Aller au contenu principal

Quelles précautions en cas de pics de chaleur ?

Au Maroc comme dans le reste du monde, plusieurs régions connaissent de plus en plus d’épisodes de chaleur extrême. Depuis quelques semaines, les températures frisent des records absolus. Ces canicules peuvent entraîner de graves complications. En prévision des températures élevées annoncées par la Direction générale de la météorologie (DGM) pour les prochains jours, voici quelques conseils de prévention.

Par Khansaa Bahra, Publié le 16/07/2021 à 17:09, mis à jour le 16/07/2021 à 18:06
         Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Photo d'illustration © Flickr

On parle de vague de chaleur lorsqu’on observe des températures anormalement élevées pendant plusieurs jours consécutifs. Ce phénomène a été observé partout dans le monde depuis quelques semaines. Quelques semaines après que le Canada a connu un «dôme de chaleur» dans l’ouest du pays, le Maroc fait à son tour face à une canicule qui se poursuit dans plusieurs régions. Cette chaleur est due au Chergui, un vent chaud et sec venant du Sahara, qui s’est stabilisé entre le nord du Maroc et le sud de l’Espagne.

Lire aussi : Climat : les vagues de chaleur meurtrières se multiplient, le cauchemar devient réalité

La Direction générale de la météorologie (DGM) précise que «des records absolus de températures maximales ont été battus». Samedi dernier était «la journée la plus chaude avec des températures exceptionnelles, jamais mesurées tous mois confondus sur certaines régions». Sur le Nord du Royaume, dans les villes de Fès et de Meknès, des records de chaleur absolus ont été enregistrés. En cette journée caniculaire, le thermomètre a affiché 49,6 °C à Sidi Slimane, la température la plus élevée ce weekend du pays. Cette vague de chaleur inédite intervient tandis que l’année 2020 a déjà été la plus chaude jamais enregistrée au Maroc, avec «une température moyenne annuelle nationale de +1,4 °C par rapport à la normale climatologique sur la période 1981-2010». Toutefois, le record de chaleur absolu du pays reste celui enregistré le 13 juillet 1961 à Smara avec une valeur de 50,3°C.

Alors qu’un bulletin d’alerte météorologique faisant état d’un niveau de vigilance orange annonce une nouvelle vague de chaleur dans le pays, prévue de ce vendredi au dimanche dans plusieurs provinces du Royaume, l'application de certaines précautions s'impose afin d’éviter tout danger.

Lire aussi : Nouvelle vague de chaleur prévue au Maroc

 

Conseils de prévention

L’exposition à de fortes chaleurs, pendant une période prolongée, sans période de fraîcheur suffisante pour permettre à l’organisme de récupérer, peut entraîner de graves complications. Il s’agit d’une agression pour l’organisme. Alors que le corps est capable de maintenir sa température grâce à la transpiration, lorsqu’il ne contrôle plus sa température et qu’elle augmente rapidement, une personne peut être victime d’un "coup de chaleur", qui peut s’avérer mortel. Les symptômes d’un coup de chaleur sont : une fièvre supérieure à 40°C ; une peau chaude ; rouge et sèche ; des maux de tête ; des nausées ; une somnolence ; une soif intense ; une confusion des convulsions et une perte de connaissance. De plus, outre le fait que la chaleur fatigue, les périodes de canicule sont propices aux pathologies liées à la chaleur (problèmes de circulation par exemple), à l’aggravation de pathologies préexistantes ou à l’hyperthermie.

Afin de lutter au mieux contre les conséquences des fortes chaleurs et éviter un coup de chaleur, il faut :

  • Boire régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  • Rafraîchir et mouiller le corps (au moins le visage et les avant-bras) plusieurs fois par jour ;
  • Manger en quantité suffisante et ne pas boire d’alcool ou de sodas, car ils favorisent la déshydratation ;
  • Éviter de sortir aux heures les plus chaudes et passer plusieurs heures par jour dans un lieu frais ;
  • Éviter les efforts physiques ;
  • Maintenir le logement frais en fermant les fenêtres et volets pendant la journée et les ouvrir le soir et la nuit s’il fait plus frais ;
  • Limiter l’usage d’appareils électriques, qui peuvent être de gros producteurs de chaleur, notamment les plaques de cuisson ou le four.

 

Quels conseils pour les plus vulnérables ?

Les personnes déjà fragilisées, notamment les personnes âgées ou celles atteintes d’une maladie chronique, sont particulièrement vulnérables. Lors d’une canicule, elles risquent une déshydratation, l’aggravation de leur maladie chronique ou encore un coup de chaleur. Les personnes âgées sont aussi exposées à l’hyponatrémie (baisse du taux de sodium dans le sang) si elles s’hydratent trop. À partir de 65 ans, le corps ne transpire pas assez pour pouvoir maintenir sa température. Il faut donc pallier ce manque en se mouillant régulièrement la peau, notamment le visage et les bras, et ce, sans oublier de boire régulièrement. En ce qui concerne les personnes atteintes de maladies chroniques, le meilleur moyen de ne pas être indisposé est de fuir la chaleur.

Le corps des nourrissons et des enfants, notamment de moins de quatre ans, transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température. Toutefois, en conséquence, ils perdent de l’eau et risquent la déshydratation. Ainsi, il faut renouveler l’eau du corps en buvant abondamment.

Covid-19 : interdiction des festivals et manifestations culturelles

Après avoir limité mercredi la présence aux obsèques et funérailles à 10 personnes, le gouvernement vient de décider d'instaurer une nouvelle restriction. Il s'agit de l'interdiction de tous les festi...

ONDH-PNUD : les attentes des jeunes en termes de politiques publiques

L’Observatoire national du développement humain (ONDH) et le Programme des Nations unies pour le dé...

Troisième dose : plus de 4 millions de pass sanitaires désactivés

Dans le cadre d’une campagne visant à pousser les Marocains à recevoir leurs troisièmes doses du vaccin anti-Covid, le ministère de la Santé envoie des SMS via le numéro 1717 à de nombreux citoyens af...

RAM : la Turquie désormais concernée par les vols spéciaux

Ce jeudi 2 décembre, Royal air Maroc (RAM) a annoncé qu’elle organisera des vols spéciaux au départ du Maroc vers la Turquie. Ainsi, ce pays s’ajoute aux destinations de cette opération de rapatriemen...

Pourquoi "les hommes des cavernes" n'ont jamais existé

On imagine volontiers l'homme préhistorique vivant au fond de grottes obscures. C'est pourquoi on l'a baptisé "l'homme des cavernes". En fait, il semble qu'il ait préféré l'air libre pour établir son ...

La Newsletter du 2 Décembre 2021

Le tourisme en péril | Variant Omicron : nouvelles mesures | Voyage en France : nouvelles condition...