Aller au contenu principal

La justice explique les raisons derrière le retard dans le procès de Raissouni

Par Khansaa Bahra, Publié le 17/06/2021 à 09:48, mis à jour le 17/06/2021 à 16:25
         Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Manifestation de soutien au journaliste Soulaimane Raissouni devant le Parlement, à Rabat, le 25 mai 2021 © Reuters

Le procès du journaliste marocain en détention, Soulaïman Raissouni, en grève de la faim depuis 71 jours, a repris le mardi 15 juin. Cette séance a été tenue en son absence, le prévenu se disant «dans l’incapacité d’assister à l’audience» à cause de son état de santé. Afin d’expliquer le retard pris dans le procès de l'ex-rédacteur en chef du journal Akhbar Al-Yaoum, le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca a publié un communiqué. Selon ce dernier, ce retard «est dû au prévenu lui-même qui à chaque fois demande le report pour différents motifs».

«Contrairement aux allégations relayées à travers certains réseaux sociaux et sites électroniques concernant le retard pris dans le procès de Soulaïman Raissouni, c’est l’accusé lui-même qui en est responsable en demandant à chaque fois le report pour différents motifs, tantôt pour préparer la défense et tantôt en raison de son état de santé», a souligné le communiqué. Le responsable a également indiqué qu’un magistrat a été chargé de se rendre à l’établissement pénitentiaire le 14 juin 2021 pour prendre contact avec Raissouni et consulter son dossier médical. Selon un rapport du médecin de la prison, l’état de santé du prévenu, poursuivi pour agression sexuelle, «est normal» et lui permet de poursuivre son procès «sans porter préjudice aux droits de la défense».

DGSN : suspension de quatre responsables pour manquements dans l’exercice de leurs fonctions

Ce jeudi 16 septembre, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a publié un communiqué annonçant avoir suspendu quatre responsables de leurs postes de responsabilité et provisoirement de le...

Formation du gouvernement : la semaine prochaine sera décisive

Le Chef de gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, a conclu mercredi le premier round des consultati...

Les dépouilles des deux Marocains tués au Mali vont être rapatriées

Les proches des deux chauffeurs routiers marocains tués au Mali auront enfin la possibilité d’enterrer leurs morts. Hassan Naciri, l’ambassadeur du Maroc au Mali, a publié une déclaration sur Twitter ...

MEN : de nouvelles mesures concernant le système du contrôle continu

Ce jeudi 16 septembre, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur a annoncé avoir publié une note relative aux nouveautés du système du contr...

Le jeûne intermittent est-il bon pour la santé ?

Le jeûne intermittent, une pratique très tendance de nos jours, consiste à se priver de nourriture pendant 12 à 16 heures maximum. De nombreuses personnes essaient ce régime afin de perdre du poids. R...

Covid-19 : une situation épidémiologique qui s’améliore

La baisse des cas de contamination à la Covid-19 se poursuit. 2.642 cas ont été enregistrés entre m...