Aller au contenu principal

Paiement : Jamais sans la carte !

Le paiement par carte bancaire poursuit son ascension avec une croissance à deux chiffres au premier trimestre. La multiplication des cartes en circulation, l’agrandissement du réseau de commerçants acceptant et la dissipation des craintes liées à la sécurité encouragent son utilisation. 6,8 milliards de DH d’achats ont été réglés par carte entre janvier et mars, un montant en hausse de 19%. Malgré son essor, elle est encore très loin de concurrencer les autres moyens de paiement, notamment le cash. La volonté aujourd’hui est aussi d’encourager le paiement mobile. L’écosystème se met doucement en place. Quelques transactions ont déjà été initiées. Le marché attend l’offre des opérateurs télécoms. Les opérateurs espèrent avoir plus de succès qu’avec la carte bancaire. Ils visent 50 à 60 milliards de DH de transactions annuelles dans un horizon de cinq ans.

Par J.R.Y, Publié le 14/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

En 2018, les achats réglés par carte bancaire ont atteint 25 milliards de DH, en hausse de 19%. L’utilisation de ce moyen de paiement reste encore très dynamique en ce début d’année. Plus de 16 millions de transactions (+24%) d’une valeur globale de 6,8 milliards de DH (+19%) ont été réalisées au premier trimestre. Cela inclut 1 milliard de DH d’achats en ligne (+42%). La dématérialisation de certains services publics comme le paiement de la vignette automobile explique en partie le boom des paiements en ligne.

 

La grande distribution, les magasins d’habillement, les restaurants et les stations-service sont les endroits où l’usage de la carte bancaire est le plus fréquent. Près de 15 millions de cartes de retrait et de paiement sont en circulation. Malgré la poussée du paiement par carte bancaire, elle est encore très loin de rivaliser avec les autres moyens notamment le cash.

 

Après les réticences liées à la sécurité entre autres, les Marocains ont de plus en plus confiance dans ce moyen de paiement ce qui explique les progressions à deux chiffres depuis quelques années. Cet essor tient aussi à l’élargissement du réseau d’acceptant. Plus de 30.000 commerçants font partie du réseau, un parc en hausse de 10% en moyenne annuelle sur les quatre dernières années. Les banques aussi encouragent leurs clients à utiliser les moyens de paiement autre que le cash. C’est une question de sécurité.

 

En outre, les banques ont intérêt à ce qu’il y ait moins de liquide en circulation. La gestion du cash coûte 8 milliards de DH par an dont la moitié est supportée par les banques. À cet effet, elles trouveraient un avantage dans le développement du paiement mobile. Les premières transactions ont déjà démarré avec les solutions de quelques banques. Le marché attend avec impatience les offres des opérateurs télécoms. Sur un horizon de cinq, l’objectif affiché est de constituer une base de 6 millions clients actifs et de générer 1,3 milliard de transactions annuelles d’une valeur comprise entre 50 et 60 milliards de DH.

Le nouveau Peugeot 3008 hybride bientôt au Maroc

Sopriam mise sur le nouveau SUV Peugeot 3008 pour se lancer dans le segment des véhicules hybrides au Maroc. Le concessionnaire va bientôt importer deux motorisations hybrides rechargeables du SUV fab...

Allègement du déficit commercial à fin janvier

Dans un communiqué publié ce mardi 2 mars, l’Office des changes a révélé qu’à fin janvier 2021, le déficit commercial du Maroc s’est établi à 11,06 milliards de DH (MMDH). Ainsi, il a enregistré un al...

Le Maroc ferme ses frontières à l'Italie et à la Belgique

Le Maroc ferme ce lundi son espace aérien à l'Italie et à la Belgique, cela porte le nombre de pays auxquels l’espace aérien marocain est fermé depuis la mi-décembre. En effet, avant l'Itali...

Technologie et innovation : le Maroc en milieu de tableau

Le dernier rapport de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) ...

Toyota Corolla bombe le torse !

Un gabarit imposant et une habitabilité généreuse. Toyota perpétue le mythe Corolla et lance le SUV hybride Cross Roads.  Ce "baby" RAV4, comme l'appelle le concessionnaire, est enfin sur...

Covid-19 : l’interminable état d’urgence détruit les TPME à petit feu

Les multiples prolongations de l’état d’urgence sanitaire, décrétée depuis 2020 pour limiter la propagation de Covid-19 et protéger la santé publique, affectent de plus en plus les très petites e...