Aller au contenu principal

Vaccination : le Maroc en attente de nouvelles doses

Même si le rythme d’administration des premières doses se stabilise ces derniers jours à plus de 100.000 doses quotidiennes, le Maroc a besoin d’un nouvel arrivage du vaccin anti-Covid-19 pour poursuivre sa campagne de vaccination. Ce mardi 8 juin, 418.000 doses ont été administrées, dont plus des deux tiers en seconde dose. Ce besoin de premières doses intervient au moment où le passeport vaccinal devient une pièce maîtresse pour les déplacements au Maroc et vers l’étranger.

Par Mohamed Laabi, Publié le 08/06/2021 à 17:41, mis à jour le 08/06/2021 à 18:09          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Le Maroc risque de suspendre sa campagne de vaccination s'il ne reçoit pas de doses anti-Covid19 dans les prochains jours © DR

Le Maroc a de nouveau besoin de plus de vaccins contre la Covid-19. En effet, après un mois de mai très riche en livraisons, le Royaume est en attente d’un nouvel arrivage de vaccin en juin. Ce besoin est dû à plusieurs raisons, notamment le blocage au niveau du Serum Institute of India (SII) qui a suspendu fin mars ses livraisons à l’étranger du vaccin AstraZeneca afin de pouvoir servir la population locale lourdement impactée par la pandémie. Les responsables du SII ont affirmé que les livraisons ne reprendront dans le meilleur des cas que vers la fin d’année.

La seconde raison est le retard du vaccin russe Sputnik V. Une commande d’un million de doses avait été annoncée par le ministère de la Santé en mars dernier. Depuis, plus rien. Aucune nouvelle. Le rythme de livraison du fabricant russe reste très long. L’Algérie, partenaire historique de la Russie, n’a reçu à ce jour que 75.000 doses du vaccin russe. Les Algériens n’ont plus reçu une seule dose de Sputnik V depuis le mois de janvier dernier.

 

Sinopharm, unique espoir ?

Face à cette pénurie, le vaccin chinois Sinopharm se présente comme l’unique bouée de sauvetage du Maroc. Fin 2020, le Maroc a passé une commande de 40,5 millions de doses et la Chine a honoré pour l’heure près du quart de ses engagements. Les Asiatiques poursuivront-ils les livraisons des doses restantes pour remplir leur part du contrat ?

Rappelons que le Maroc avait participé avec 600 volontaires dans la phase 3 des essais cliniques du vaccin de Sinopharm. En contrepartie, la Chine avait promis que le Royaume aurait une priorité d’accès à ses vaccins. Se tourner vers les laboratoires Pfizer-Binotech et Moderna semble moins probable pour le pays au vu du coût élevé des doses de ces laboratoires (31 euros pour une vaccination complète, 16,5 euros la dose).

Lire aussi : Covid-19 : l’immunité collective repose sur la vaccination des enfants et des adolescents

Rappelons que le Royaume a pour l’heure totalement vacciné 17,4% de sa population cible (25 millions de personnes de plus de 18 ans). Ainsi, 9.341.497 personnes ont reçu la première dose et 6.163.970 personnes ont reçu les deux doses. L’objectif est de vacciner 25 millions de personnes âgées de plus de 18 ans et atteindre ainsi l’immunité collective.

Le Maroc a besoin d’un nouvel arrivage afin d’assurer la poursuite de sa campagne de vaccination. De l’autre côté, les millions de citoyens qui n’ont pas encore été vaccinés auront besoin de le faire afin de recevoir le passeport vaccinal. Ce dernier mis en place cette semaine par les autorités permet à son détenteur de se déplacer dans tout le Royaume, de circuler au-delà de 23h et de voyager à l’étranger.

 

Légère hausse dans le nombre de contaminations

473 nouveaux cas d’infection au coronavirus ont été détectés durant ces dernières 24 heures, a indiqué mardi le ministère de la Santé. Les nouveaux cas d’infection portent à 522.003 le nombre total des contaminations depuis le premier cas signalé en mars 2020, tandis que le nombre de personnes rétablies est passé à 509.660, soit un taux de guérison de 97,6%.

Par ailleurs, le nombre total de décès a atteint 9.187 avec six nouveaux décès durant les dernières 24 heures. Les cas actifs sont au nombre de 3.156, tandis que les cas sévères ou critiques ont atteint 214, dont huit placés sous intubation et 90 sous ventilation non invasive. Notons enfin que la prudence est exigée. Les responsables du département de la Santé insistent sur le port du masque et le respect des mesures barrières afin que la situation épidémiologique reste “sous contrôle”.

RAM : cherche billet à prix réduit désespérément

À l’entame de la deuxième semaine de l’opération Marhaba, lancée officiellement le 15 juin dernier,...

Quand et comment peut-on se rendre au Canada ?

Malgré la réouverture des frontières de plusieurs pays dans le monde, d’autres n’acceptent pas encore les touristes. En effet, outre les États où la Covid-19 et ses variants circulent encore, d’autres...

La date de la prochaine rentrée scolaire révélée

Ce mercredi 23 juin, le département de l’Éducation nationale a publié un arrêté ministériel portant organisation de l’année scolaire 2021/2022. Selon ce document, cette dernière, placée sous le slogan...

Coronavirus : le nombre de décès journalier en baisse

Ce mardi 22 juin à Rabat, Abdelkrim Meziane Bellefquih, le chef de la division des maladies transmissibles à la direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies, a présenté le bilan bimens...

Cannabis : ce qu’il faut savoir sur le CBD

Le cannabis est désigné par plusieurs appellations, notamment Marijuana, Haschich, weed, ganja, chanvre, herbe… Toutefois, chacune de ces appellations concerne un produit différent. La consommation de...

Euro 2020 : coup dur pour les bleus après la blessure de Dembélé

L’international français Ousmane Dembélé s’est blessé face à la Hongrie lors du second match de l’équipe de France à l’Euro 2020. La blessure du pensionnaire du FC Barcelone nécessitera un traitement ...