Aller au contenu principal

Maroc-Israël : les jalons d’une coopération fructueuse posés

La visite historique au Maroc de Yaïr Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères, se poursuit ce jeudi 12 août. Lapid et son homologue marocain, Nasser Bourita, ont signé trois nouveaux accords pour cimenter le rapprochement entre les deux pays. La délégation israélienne s’est par la suite entretenue avec plusieurs hauts responsables du Royaume, dont la ministre du Tourisme et le président de la Chambre des représentants. De plus, le bureau de liaison israélien a été inauguré ce jeudi à Rabat. Les États-Unis ont pour leur part salué les efforts de Rabat et de Tel-Aviv pour rebâtir leurs liens et ont réitéré leur engagement à travailler avec les deux nations pour approfondir leurs relations.

Par Nora Jaafar, Publié le 12/08/2021 à 15:20, mis à jour le 12/08/2021 à 18:32
         Temps de lecture 10 min.
Teaser Media
Maroc-Israël : les jalons d’une coopération fructueuse posés

Depuis son arrivée au Maroc ce mercredi 11 août, Yaïr Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères, a rencontré plusieurs responsables. Il s’est entretenu en premier avec son homologue marocain, Nasser Bourita, pour discuter de l’avenir des relations maroco-israéliennes. Notons que la visite de Lapid est la première visite diplomatique officielle d’un membre du gouvernement israélien depuis 2003, lorsque le ministre des Affaires étrangères de l’époque, Silvan Shalom, s’était rendu au Royaume pour tenter de renouer les liens entre les deux pays.

Le chef de la diplomatie israélienne est accompagné d’une large délégation qui compte le ministre de la Protection sociale, Meir Cohen, le directeur général du ministère des Affaires étrangères, Alon Ushpiz, le ministre de la Santé, Inbar Zucker, et le président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, Ram Ben Barak.

Lire aussi : Le ministre israélien Meir Cohen se réjouit de retrouver son pays natal, le Maroc

 

Les rencontres phares

Yaïr Lapid a commencé sa visite à Rabat au mausolée Mohammed V où reposent les rois Mohammed V et Hassan II. Il s’est par la suite rendu au ministère des Affaires étrangères pour discuter avec son homologue, Nasser Bourita. La délégation israélienne a inclus dans son programme une réunion avec les responsables du ministère de la Santé pour échanger sur la crise actuelle de la Covid-19.

Les diplomates israéliens se sont également entretenus avec la ministre du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui, dans le cadre du suivi de ses discussions du 8 août avec son homologue israélien, Yoel Razvozov. Lors de cette rencontre, plusieurs points ont été abordés pour mettre en place de nouveaux mécanismes de promotion de la destination Maroc auprès des touristes israéliens ainsi que des investissements touristiques israéliens au Maroc. Lapid et Fettah Alaoui se sont accordés sur l’importance du tourisme et du transport aérien pour le rapprochement et le développement économique et social entre les deux pays. La ministre a en plus évoqué le chantier lancé depuis décembre dernier pour établir des lignes aériennes directes entre le Maroc et l’État d’Israël, dont les premiers vols ont été effectués en juillet dernier.

Lire aussi : Maroc-Israël : la visite historique de Yaïr Lapid consolide les liens entre les deux pays

 

Inauguration du bureau de liaison de l’État d’Israël à Rabat

En plus de ces rencontres, le ministre israélien des Affaires étrangères a procédé ce jeudi à l’inauguration du bureau de liaison de l’État d’Israël à Rabat. Cette ouverture de la représentation israélienne au Maroc s’inscrit dans le cadre de l’accord tripartite acté par le Royaume, l’État hébreu et les États-Unis en décembre dernier.

