Aller au contenu principal

Net recul du taux de la pauvreté absolue au Maroc

Dans un Maroc marqué par les inégalités sociales et qui reste au 121e rang mondial pour son indice de développement humain, les inégalités sociales persistent, mais leurs taux ont nettement reculé entre 2012 et 2019. C’est ce que relève une nouvelle étude de l’Observatoire national du développement humain (ONDH). Cette enquête souligne que le taux de pauvreté absolue a nettement reculé depuis 2001 pour ne représenter que 1,2% en 2019.

Par Khansaa Bahra, Publié le 09/06/2021 à 12:29, mis à jour le 09/06/2021 à 14:22          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Le bidonville de Sahb El Caïd, à Salé, au Maroc, en novembre 2012 © AFP

Dans un contexte d’amélioration globale du niveau de vie des Marocains, en particulier en milieu urbain, le taux de pauvreté absolue a nettement reculé depuis 2001 pour atteindre 1,2% en 2019. C’est ce qu’a souligné l’Observatoire national du développement humain (ONDH) dans sa nouvelle étude, intitulée "La dynamique de la pauvreté au Maroc".

Selon les résultats de cette enquête, présentés, ce mardi 8 juin, lors d’un webinaire, le taux de pauvreté relative se maintient à un niveau encore élevé, surtout en milieu rural où il a atteint 36,8% en 2019. Durant la même période, l’incidence de la pauvreté relative a reculé en milieu urbain de 9% à 6,4%.

En 2019, près de 45% des Marocains, dont 38,6% dans le milieu urbain et 58,4% dans le milieu rural, se considéraient subjectivement pauvres, souligne l’étude. La pauvreté subjective (pourcentage des chefs de ménages qui se considèrent en situation de pauvreté) affecte l’ensemble des classes sociales, mais à des niveaux différents. Ainsi, le taux de pauvreté subjective a été de 55,7% parmi les 20% les plus pauvres et 26,7% parmi les 20% les plus aisés, fait savoir la même source.

L’enquête a également révélé qu’au niveau national, 48,5% de la population a connu au moins une fois une expérience de pauvreté entre 2012 et 2019. De plus, 18,2% des Marocains, dont 34,4% en milieu rural contre 5,5% en milieu urbain, ont été, entre 2012 et 2019, en situation de pauvreté chronique.

S’agissant de la pauvreté transitoire, elle a concerné 30,3% des individus au niveau national (21,9% citadins contre 41,3% ruraux).

Concernant les mouvements à travers le seuil de pauvreté relative entre 2012 et 2019, l’étude montre qu’un individu vivant dans un ménage pauvre a 56% de chance de se soustraire de cette situation. En revanche, le risque d’entrée en pauvreté d’un individu issu d’un ménage non pauvre est de 13,7%. La probabilité qu’un individu pauvre en 2012 le reste encore en 2019 est de 43,3%, souligne l’ONDH.

Par ailleurs, parmi les facteurs clés d’entrée dans la pauvreté relative figurent notamment la composition familiale (nombre d’enfants, monoparentalité, etc.), la situation dans l’emploi et le niveau de scolarité de l’individu ou du chef du ménage auquel il appartient, explique l’étude. De même, le fait de connaître une première expérience de pauvreté accroît les risques d’entrée à nouveau en pauvreté, estime la même source.

 

La pandémie du nouveau coronavirus, survenue bien après la période observée par l’ONDH, a créé une véritable déflagration économique et sociale au Maroc. Selon une étude du Haut-Commissariat au plan (HCP), dès le printemps 2020, la pauvreté absolue, ne permettant pas de satisfaire aux besoins fondamentaux, a flambé dans le pays. Son incidence a été multipliée par sept, passant de 1,7% à 11,7%. Et pour les personnes en situation de vulnérabilité, le taux a plus que doublé, passant de 7,3% avant le confinement à 16,7% pendant le confinement. Si la Covid-19 a profondément creusé les inégalités, les mesures mises en place par le Royaume ont permis d’atténuer le choc, mais ces aides n’ont pas été durables.

Casablanca : la trémie Almohades sera inaugurée ce samedi

La trémie des Almohades, dont les traveaux ont démarré en 2017, sera enfin ouverte à la circulation ce samedi 26 juin. Cette nouvelle trémie reliant boulevard des FAR à la Marina sera inaugurée par Sa...

Comment se rendre en Turquie depuis le Maroc ?

Le secteur touristique en Turquie s’est ranimé, et ce, grâce à la levée des restrictions pour endiguer le nouveau coronavirus. Les touristes ont commencé à venir de la Russie, de l’Allemagne, de la Po...

Covid-19 : que sait-on sur le variant Delta ?

Depuis quelques jours, la propagation d’un nouveau variant de la Covid-19 vient donner du fil à ret...

Espagne : un député de Vox s’en prend à une collègue musulmane

Carlos Verdejo, député et porte-parole du parti d’extrême droite espagnol Vox à Sebta, a suscité l’indignation cette semaine pour son tweet raciste et xénophobe visant sa collègue musulmane, la député...

Hyatt Regency ouvre son premier resort à Taghazout Bay

Mardi 15 juin dernier, Hyatt Regency Taghazout, le troisième hôtel et premier resort de la chaîne au Maroc, a ouvert ses portes. Cet hôtel de 190 chambres est situé à Taghazout Bay, au bord de l’Océan...

L'histoire de Hassan Hajjaj, le photographe marocain des stars

Dans ce podcast, Medi1 rend hommage au célèbre photographe marocain Hassan Hajjaj. Après avoir quitté le Maroc pour la Grande-Bretagne à l'âge de 13 ans, Hassan Hajjaj a rapidement été attiré par le m...