Aller au contenu principal

Appui aux entreprises, couverture sociale, pôle audiovisuel public… Benchaâboun dit tout

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun, a livré ce lundi au Parlement plusieurs détails importants sur les différents projets auxquels se consacre actuellement son département. Voici les points phares de cette présentation.

Par Mohamed Laabi, Publié le 25/05/2021 à 17:27, mis à jour le 25/05/2021 à 18:45          Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Benchaaboun

C’est devant les élus de la Chambre des représentants que Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, a livré ce lundi 24 mai une présentation. Son intervention a concerné les chiffres des programmes "Damane Oxygène" et la "garantie auto-entrepreneurs Covid-19" ainsi que des détails sur le financement du grand chantier que mène le Royaume pour la généralisation de la protection sociale. Le ministre a par la suite évoqué brièvement la création d’un "Media Holding Public".

 

Appui aux entreprises : 67 milliards de DH garantis par l’État

Mohamed Benchaâboun a fait savoir qu’un total de 96.000 prêts ont été garantis par l’État pour un montant de près de 67 milliards de DH (MMDH) dans le cadre des programmes "Damane Oxygène" et la "garantie auto-entrepreneurs Covid-19".

Concernant le Fonds de soutien Covid-19, le ministre a fait savoir que 23 MMDH ont été dépensés pour soutenir les ménages bénéficiant et non bénéficiant du Régime d’assistance médicale (Ramed). Par ailleurs, 3 MMDH ont été alloués au ministère de la Santé dans sa lutte contre la pandémie. Le responsable a souligné que le Fonds continue de financer les dépenses de vaccination des citoyens.

Benchaâboun a également rappelé la signature de huit contrats-programmes en faveur de certaines branches d’activités vulnérables (restauration, presse, industries culturelles et créatives, salles de sport, tourisme, crèches...), dont les mesures de soutien ont été prolongées au 30 juin prochain.

 

Couverture sociale : le financement des allocations familiales programmé pour 2023

Concernant le chantier de la généralisation de la protection sociale, le ministre a indiqué que le chantier mobilisera 51 MMDH par an jusqu’en 2025, dont 23 MMDH issus du budget général de l’État.

Durant cette année 2021, 4,2 MMDH seront mobilisés par l’État, alors que 8,5 MMDH seront réservés dans le projet de loi de finances 2022. Pour sa part, le financement pour la mise en œuvre des allocations familiales sera programmé à partir de 2023.

Le ministre a rappelé que trois conventions-cadres portant sur la généralisation de l’AMO de base ont été signées en avril 2021. Ces conventions bénéficieront à 2,9 millions d’adhérents (1,6 million d’agriculteurs, 800.000 commerçants, professionnels, prestataires de services indépendants soumis au régime de contribution professionnelle unique (CPU) ou au régime de l’auto-entrepreneur, et 500.000 artisans et professionnels d’artisanat). Au total, le nombre total de bénéficiaires s’élève à près de neuf millions de citoyens (adhérents + familles).

Trois projets de loi devant accompagner le chantier de la généralisation de la protection sociale démarreront bientôt leur circuit d’adoption parlementaire. Il s’agit du :

  • projet de loi-cadre relatif à la mise à niveau du système de santé en vue d’accueillir les personnes bénéficiant de la généralisation de l’AMO (respect des circuits des soins, réforme des établissements des soins de santé primaires, mise en place d’un statut réservé aux professionnels de santé, déploiement d’un système d’information intégré, création de groupements hospitaliers régionaux) ;
  • projet d’amendant de la loi relative à l’exercice de la médecine, en vue de lever les obstacles au recrutement des médecins étrangers, et d’inciter les compétences marocaines exerçant à l’étranger afin de regagner leurs pays d’origine ;
  • projet d’amendement du Dahir relatif à la CNSS en vue de l’adapter aux besoins du chantier de la généralisation de la protection sociale.

 

Un pôle audiovisuel public

Le ministre de l’Économie a également évoqué la mise en place d’un pôle audiovisuel public pour l’amélioration des services des chaînes télévisées. Ainsi, la SNRT deviendra une holding en absorbant 2M et Medi1 TV. Ce projet fait partie de la feuille de route du ministère de la Culture pour l’année 2024.

Mise en place du pôle audiovisuel public pour améliorer les services et rapprocher SNRT, 2M et MEDI1TV avec objectifs:
- Transformation numérique et utilisation des RS
- Fortes concurrences (Satellitaires)
- Partage d’infrastructure pour utilisation collective #MEDIA #ADVERTISING pic.twitter.com/Tspi6dNBPv

— Younes Ok (@younes_okba) May 25, 2021

Par ailleurs, le nombre de chaînes nationales passera de neuf à dix chaînes avec l’intégration de Medi 1 TV, en tant que chaîne nationale d’informations en continu et axée à 100% sur le Maroc. Soulignons que l’objectif ultime derrière cette transformation est l’amélioration de la qualité de la production nationale très critiquée par les jeunes marocains, précisément durant le mois de ramadan.

PLF 2022 : comme un vent d'optimisme

Lors de sa rencontre, ce mercredi avec les Commissions des finances des deux Chambres du Parlement,...

Ce qu’il faut retenir du Conseil d’Administration de la CGEM

Ce mercredi 28 juillet, à la veille des élections de la Chambre des conseillers, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu son Conseil d’Administration (CA) et une réunion du Co...

M. Benchaâboun présente le cadre général de la loi de Finances 2022

Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, a p...

Renouvèlement des accords entre Renault et le Maroc

Ce mardi 27 juillet, le groupe Renault Maroc a annoncé la signature du renouvèlement de ses accords avec le Maroc sur la période 2021-2030. Cette convention, paraphée dans le cadre du plan d’accélérat...

Le projet de loi de Finances 2022 au centre des débats

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, ...

L’État cède 35% de Marsa Maroc à Tanger Med

Dans un communiqué publié ce mardi 27 juillet, Marsa Maroc a annoncé que l’État procèdera à la cession au profit du groupe Tanger Med, d’une participation stratégique à hauteur de 35% du capital socia...