 

 

«Moment historique - Nous avons inauguré la représentation israélienne au Maroc», a tweeté Yaïr Lapid, après l’inauguration du bureau, en présence de Mohcine Jazouli, ministre marocain délégué chargé des Affaires africaines. Il a en plus déclaré lors de la conférence de presse marquant la fin de son séjour que le Royaume et l’État hébreu s’achemineront vers un rétablissement diplomatique complet en transformant leurs bureaux de liaison diplomatique à Tel-Aviv et à Rabat en ambassades à part entière d’ici deux mois.

 

 

Le chef de la diplomatie israélienne a également indiqué que le président israélien Isaac Herzog a invité le roi Mohammed VI à se rendre en Israël, et ce, par le biais d’une lettre qui a été remise à Nasser Bourita.

 

 

Signature de trois accords

Les ministères des Affaires étrangères des deux pays ont également signé trois accords visant à approfondir leur coopération et renforcer leurs relations. Lapid a souligné : «les accords que nous avons signés apporteront à nos pays des innovations et des opportunités au profit de nos enfants - et de leurs enfants - pour les années à venir. Aujourd’hui, nous ne sommes pas de bons politiciens, nous sommes de bons parents».

Le premier accord signé par Lapid et Bourita porte sur un mémorandum d’Entente visant à définir un cadre pour les consultations politiques entre les deux pays, de sorte à assurer l’approfondissement et le renforcement des relations multiformes de leur coopération. Il permettra aussi l’organisation de consultations bilatérales régulières afin d’examiner les différents aspects et points de vue sur les questions régionales et internationales d’intérêt mutuel. Le deuxième accord concerne la coopération dans les domaines de la culture, de la jeunesse et des sports. À travers ce dernier, Rabat et Tel-Aviv pourront développer leurs partenariats dans les secteurs précités, tout en consolidant le développement de liens mutuellement bénéfiques pour leurs peuples.

S’agissant du dernier accord, il porte sur les services aériens entre le Maroc et Israël. Ce troisième document a pour objectif de promouvoir le système de l’aviation internationale basé sur la compétition entre les compagnies aériennes. Il vise aussi à établir des réseaux de transports aériens fournissant des services aériens, qui répondent aux besoins du public en termes de voyages et de livraisons, avec des prix compétitifs et des services sur des marchés ouverts. «Cet accord permettra aussi d’assurer le plus haut degré de sécurité au niveau du transport aérien international et de réaffirmer les profondes préoccupations des deux pays à l’égard des actes et menaces contre la sécurité de l’aviation civile, qui met en danger la sécurité des personnes et des biens», précise le ministère des Affaires étrangères.

Lire aussi : Maroc-Israël : une consolidation progressive des relations bilatérales

 

Relance du dialogue entre Palestiniens et Israéliens

Par ailleurs, Yaïr Lapid et Nasser Bourita ont également évoqué la situation au Proche-Orient. Le ministre marocain a profité de cette occasion pour rappeler les appels du roi Mohammed VI, président du Comité Al-Qods, à la reprise des négociations entre Palestiniens et Israéliens pour «parvenir à une solution définitive, durable et globale sur la base de la solution à deux États vivant côte à côte dans la paix et la sécurité». Bourita a expliqué que le Souverain insiste sur la nécessité de la préservation de la sacralité de la ville d’Al-Qods, qui représente un patrimoine universel de toute l’humanité et pour les trois religions monothéistes. «Il est aujourd’hui primordial d’entamer le processus pour un regain de confiance entre les différentes parties pour servir la paix, la stabilité et le progrès dans la région. Ce regain de confiance et de calme, en laissant de côté toutes les tensions, est un facteur essentiel pour ouvrir un horizon politique du conflit entre la Palestine et Israël et préserver la seule solution de deux États vivant côte à côte pour garantir la paix et la sécurité dans la région», a-t-il indiqué.

Il faut souligner que le Maroc considère que la cause palestinienne revêt la même importance que la question du Sahara. Le pays estime que l’ouverture du dialogue entre les responsables palestiniens et israéliens servira à résoudre ce conflit de longue date.

