Aller au contenu principal

L’OMS recommande de nouvelles molécules pour traiter la Covid-19

Par Nora Jaafar, Publié le 07/07/2021 à 17:18, mis à jour le 07/07/2021 à 17:24
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
L’OMS recommande de nouvelles molécules pour traiter la Covid-19

Selon une étude publiée ce mardi 6 juillet par le Journal of the American Medical Association, les molécules tocilizumab et sarilumab sont efficaces pour traiter les patients souffrant de la Covid-19 et réduire le risque de leur décès ainsi que le besoin de recourir à des ventilateurs. Les résultats prometteurs de cette étude ont incité l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à recommander l’utilisation desdites molécules, connus sous le nom d’inhibiteurs de l’IL-6, en plus des corticostéroïdes.

Manu Shankar-Hari, professeur au King’s College de Londres et auteur principal de cet article, a expliqué à l’AFP que cette recherche représente une «preuve définitive» de l’efficacité des molécules tocilizumab et sarilumab, après que des études antérieures ont donné des résultats mitigés. Chez les patients hospitalisés suite à une infection à la Covid-19, l’administration d’une de ces molécules en plus des corticostéroïdes a réduit le risque de leur décès de 17%, par rapport à l’utilisation des corticostéroïdes seuls, affirme le spécialiste. Aussi, pour les malades qui ne sont pas sous ventilation, le risque de leur intubation ou de leur décès a été réduit de 21%.

D’après, Shankar-Hari, le tocilizumab et le sarilumab sont utilisés pour traiter la polyarthrite rhumatoïde, une maladie auto-immune, en inhibant les effets de l’interleukine (IL)-6, une protéine appelée cytokine, qui envoie un message à l’organisme pour déclencher une réponse inflammatoire. Cependant, les recherches antérieures sur l’utilité des inhibiteurs de l’IL-6 dans la lutte contre les formes sévères de la Covid-19 ont fait état de divers effets bénéfiques, nuls ou néfastes. C’est pour cette raison que l’OMS a lancé une nouvelle étude à ce sujet qui a combiné les données de 27 essais cliniques menés dans 28 pays.

Cette recherche comprend des données portant sur 10.930 patients, dont 6.449 ont été répartis au hasard pour recevoir des inhibiteurs de l’interleukine-6 et 4.481 pour recevoir les soins habituels ou un placebo. Dans l’ensemble, le risque de décès au cours des 28 jours de test a été de 22%, contre 25% chez les patients recevant uniquement les soins habituels. De plus, les résultats étaient meilleurs lorsque les contaminés ont également reçu des corticostéroïdes, le risque de décès ayant baissé à 21%.

Par ailleurs, la combinaison tocilizumab et le sarilumab/corticostéroïdes, qui est administréé par perfusion ou par injection, est actuellement recommandés par la Grande-Bretagne pour soigner les patients atteints de formes sévères de la Covid-19. Les États-Unis recommandent également cette combinaison de molécule.

Le personnage de Tarzan a-t-il existé ?

Tarzan est né en 1912 sous la plume du romancier américain Edgar Rice Burroughs. Ce personnage a été créé pour le roman "Tarzan seigneur de la jungle" publié pour la première fois en France en 1926 so...

La France craint le retour des gilets jaunes

Pouvoir d’achat, prix de carburants... le gouvernement français craint le retour des gilets jaunes. Selon Europe 1, le service central du renseignement surveille les éventuelles reprises de ce mouve...

Crise de l’énergie de l’UE : les énergies renouvelables sont la seule solution

Les dirigeants de l’Union européenne (UE) se sont réunis ce jeudi 21 octobre pour discuter des mesures à adopter pour atténuer les effets de la hausse des factures d’énergie, tout en cherchant à prése...

TRUTH, le nouveau réseau social de Donald Trump

TRUTH Social est une nouvelle société issue de la fusion du Trump Media and Technology Group (TMTG) et d’une société d’acquisition spéciale (SPAC), a expliqué mercredi 20 octobre Donald Trump, ex-prés...

L’hypnose, est-ce vraiment efficace ?

L'hypnose fait référence à un état modifié de la conscience, également appelé transe, au cours duquel l'individu est entre l'état de veille et de sommeil. Le web et les librairies sont envahis de méth...

USA : vers la vaccination des enfants de 5 à 11 ans

L’administration du président américain Joe Biden s’est assurée d’un approvisionnement suffisant en vaccins contre la Covid-19 pour vacciner 28 millions d’enfants âgés de 5 à 11 ans. Ces derniers devi...