Aller au contenu principal

Génocide arménien : la Turquie rejette la décision de l’administration américaine

Par Khansaa Bahra, Publié le 26/04/2021 à 10:02, mis à jour le 26/04/2021 à 12:19          Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Le président turc Recep Tayyip Erdogan et son homologue américain Joe Biden, en 2016, avant l'élection de ce dernier © Kayhan Ozer/AP/SIPA

Ce samedi 24 avril, le président américain Joe Biden a publié un communiqué à l’occasion de la Journée nationale de commémoration du génocide arménien. Dans une déclaration traditionnelle de la Maison-Blanche, le 46ᵉ président des États-Unis a écrit : «les Américains honorent tous les Arméniens qui ont péri dans le génocide qui a commencé il y a 106 ans aujourd’hui». «Nous affirmons l’Histoire. Nous ne faisons pas cela pour accabler quiconque, mais pour nous assurer que ce qui s’est passé ne se répète jamais», a-t-il ajouté. Ainsi, Biden est devenu le premier chef d’État américain à qualifier de "génocide" la mort d’un million et demi d’Arméniens massacrés par l’Empire ottoman en 1915.

Suite à cette déclaration, la Turquie a condamné la prise de position de l’administration américaine. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a immédiatement réagi en dénonçant «la politisation par des tiers» du débat sur le génocide arménien, reconnu par plus d’une vingtaine de pays et de nombreux historiens, mais vigoureusement contesté par la Turquie. De plus, selon la diplomatie turque, cette déclaration, qui a causé une «blessure dans les relations qui sera[it] difficile à réparer», n’a aucune base juridique. Ainsi, Ankara «la rejette, la trouve inacceptable et la condamne dans les termes les plus forts». Soulignant que la Turquie n’a «de leçon à recevoir de personne sur son histoire», le ministre turc des Affaires étrangères a ainsi convoqué samedi l’ambassadeur américain pour protester contre la décision de Biden.

La France établit un pont maritime pour aider la Tunisie à faire face à la Covid-19

La France a établi un "pont maritime" pour fournir des vaccins anti-Covid-19 et de l’oxygène médical à la Tunisie, qui fait face à une grave recrudescence des contaminations et des décès. En effet, au...

L’Afghanistan aux mains des talibans

Ce jeudi 22 juillet, les talibans ont affirmé qu’ils contrôlaient 90% des frontières de l’Afghanistan. «Les frontières de l’Afghanistan avec le Tadjikistan, l’Ouzbékistan, le Turkménistan, l’Iran» son...

France : grande polémique autour des nouvelles mesures anti-Covid

En France, le projet de loi sur l’extension du pass sanitaire et l’obligation vaccinale des soignants ont été adoptés en première lecture par les députés. Les échanges ont duré toute la nuit avant le ...

Pfizer et AstraZeneca efficace contre Delta, Epsilon résistant aux vaccins à ARN messager

Selon une étude récemment publiée dans le New England Journal of Medicine, les vaccins anti-Covid-19 de Pfizer et AstraZeneca sont efficaces contre le variant Delta. En effet, deux doses du vaccin Pfi...

Pourquoi y a t-il une place de la Grand'Goule à Poitiers ?

Dans cet épisode du podcast consacré aux histoires extraordinaires, récits et légendes, 20 minutes évoque la Grand’Goule, le monstre sanguinaire devenu emblème de Poitiers. La Grand'Goule est une bête...

Pedro Castillo élu président du Pérou

Ce lundi soir, Pedro Castillo a été proclamé officiellement vainqueur de l’élection présidentielle. «Je proclame président de la République José Pedro Castillo Terrones», a déclaré le président du Jur...