Aller au contenu principal

Marché du travail : Premier trimestre contrasté

L'économie a créé 15.000 emplois au premier trimestre 2019 contre 116.000 à la même période en 2018. La belle performance dans le secteur des services a été éclipsée par les destructions de postes dans l'agriculture en raison de la mauvaise campagne agricole. Le taux de chômage s'est établi à 10% à fin mars. Plus de 1,2 million de personnes sont à la recherche d'un emploi. La première insertion reste difficile puisque 6 chômeurs sur 10 sont en quête de leur premier job. La transition entre la formation et le marché de l'emploi demeure toujours difficile. Même pour les personnes qui sont en poste, la situation n'est pas toujours reluisante. L'offre est abondante pour les postes à faible valeur ajoutée et faiblement rémunérés. En outre, le rapport entre les salariés et les employeurs est très fragile, ce qui peut donner lieu à des licenciements abusifs.

Par Nora Jaafar, Publié le 12/06/2019, mis à jour le 06/01/2021          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media

L'année a bien commencé dans le secteur des services à en croire les chiffres du Haut Commissariat au Plan sur l'emploi. Au total 144.000 postes ont été créés au premier trimestre. Comparés à la même période des deux dernières années réunies, ils sont en hausse de 50%. Le commerce de détail, la restauration et l'hôtellerie et les services personnels et domestiques sont les branches les plus pourvoyeuses d'emploi dans ce secteur. Les créations augmentent dans le BTP et l'industrie, mais la dynamique est moins forte que par le passé. Malgré les investissements publics, la crise dans l'immobilier et l'assainissement entrepris par les grands opérateurs, entre autres, pèsent sur le secteur et donc sur les recrutements. La mauvaise nouvelle en ce début d'année vient de l'Agriculture qui a éliminé 152.000 emplois. Derrière cette hécatombe, il y a la mauvaise campagne agricole.

 

En tout, l'économie a créé 15.000 emplois nets au premier trimestre 2019 contre 116.000 à la même période l'année dernière. Cela reste faible pour peser sur le taux de chômage. Il s'est établi à 10% à fin mars. Plus de 1,2 million de personnes sont à la recherche d'un emploi. La première insertion est la plus difficile puisque 6 chômeurs sur 10 sont en quête de leur premier job. La transition entre la formation et le monde du travail demeure difficile.

 

Des taux de chômage en hausse 

Au niveau régional, la région de Casablanca-Settat, poumon de l'économie affiche un taux de chômage de 10,1%. Il se situe dans la moyenne nationale pour Fès-Meknès. Les taux les plus bas sont relevés à Drâa-Tafilalet (5,6%) et Beni Mellal- Khénifra (5,9%). En revanche le taux de chômage s'affiche à un niveau très élevé à Guelmim-Oued Noun (20,8%), Souss-Massa (12%) et Rabat-Salé-Kénitra (12,2%). 

 

La décomposition de la population active explique pour une partie les maux de l'économie et la difficulté à produire plus de croissance. Le taux de chômage chez les diplômés atteint 17% soit 7 points au-dessus du niveau national alors qu'il est de 3,7% chez les personnes sans qualification, quasiment le plein emploi pour cette catégorie. Une bonne partie des personnes en poste ont une fonction à faible valeur ajoutée et souvent précaire. Le travail ne garantit pas un niveau de vie décent avait dénoncé la Banque centrale dans l'un de ses rapports. 8 travailleurs sur 10 ont des salaires faibles et ne disposent d'aucune couverture sociale.

Tourisme : l'ONMT table sur une forte reprise cet été

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) vient de diffuser son premier bulletin bimensuel flash relance. Ce document d’analyse a pour principal objectif de mobiliser les professionnels du tourism...

Douane : baisse des trafics illicites en raison de la pandémie

Publié ce mardi 11 mai, le rapport d’activité de l’année 2020 de l’Administration des douanes et des impôts indirects (ADII) révèle que les trafics illicites, de drogues notamment, ont baissé durant l...

Bank Of Africa clôture la 3e édition de SMART Bank

Dans un communiqué publié ce lundi 10 mai, Bank Of Africa a annoncé avoir clôturé la troisième édition du programme national d’Open Innovation territoriale SMART Bank. Ce dispositif terrain réunit l’e...

TPME : hausse des taux d'intérêts

Dans son édition de ce mardi 11 mai, L’Économiste a révélé que les banques ont relevé les tarifs qu’elles appliquent aux très petites, petites et moyennes entreprises (TPME). Cette hausse du taux d'in...

Investissements publicitaires : forte hausse à mi-ramadan

Du 1er au 15 ramadan, les investissements publicitaires réalisés ont couté plus de 536,5 millions DH (MDH), soit une hausse de 45%, en glissement annuel. C’est ce qu’a appris la MAP auprès du spéciali...

Bilan de l'observatoire des délais de paiement

Ce dimanche 9 mai, le ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration a publié le premier rapport annuel de l’Observatoire des Délais de Paiement. Ce document présente un di...