Aller au contenu principal

Finances publiques : déficit du Trésor à fin avril

Par Khansaa Bahra, Publié le 17/05/2021 à 17:05, mis à jour le 17/05/2021 à 20:12          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
La Trésorerie générale du Royaume (TGR)

Dans son bulletin mensuel des statistiques des finances publiques (BMSFP) du mois d’avril, la Trésorerie générale du Royaume (TGR) présente la situation des charges et ressources du Trésor. Cette dernière dégage un déficit budgétaire de 22,5 milliards de DH (MMDH) au titre des quatre premiers mois de cette année, contre un déficit de 3,4 MMDH à fin avril 2020, indique le document. Cet écart, causé par l’exécution de la loi de Finances 2021, tient compte d’un solde positif de l’ordre de 12,8 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l’État gérés de manière autonome (SEGMA).

La note de la TGR fait également état d’une baisse des recettes ordinaires brutes de 12,3% à 81 MMDH ainsi que d’une hausse des dépenses ordinaires émises de 5,4% à 91,8 MMDH, dégageant ainsi un solde ordinaire négatif de 10,9 MMDH. Le total des recettes générées s’élève donc à 81 MMDH contre 92,4 MMDH auparavant, perdant ainsi 11,4 MMDH de leur valeur en glissement annuel. Selon la TGR, ce repli est dû à la diminution des impôts directs de 4,4% et des recettes non fiscales de 66,9% au moment où les droits de douane affichent une hausse de 21,1%.

En ce qui concerne les dépenses émises au titre du Budget général de l’État, elles ont été de 135,2 MMDH à fin avril 2021, en baisse de 0,6% par rapport à leur niveau durant la même période un an auparavant. La TGR attribue cette diminution à la baisse de 21% des dépenses d’investissement et de la hausse des dépenses de fonctionnement de 5,5% et des charges de la dette budgétisée de 5%. S’agissant des CST, ils ont réalisé des recettes de 41,8 MMDH, compte tenu des transferts reçus des charges communes d’investissement du budget général pour 11,9 MMDH et d’une recette de 3,3 MMDH au titre de la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices et les revenus instituée par la loi de finances 2021. Les dépenses de ces comptes ont atteint 29,3 MMDH et leur solde s’est ainsi élevé à 12,6 MMDH. Enfin, les recettes et dépenses des SEGMA ont reculé respectivement de 35,7% à 422 millions de dirhams (MDH) et de 24,4% à 232 MDH.

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...

Antoum : la radio interne de la Société Générale

Société Générale Maroc vient de lancer "Antoum Radio", une radio interne à destination des collaborateurs de la banque. Par ce nouveau canal de communication interne, Société Générale Maroc vise à...

LafargeHolcim : la cimenterie de Settat très performante

LafargeHolcim peut être fière de la performance de ses unités marocaines et surtout de cette de Settat. La cimenterie de la capitale de la Chaouia, dont la capacité annuelle de production est de 1,7 m...

AMMC : un nouveau plan stratégique 2021-2023

La présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a présenté, jeudi à Rabat, le nouveau plan stratégique de l'Autorité couvrant la période 2021-2023. Fruit d'un travail collaborat...

Comment certaines entreprises échappent-elles aux impôts ?

Il existe des sociétés qui ne paient pas d’impôts sur le bénéfice. Les entreprises des GAFA, notamment Apple Facebook, Amazon et Google, échappent également aux taxations dans les pays dans lesquels e...