Aller au contenu principal

Douane : baisse des trafics illicites en raison de la pandémie

Par Khansaa Bahra, Publié le 12/05/2021 à 11:20, mis à jour le 12/05/2021 à 14:09
         Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Image d'illustration © DR

Publié ce mardi 11 mai, le rapport d’activité de l’année 2020 de l’Administration des douanes et des impôts indirects (ADII) révèle que les trafics illicites, de drogues notamment, ont baissé durant la crise sanitaire. L’ADII souligne que ses services ont saisi en 2020 diverses marchandises dont la valeur est estimée à 242 millions DH (MDH) (hors stupéfiants et moyens de transport), contre 585 MDH en 2019. «Cette baisse est due, d’une part aux effets de la pandémie, et d’autre part au renforcement des contrôles au niveau des dépôts de stockage des marchandises», explique le rapport.

Ces opérations se sont soldées par la saisie de marchandises d’une valeur de 70,1 MDH. Ainsi, en 2020, 87 tonnes de cannabis ont ainsi été saisies, contre 119 tonnes en 2019. 80.000 unités de comprimés psychotropes ont été interceptées, contre 680.000 en 2019. Pour les cigarettes, les saisies se limitent à trois-millions d’unités en 2020, contre 13,5 millions en 2019. Pour les drogues dures, seulement 59 kilos ont été interceptés par les services de la douane en 2020. Au total, la Brigade nationale des douanes (BND) a effectué 24 interventions sur les axes routiers et dans des dépôts.

En revanche, l’ADII note que «le mouvement des médicaments et des fournitures médicales illicites, particulièrement ceux utilisés dans le cadre de la pandémie de Covid-19 (comme les masques ou les gels hydroalcooliques), a considérablement augmenté». Les services douaniers ont ainsi saisi 939.000 articles contrefaits en 2020, contre 700.000 en 2019.

Perspectives économiques : l’inflation, le grain de sable dans la reprise

Le FMI a abaissé de 0,1 point sa prévision de croissance mondiale à 5,9%. La révision est certes mo...

2021 : la croissance au beau fixe

Le Maroc devra enregistrer l’un des taux de croissance les plus robustes de la région cette année, ...

Des entreprises marocaines victimes des tensions entre Alger et Rabat

Encore une fois, les relations entre Alger et Rabat passent par la case rouge des tensions et des querelles diplomatiques. Dernier épisode en date de cette série noire, une affaire de résiliation des ...

Un record de transferts des MRE prévu à fin 2021

À la suite des travaux de la troisième réunion trimestrielle du Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) au titre de 2021, tenue ce mercredi 13 octobre, la banque centrale a souligné dans un communiqué que le...

IRES : le monde post-Covid-19

Dans son rapport stratégique 2021, intitulé “vers un nouveau monde post-Covid-19 ?”, l’Institut royal des Études stratégiques (IRES) s’est penché sur l’après-crise sanitaire. Soulignant une "quasi-imp...

FMI : malgré la baisse des perspectives de croissance mondiale, le Maroc affiche des prévisions à la hausse

Les perturbations persistantes de la chaîne d’approvisionnement et les pressions inflationnistes entravent la reprise de l’économie mondiale au sortir de la pandémie de la Covid-19, a déclaré ce mardi...