 

L’attachement du Maroc à la communauté juive

En marge des visites et des rencontres de Lapid, Ram Ben Barak, le président de la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset, a été accueilli au siège de la Chambre des représentants par le président de cette dernière, Habib El Malki. Les deux parlementaires ont ainsi abordé l’importance de la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays ainsi que leurs nouvelles perspectives de coopération. Ils ont également mis en lumière le rôle de la communauté juive marocaine dans la consolidation des relations culturelles et humaines entre le Royaume et l’État hébreu. Dans un communiqué de presse, la Chambre des représentants a tenu à rappeler la consécration des influences hébraïques au Maroc dans la Constitution du pays. Les deux représentants ont en plus confirmé l’attachement que porte la communauté marocaine en Israël aux rois marocains, qui l’ont aidé à surmonter plusieurs crises par le passé, notamment les affres de la Deuxième Guerre mondiale.

 

Les encouragements des États-Unis

De son côté, le bureau du Département d’État américain a félicité Israël et le Maroc pour le renforcement de leurs liens bilatéraux. Le secrétaire d’État Antony Blinken a salué la visite de Yaïr Lapid au Royaume et a réaffirmé l’engagement des États-Unis à travailler avec les deux nations pour approfondir leurs relations. «Nous saluons la visite du ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid au Maroc et félicitons le Royaume du Maroc et Israël pour la réouverture du bureau de liaison israélien à Rabat. Nous continuerons à travailler avec Israël et le Maroc pour renforcer tous les aspects de nos partenariats», a déclaré Blinken.

Le porte-parole du Département d’État, Ned Price, a également confirmé le soutien américain. «Nous félicitons avec enthousiasme deux partenaires proches - le Maroc et Israël - alors que le Maroc accueille aujourd’hui le ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid pour sa première visite dans le Royaume, une autre étape importante dans le renforcement de leurs relations», a-t-il souligné.

La Commission américaine de la Chambre des représentants chargée de la législation et du contrôle de la politique étrangère est également revenue sur cette visite. Le président de ladite Commission, Georgy Meeks, a précisé : «La rencontre des ministres des Affaires étrangères Lapid et Bourita aujourd’hui à Rabat représente une étape historique et bienvenue dans la solidification d’une nouvelle relation entre Israël et le Royaume du Maroc».

 

Enfin, cette visite historique réaffirme la détermination et l’engagement de Rabat et de Tel-Aviv à renforcer leurs liens bilatéraux. Pour Bourita, le déplacement de Lapid au Maroc reflète «l’engagement commun à aller de l’avant pour donner un sens tangible aux relations bilatérales en s’appuyant sur des mécanismes de coopération souples et efficaces».

Les Jeux olympiques, enjeu de politique internationale

Comment comprendre que dans la compétition mondiale – économique, technologique, militaire et spatiale - figurer au tableau des médailles aux Jeux olympiques puisse être un enjeu ? À quelques jours du...

Fermeture du gazoduc Maghreb-Europe : un défi relevé avec brio par le Maroc

Intervenant ce mardi 25 janvier à la Chambre des conseillers, Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, a assuré que le Maroc a bien su relever le défi de la fer...

Awrach : les critiques et les recommandations de l’Observatoire de l’action gouvernementale

L’Observatoire de l’action gouvernementale (OAG) a passé au peigne fin le programme Awrach. Lancé l...

African Lion 2022 : l’État-Major de la zone Sud entame les préparations pour l’exercice maroco-américain

L'État-Major des Forces armées royales (FAR) de la zone Sud organisera du 24 au 28 janvier 2022, la réunion de planification principale "African Lion 2022". Plusieurs pays, dont le Maroc et les États-...

Système judiciaire : signature d’un avenant à l’accord de coopération pour l’intégration de l’amazigh

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a présidé ce mardi à Rabat la cérémonie de signature d’un avenant à l’accord de coopération entre le ministère de la Justice et l’Institut royal de la culture...

Sahara : De Mistura prépare un rapport sur sa visite régionale

Staffan De Mistura, envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies au Sahara, a conclu la...