Aller au contenu principal

Plusieurs personnes manifestent en Algérie malgré les arrestations

Par Nora Jaafar, Publié le 21/06/2019 à 17:01, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Les manifestants se rassemblent dans la capitale Alger au milieu d’une vague d’enquêtes anticorruptions lancées par l’armée après les manifestations qui ont mis fin au règne de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika.

 

Des centaines de manifestants algériens se sont rassemblés ce vendredi dans la capitale en dépit de la vague d’arrestations qui a précédé le dernier rassemblement hebdomadaire, depuis la démission du président Abdelaziz Bouteflika, le 2 avril dernier, qui était resté longtemps en fonction.

 

Les militants dans le centre d’Alger ont brandi le drapeau algérien qui a été l’un des piliers des protestations, mais certains ont aussi porté les couleurs berbères malgré l’interdiction du drapeau de la minorité imposée cette semaine par le général Ahmed Gaid Salah, le chef de l’armée et homme fort du pays depuis la chute de Bouteflika.

 

« Non au régionalisme, nous sommes tous frères », scandaient les manifestants.

 

Des dizaines de personnes ont été arrêtées

 

La police avait déjà arrêté des dizaines de personnes, en particulier celles qui portaient les couleurs berbères, dans le bureau de poste principal de la capitale, qui a été l’épicentre des protestations depuis leur début, en février dernier.

 

Lors des vendredis qui ont précédé la chute de Bouteflika, plusieurs détenus ont été libérés à la fin de la journée.

 

Les Algériens manifestent massivement depuis que Bouteflika a annoncé son intention de briguer un cinquième mandat.

 

Le leader vétéran a démissionné alors que les pressions exercées de toutes parts contre lui pour qu’il démissionne s’intensifiaient, quelques heures seulement après que Gaid Salah, un proche allié, a réclamé des poursuites contre lui pour des accusations de destitution.

 

Enquête sur la corruption

 

Bien que le chef de l’armée a ordonné une vague d’investigations anticorruption, les manifestants ont maintenu les appels pour son départ ainsi que tout le régime qui a entouré Bouteflika.

 

La semaine dernière, deux anciens premiers ministres se sont joints à une longue liste d’hommes politiques et d’hommes d’affaires éminents qui ont été arrêtés dans le cadre de ces enquêtes sur la corruption.

Nouvelles frappes aériennes israéliennes à Gaza

Ce jeudi soir, peu avant minuit, l’armée de défense d’Israël (Tsahal) a mené des frappes aériennes contre des positions du Hamas à Gaza, en représailles à des tirs de ballons incendiaires vers l’État ...

Le calvaire des Algériens bloqués en France

Bien qu’Air Algérie ait annoncé fin mai 2021 la reprise des vols et les conditions pour rentrer dans le pays nord-africain, les deux agences de la compagnie en France gardent encore leurs portes close...

Hong Kong : une descente de 500 agents au Apple Daily

Ce jeudi 17 juin, 500 policiers ont fouillé les ordinateurs et les carnets de notes des journalistes du tabloïd pro-démocratique Apple Daily à Hong Kong. La police a arrêté cinq cadres du journal aprè...

Analyse de la situation sécuritaire au Sahel

Après les attentats qui ont eu lieu dans le village de Solhan au Burkina Faso, des milliers de manifestants sont sortis dans les rues pour dénoncer le laxisme des autorités. Dans ce podcast, Emmanuel ...

USA-Russie : première rencontre de Joe Biden avec Vladimir Poutine

Le président américain Joe Biden et son homologue russe Vladimir Poutine ont conclu ce mercredi après-midi leur sommet de Genève, en Suisse, mettant ainsi fin à leur première rencontre depuis l’entrée...

Gaza : échanges de tirs entre Israël et le Hamas

Dans la matinée de ce mercredi, l’aviation israélienne a mené des frappes dans la bande de Gaza. Selon des sources sécuritaires palestiniennes et une station de radio du Hamas, elle a visé au moins un...