Aller au contenu principal

Les vaccinés avec AstraZeneca fabriqué en Inde non reconnus dans l'UE

Par Khansaa Bahra, Publié le 01/07/2021 à 15:33, mis à jour le 01/07/2021 à 18:55
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Le vaccin Covishield a été développé par l'université d'Oxford et l'entreprise AstraZeneca. © Dado Ruvic, Reuters

Ce mercredi 30 juin, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé que les doses du vaccin AstraZeneca produites en Inde ne sont pas reconnues dans l’Union européenne (UE). Ainsi, Covishield, la version indienne de ce vaccin, ne sera pas incluse dans le passeport vaccinal européen. Selon l’EMA, cette décision est motivée par la possibilité de «différences» entre le vaccin original et celui produit à moindre coût en Inde.

Pour l’Union africaine, cette non-reconnaissance pourrait être préjudiciable aux populations d’Afrique, où ce vaccin est largement utilisé. Cette décision a également été dénoncé par Covax. En effet, pour les partenaires du dispositif, cette mesure autorise seulement les gens protégés par une partie des vaccins homologués par l’OMS à profiter du retour des voyages. Ceci «créerait un système à deux vitesses, qui accroîtrait encore le fossé vaccinal et exacerberait les inégalités que nous avons déjà constatées dans la distribution des vaccins anti-Covid», a averti Covax. Notons que les pays du bloc sont tenus d'accepter sur leur sol les voyageurs vaccinés avec les quatre produits autorisés au niveau de l'UE, notamment Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson.

Par ailleurs, le certificat sanitaire européen est entré en vigueur, ce jeudi 1er juillet. Ce document vise à faciliter les déplacements et relancer le tourisme au sein de l’UE cet été. Nommé "le certificat numérique Covid européen", ce pass sanitaire gratuit doit être reconnu dans les 27 pays de l’UE, plus la Suisse, le Liechtenstein, l’Islande et la Norvège. Il s’applique à trois situations : il atteste qu’une personne a été vaccinée contre la Covid-19 ; qu’elle a passé un test négatif ou qu’elle est immunisée après avoir contracté la maladie.

Les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni scellent un pacte historique

Une nouvelle alliance voit le jour. Ce mercredi 15 septembre, les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni ont lancé un partenariat historique de sécurité et de défense dans la zone indo-pacifique. B...

5G et Edge Computing : quels effets sur les systèmes de transport intelligents

La 5G et l'Edge Computing ont vocation à améliorer de manière significative les performances des applications et des objets connectés en facilitant la gestion croissante des données en temps réel. Dan...

Peut-on se remettre d'un attentat ?

Cela n'aura échappé à personne : dans le mot terrorisme, il y a terreur. Derrière chaque attentat se cache l'un des objectifs d'une poignée de tueurs : terroriser une population et mener contre elle u...

À la recherche de solutions au conflit israélo-palestinien

Un premier ministre israélien reçu en Égypte, une première depuis plus de dix ans. L'objectif de ce...

Manque-t-on vraiment de recul vis-à-vis des vaccins contre la Covid-19 ?

Les vaccins anti-covid ont un point commun : ils ont été développés en un temps record. Après moins d’un an d'essais cliniques, ces sérums ont commencé à être injectés. Du jamais-vu dans l’histoire de...

Israël propose un plan de développement pour la bande de Gaza

Ce dimanche 12 septembre, Yaïr Lapid, le ministre israélien des Affaires étrangères, a dévoilé un plan visant à améliorer les conditions de vie des Palestiniens dans la bande de Gaza. En échange, l'ét...