Aller au contenu principal

Maroc Telecom : Pourquoi acheter ?

Première capitalisation boursière (125 milliards de DH*) et pesant un chiffre d’affaires de 36 milliards de DH en 2018, le groupe Maroc Telecom occupe une place particulière dans la place boursière marocaine. Cette nouvelle cession de 2 % au marché boursier à travers une offre de vente au grand public est l’opportunité d’acquérir le titre d’une société leader dans son secteur. Au-delà des fondamentaux, le groupe se démarque par la qualité et les délais en matière de communication financière, un critère déterminant pour les investisseurs.

Par J.R.Y, Publié le 24/06/2019 à 10:48, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Son introduction en Bourse par cession de 14,9 % du capital en 2004 reste aujourd’hui encore la référence du marché. Jamais une IPO n’a drainé autant d’investisseurs. L’opération avait été souscrite 21,5 fois. Le succès devrait être au rendez-vous pour la cession de 2 % au marché boursier à travers une offre de vente au public (souscription entre le 26 juin et le 05 juillet). Pour s’assurer de la réussite de l’opération, L’Etat qui est le cédant, va accorder une décote sur le prix. L’action sera cédée à 125,3 DH aux personnes physiques et morales, OPCVM actions et diversifiés et institutionnels qualifiés et à 117,7 DH aux salariés de Maroc Telecom. Le placement privé de 6 % du capital ce lundi 17 juin a été réalisé à 127 DH contre un cours en Bourse de 144,80 DH*.

 

Une OPV avantageuse

Pour mobiliser les 10 milliards de DH de recettes de privatisation en 2019, l’Etat a cédé 6 % de Maroc Telecom en Bourse lundi 17 juin (placement privé). Réalisée au prix de 127 DH, la transaction a permis à l’État de mobiliser 6,7 milliards de DH. Cette opération sera suivie d’une offre de vente au public. 2 % de l’actionnariat seront transférés au public (personnes physiques et morales, OPCVM actions et diversifiés et institutionnels qualifiés) et aux salariés pour 2,1 milliards de DH. L’action sera vendue à 125,3 DH aux personnes physiques et morales, OPCVM actions et diversifiés et institutionnels qualifiés et à 117,7 DH aux salariés de Maroc Telecom. Le cours du groupe Telecom se négocie actuellement autour de 144,80 DH* sur le marché. La souscription à l’offre publique de vente s’étale du 26 juin au 05 juillet. Elle peut être clôturée à partir du 02 juillet en cas de forte demande.

 

Une valeur solide et liquide

La solidité des fondamentaux de Maroc Telecom fait d’elle l’une des valeurs les plus recherchées de la cote. Bousculé ces dernières années par une concurrence plus forte sur le marché domestique, le groupe a préservé sa rentabilité grâce notamment à l’apport des activités à l’étranger et à la poursuite des investissements notamment dans la qualité du service. L’amélioration de la conjoncture sur le marché marocain et l’essor de la data devraient à l’avenir soutenir les performances du groupe. Déjà, sur cinq ans, le cours en Bourse affiche une hausse de 44 %. Au-delà de la variation du cours, le groupe distribue un dividende à la fin de chaque exercice. La société est habituée à distribuer la totalité de son résultat. En moyenne, sur les cinq dernières années, le rendement du dividende a été de 5,2 %.


Par ailleurs, Maroc Télécom, en tant qu’action, se distingue par son caractère liquide. Elle fait donc partie des incontournables à avoir en portefeuille. La filiale d’Etisalat se démarque aussi de la plupart des sociétés cotées par la qualité et les délais en matière de communication financière. Sa double cotation à Casablanca et à Paris explique en partie ses exigences.
*En date du 20/06/2019

 

Comment souscrire ?

Outre votre banque, pour souscrire à cette nouvelle IPO, MSIN est une société parmi les entités chargées de recevoir les souscriptions relatives à cette opération. Et à cette occasion, MSIN offre à ses nouveaux clients 6 mois de gratuités sur les frais d’abonnement à la bourse en ligne. Pour ce faire, il suffit de se rendre sur le site web www.msin.ma.

 

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...