Aller au contenu principal

La mort d’un supporter du Wydad et l’amputation d’un autre du Raja

Il n'y a rien de mal à apprécier un jeu et à porter les couleurs de son équipe favorite, mais beaucoup de gens réagissent de manière excessive afin de "défendre" leur équipe.

Par Khansaa Bahra, Publié le 18/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Certaines personnes sont passionnées par le foot depuis leur plus tendre enfance et ont une attitude ambitieuse et féroce. Ils adorent regarder / jouer / participer au jeu.

 

C'est aussi un moyen de montrer de la fierté en soutenant l'équipe qui représente une ville, une école, etc.. Cela peut amener les gens à être sur la défensive lorsque leur équipe est découragée ou insultée devant eux.

 

La tension entre les supporteurs du Raja et du Wydad remonte à très longtemps suscite même des actes de violence.

 

Tôt dans la matinée du 14 juin, un supporteur du Raja de Casablanca s’est fait amputer le bras dans son quartier par des ultras des Winners.

 

La Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) a indiqué dans un communiqué que l’incident s’est produit vers 4 heures du matin, au niveau du quartier Sidi Bernoussi. Les supporteurs du Raja, dont l’un âgé de 17 ans, étaient en train de dessiner des graffitis sur les murs du quartier des Winners du Wydad casablancais, loin de la vue de tous, avant d’être surpris par deux supporteurs du WAC, qui les ont roués de coups aux armes blanches.

 

Deux jours plus tard, dans la soirée du 15 juin, un jeune homme supporteur du Wydad a été mortellement poignardé par des supporteurs qui seraient affiliés au club rival.

 

"Lorsque le frère de la victime a tenté d’intercéder pour mettre fin à cette rixe, le suspect a poignardé cette personne à l’aide d'une arme blanche", explique la police dans un communiqué diffusé le 16 juin, au lendemain de l’incident.

 

La rivalité entre les deux clubs et les supporteurs s'intensifie chaque jour. Toutefois, cet agissement criminel n'engage ni le club WAC ni le Raja.

 

Ce sport continue à faire tomber plusieurs victimes. Selon une source de Le Site info, un supporter du Wydad Casablanca, originaire de Chefchaouen, a été tué lors de son déplacement à Tunis pour la finale retour de la Ligue des Champions, le 31 mai dernier.

 

La même source a précisé que la famille du jeune homme a appris la nouvelle de son décès sans en connaitre les causes. Elle a essayé de contacter l’ambassade du Maroc en Tunisie, mais n’a toujours pas réussi à savoir ce qui s’est vraiment passé.

Super Ligue : L'UEFA charge trois grands d'Europe

L’UEFA a engagé mercredi des poursuites disciplinaires contre le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus Turin, les derniers des douze promoteurs de la "Super Ligue" à refuser de renoncer à c...

Chiba succède à Sektioui à la tête de l'Olympique de Safi

L’Olympique Club de Safi (OCS) a annoncé que le technicien national Saïd Chiba a été nommé manager général du club. Il succède ainsi à Abdelhadi Sektioui, absent du banc de touche de l’équipe depuis p...

La Juventus risque de rater la prochaine Ligue des Champions

5e du classement général à trois journées de la fin, la Juventus risque de rater la prochaine édition de la Ligue des Champions. Les "Bianconeri" ont trois points de retard sur le concurrent le plus p...

Voici la condition de Vahid pour le retour de Nordine Amrabat en sélection

Dans son édition de ce mardi 11 mai, le quotidien arabophone Assabah a rapporté que le sélectionneur national Vahid Halilhodzic a exigé de Nordin Amrabat de quitter son club Al Nassr pour un club euro...

Finale de la Ligue des Champions : l'avant-match

Comme en 2008 et en 2019, la finale de la Ligue des Champions 2021 opposera deux clubs anglais : Chelsea et Manchester City. Les deux clubs ont brillamment passé le cap de la phase de poules et la pha...

Ligue des Champions : une finale 100% anglaise

Le club londonien de Chelsea a validé mercredi soir son billet pour la finale de la Ligue des Champions après avoir remporté la demi final retour de la compétition face au Real Madrid (2-0). Le match ...