimaux permettant d’améliorer de manière significative la gestion des marchandises en souffrance, cette procédure permet ainsi de réduire considérablement le délai de séjour de ces marchandises dans l’enceinte portuaire, ajoute la même source.

Ainsi, tous les dossiers relatifs aux containers qui arrivent au port de Casablanca doivent être dénoués dans un délai de 152 jours maximum. Ceci évitera l’abandon de certains containers par des opérateurs ne voyant pas le bout du tunnel. Dans certains cas, des containers ont été délaissés par les importateurs depuis 10 ans !

Le travail de cette équipe a été validé par le directeur général de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII), Nabyl Lakhdar et le Président de l’APRAM, Aziz Mantrach.

Les marchandises en souffrance sont des marchandises diverses et généralement conteneurisées abandonnées au port par les réceptionnaires. Elles ont constitué et continuent de constituer une problématique récurrente pour toute la communauté portuaire dans la mesure où elles nuisent à la sécurité du port, à l’optimisation de ses espaces et à son image, génèrent des frais onéreux de magasinage et de surestaries et impactent négativement les taux de fret pour les importations marocaines.

Crédit de TVA : Aziz Akhannouch promet de rembourser 13 MMDH d'arriérés

Pour son premier grand oral lors de la séance plénière consacrée aux questions orales à la Chambre des représentants, Aziz Akhannouch, chef de gouvernement, a assuré ce lundi 29 novembre qu’il veut me...

Le variant Omicron, nouveau coup de massue pour le tourisme

Lourdement impacté par les répercussions de la pandémie de la Covid-19, le tourisme vient de subir ...

Crédit TVA : la CGEM appelle à l’accélération du remboursement

L'accélération des remboursements des crédits de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour les entreprises éligibles, notamment en cette période où la trésorerie des opérateurs économiques est sous ten...

2e édition du symposium Africa Place Marketing

Casablanca Events & Animation a organisé les 24 et 25 novembre la 2e édition du symposium Africa Place Marketing (APM), sous le thème "Tous acteurs d’hospitalité́ et d’attractivité des territoire...

Orange business services : la Covid-19 a accéléré la transformation digitale

Orange business services (OBS), filiale du Groupe Orange, a célébré mardi 23 novembre ses trois années au Maroc dans le cadre d’une conférence de presse sous le thème "La crise liée à la Covid-19, acc...

Le groupe TGCC affiche ses ambitions

Le groupe TGCC, acteur de référence du secteur des BTP et de la construction au Maroc saute le pas ...