Aller au contenu principal

2020, l'année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc

Par Khansaa Bahra, Publié le 20/04/2021 à 11:11, mis à jour le 20/04/2021 à 16:59          Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Photo d'illustration © DR

En 2020, le Maroc a connu une année chaude avec des températures annuelles supérieures à la moyenne et un déficit de précipitations sur l’ensemble du pays. Ainsi, cette année a été la plus chaude jamais enregistrée au Royaume, plus chaude que 2017 et 2010 respectivement, avec une anomalie de température moyenne annuelle nationale de +1,4°C par rapport à la normale climatologique sur la période 1981-2010, a précisé ce lundi la Direction générale de la météorologie (DGM).

Dans un communiqué relatif à la synthèse du climat au Maroc en 2020, la direction a révélé que le mois le plus sec a été le mois de février tandis que le mois de juillet a été extrêmement chaud avec des températures records dans plusieurs villes. À Fès, les températures maximales mensuelles de février et juillet, respectivement de 23,78 °C et 40,4 °C, ont augmenté de +2,24 °C et +2,15 °C par rapport aux précédents records. Le mois de février a été particulièrement chaud à Mohammedia, avec la température la plus basse enregistrée à 22,28 °C. Le total des précipitations annuelles a enregistré un déficit sur l’ensemble du pays, supérieur à 50% au nord de Marrakech et dans les régions du Souss-Massa et de l’Anti-Atlas, alors qu’il n’a pratiquement pas plu dans les provinces du sud. Ainsi, la campagne agricole de septembre 2019 à août 2020 a connu un déficit pluviométrique de l’ordre de -33% qui a impacté la production céréalière nationale de -39% par rapport à 2018-2019 et une baisse de -57% par rapport à une année moyenne depuis 2008.

Fête du trône : grâce royale et discours ce samedi

À l’occasion de la célébration du 22e anniversaire de l’accession au trône, le roi Mohammed VI adressera un discours à son peuple ce samedi 31 juillet 2021. Le discours sera retransmis sur les ondes d...

Covid-19 : vers une vaccination obligatoire ?

Le professeur Azeddine Ibrahimi, directeur du centre de recherche Bio-Inova, a souligné la hausse du taux de vaccination contre la Covid-19 au Maroc, déclarant que les autorités sanitaires ont réussi ...

Une femme à la tête du parquet d’un tribunal de première instance, une première au Maroc

Vendredi dernier, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire a annoncé que le roi Mohammed VI, président de cette instance, a approuvé la nomination de nouveaux responsables judiciaires, au sein de di...

Burn-out, et après ?

De plus en plus de personnes dans le monde professionnel souffrent d’épuisement. Le burn-out, en lien avec un stress chronique et parfois aigu, se traduit par une grande fatigue émotionnelle, un cynis...

Covid-19 : hausse constante du nombre de contaminations

Le Maroc a enregistré 9.428 cas de contamination à la Covid-19 ce mercredi 28 juillet. Une nette au...

Orangina lance sa nouvelle campagne, "Malin Sayf"

Alors que le monde fait face à la crise sanitaire, le besoin impérieux d’aller voir ailleurs après une année compliquée s’accentue. Dans ce sens, Orangina a lancé une nouvelle campagne. À l’heure où i...